Service de santé : ateliers et magasins (1914 ?) (1914)

From Medfilm
Jump to: navigation, search

 

Service de santé : ateliers et magasins (1914 ?)

Title Service de santé : ateliers et magasins (1914 ?)
Year of production 1914
Country of production France
Director(s)
Scientific advisor(s)
Duration 08’34
"’34" ne peut pas être attribué à un type de déclaration de numéro avec une valeur de 8.
minutes
Format Muet - Noir et blanc -
Original language(s) French
Production companies SCA
Archive holder(s) ECPAD

Main credits

(français)

Content

Theme

(français)
La fabrication du matériel médical et la logistique du service de santé des armées

Main genre

Synopsis

(français)
Le film présente en plusieurs petits films différents aspects de la fabrication d'instruments médicaux, de médicaments puis de la présentation des docks et des ateliers du service de santé qui envoient le matériel médical, des pansements, des tentes, des outils chirurgicaux aux formations sanitaires des armées.

Context

(français)
La guerre industrielle nécessite des moyens sans commune mesure avec les guerres précédentes. Cela se voit également dans le service de santé qui a besoin de toute une logistique pour soigner les quatre millions de soldats blessés. C'est une médecine qui est devenue moderne que l'on voit dans ce film, dans l'industrie pharmaceutique tout se fait à la chaine désormais. La mobilisation du corps médical au front ne peut se faire que si la logistique et le matériel sont performants. C'est l'étape importante dans la chaine de santé qui doit être capable d'approvisionner en grande quantité les fournitures médicales primordiales aux hôpitaux.

Structuring elements of the film

  • Reporting footage  : yes.
  • Set footage  : no.
  • Archival footage  : yes.
  • Animated sequences  : no.
  • Intertitles  : yes.
  • Host  : no.
  • Voice-over  : no.
  • Interview  : no.
  • Music and sound effects : no.
  • Images featured in other films : No.

How does the film direct the viewer’s attention?

(français)
C'est la modernité du service de santé qui est montré où de nombreux cartons nous aides à comprendre les images que nous voyons.

How are health and medicine portrayed?

(français)
Ce sont avant tout les techniques utilisées par le service de santé qui sont présentées en effet les films montre un matériel moderne utilisé par la médecine.

Broadcasting and reception

Where is the film screened?

Presentations and events associated with the film

Audience

(français)
Le film ne s'adresse pas à un public très spécialisé, il est assez large et compréhensible par tout le monde.

Local, national, or international audience

National

Description

(français)
Le film montre un service de santé très moderne et performant utilisant du matériel de pointe. Il est possible que ce film soit tourné avant le déclenchement de la guerre, car le matériel est entreposé et prêt à être envoyé au front aux différents hôpitaux. C'est donc avant tout pour montrer la préparation du matériel médical. Un aspect élémentaire de ce film est le travail des femmes pour les tâches non physiques dans les ateliers excepté dans les laboratoires indiquant que les hommes sont déjà mobilisés dans les régiments et ont été remplacés par une main d'œuvre féminine. Dans un atelier de soufflage des femmes assises derrières des plans de travail fabriquent des thermomètres médicaux, puis les femmes filmées de dos procèdent à la graduation des thermomètres dans un autre atelier. La séquence suivante se déroule dans la pharmacie centrale de l'armée où deux machines pressent la poudre en tablettes ou en pastilles pour fabriquer les médicaments à la chaîne avec une cadence élevée. Dans le laboratoire le procédé de remplissage des ampoules est montré, une cloche de verre sert au remplissage stérile des ampoules à injection hypodermique par une fiole contenant le sérum. Dans le laboratoire de chimie des scientifiques travaillent au milieu de centaines de fioles. Les médicaments transportés dans des caisses sont ensuite embarqués dans les entrepôts puis chargés sur des camions militaires depuis les quais par des manutentionnaires pour être envoyés aux formations sanitaires des Armées.
Au magasin central du service de santé sont stockés les appareils à fractures de tous types comme des attelles de jambe, de corsets empilés en amoncellement dans la cour devant les entrepôts puis disposés sur des chariots.
Puis le film présente un arsenal médical « modèle 1910 » composé de différents outils chirurgicaux disposés dans des boites sur une table. Les magasins sont présentés à la sortie des ouvriers, principalement des femmes à la fin de la journée de travail se dirigeant vers la sortie. Une vue en hauteur filme en panoramique les docks industriels du service de santé de l'armée.
L'opérateur filme ensuite l'intérieur de l'atelier de réparation des tentes où des femmes cousent à l'aide de machines de la toile de tente qui seront envoyées aux ambulances du front, ces tentes sont entreposées dans les dépôts des magasins, empilées par un monte-charge. Des femmes préparent le matériel médial qui sera envoyé aux services régimentaires et aux formations sanitaires pendant la mobilisation. Elles préparent les pansements en les disposant en pile et empaquetés puis vérifiés avant d'être envoyés aux armées dans des caisses, Chaque soldat possède un pansement individuel et une petite sacoche avec des éléments de premier secours. C'est donc une partie de la chaine logistique du service de santé qui est présenté dans ce film.

Supplementary notes

(français)

References and external documents

(français)
Alain Larcan, Jean-Jacques Ferrandis, Le service de santé aux armées pendant la Première Guerre mondiale, Paris, édition LBM, 2008, 596 p.


Contributors

  • Record written by : Jonathan Haetty