Je vis donc j'apprends (1973)

From Medfilm
Jump to: navigation, search

 

Je vis donc j'apprends

Title Je vis donc j'apprends
Year of production 1973
Country of production France
Director(s) Guy Seligmann
Actor(s) Daisy Amias
Philippe Adrien
Bernard Laik
Yves Afonso
Duration 56 minutes
Format Parlant - Couleur -
Original language(s) French
Production companies ORTF
Archive holder(s) INA
Warning: this record has not been reviewed yet and may be incomplete or inaccurate.

Main credits

(français)
Réalisateur :Guy Seligmann - Production : Jean Lallier, Monique Tosello - Participants : Georges Ungar, Henri Korn, Jean-Pierre Changeux, Jean Brette, Constantino Sotelo, Daisy Amias, Philippe Adrien, Bernard Laik, Yves Afonso, Raymond Souplex - Direction de la photographie : jean Fontenel - Atelier : Monique Mollard - Animation : Monique Petit - Cameraman : François Chrétien - Opérateur Banc-titre : Amiot, Roger - Son : Claude Perrin-Terrin - Montage : Christiane Weill, Claude Chesneau - Illustrateur sonore : Gérard Gallo - Commentaire : Monique Tosello - Collaboration artistique : Ursule Pauly - Assistant de réalisation : Marc Van Dessel

Content

Theme

(français)

Main genre

Synopsis

(français)
Des écrivains comme Marcel Proust, William Faulkner ou encore James Joyce ont souvent utilisé les avatars de la mémoire dans leurs œuvres. Cependant sur le plan artistique, l'évolution, les failles, voire la disparition de cette faculté mystérieuse sont des processus encore mal connus. Depuis le début du siècle, où une célèbre querelle opposa Henri Bergson aux rationalistes, les choses ont bien évolué et les savants s'efforcent aujourd’hui d'étudier le processus de fixation des souvenirs au niveau du cerveau, d'abord chez l'animal. Le Professeur Georges Ungar, de Houston, aux États-Unis, pense avoir découvert à partir de ses expériences sur les rats, le principe du code de la mémoire. Selon lui, les éléments de la mémoire se fixeraient dans des substances chimiques, les peptides. Si cette théorie s’avère correcte, ces substances pourraient être transférées d'un individu à un autre, les perspectives sont gigantesques. Mais cette théorie est contestée par d'autres savants, cette émission s'efforce de faire le point de ces recherches. (Source Ina)

Context

(français)

Structuring elements of the film

  • Reporting footage  : No.
  • Set footage  : No.
  • Archival footage  : No.
  • Animated sequences  : No.
  • Intertitles  : No.
  • Host  : No.
  • Voice-over  : No.
  • Interview  : No.
  • Music and sound effects : No.
  • Images featured in other films : No.

How does the film direct the viewer’s attention?

(français)

How are health and medicine portrayed?

(français)

Broadcasting and reception

Where is the film screened?

(français)
Diffusé sur la 1ère chaîne de l'ORTF le 04/01/1974 à 21h51

Presentations and events associated with the film

(français)

Audience

(français)
télévisuel

Local, national, or international audience

National

Description

(français)

Supplementary notes

(français)
Mots-Clefs: cerveau, mémoire, souvenir, technologie N° de notice Ina: CPF86649325

References and external documents

(français)


Contributors