La société de consommation : manger, boire, et mourir (1973)

From Medfilm
Jump to: navigation, search

 

La société de consommation : manger, boire, et mourir


Pour voir ce film dans son intégralité veuillez vous connecter.

Title La société de consommation : manger, boire, et mourir
Series Actuel 2
Year of production 1973
Country of production France
Director(s) Jean-Luc Leridon
Scientific advisor(s) Jean Trémolières
Duration 64 minutes
Format Parlant - Couleur - 16 mm
Original language(s) French
Production companies ORTF
Commissioning body ORTF
Archive holder(s) INA
Warning: this record has not been reviewed yet and may be incomplete or inaccurate.

Main credits

(français)
réalisation : Jean-Luc Leridon / présentation : Jean-Pierre Elkabbach / participants :

Jean Trémolières (nutritionniste), Rosie Maurel, François Custot, Henri Gault, Colette Lefort, Jean

Duvignaud

Content

Theme

(français)
Les enjeux de l'alimentation dans la société contemporaine : culture, sociabilité, psychologie.

Main genre

Émission de plateau

Synopsis

(français)
A la veille de la Journée mondiale de l'Environnement, l'émission traite de la qualité et la quantité de notre alimentation. Pour en débattre, le Professeur Jean Trémolières, nutritionniste répond aux questions des journalistes : Colette Lefort (Elle), Henri Gault (co-directeur du guide Gault et Millau), Rosy Maurel (INF 2) et François Custot (Directeur du laboratoire coopératif d'analyses et de recherches). Le témoin surprise est le sociologue Jean Duvignaud.

Context

(français)
L'émission Actuel 2 Actuel 2 est une "émission-débat" diffusée les lundis soirs sur la 2e chaîne, présentée par jean-Pierre Elkabbach. Sa diffusion a cessé en 1973. "Par le choix des thèmes, la diversité des participants, la dureté des échanges qui n'excluait pas l'approfondissement, Actuel 2 a donné à notre télévision un ton de liberté que les pays anglo-saxons possédaient avant nous. Chaque semaine, les meilleurs journalistes venus des quatre coins de la France politique interrogeaient en direct des personnalités, qui, à des titres divers, marquèrent l'année : de B. Bardot à J. Duclos, de D. Seyrig au cardinal Marty, de F. Mitterrand à P. Messmer et à J.-J. Servan-Schreiber, de A. NBen Nathan à Al Erian, de G. Marchais à J. Lecanuet, de P. Mendès-France à J. Soustelle, du Pr. J. Bernard au Pr. J. Tremolières, de semaine en semaine, la vérité s'est souvent dégagée de ces rencontres souvent inattendues. Ainsi les Français ont-ils participé à l'essentiel de la vie politique - élections, controverses entre l'Armée et les Eglises, guerre du Proche-Orient - et aux débats culturels, même les plus tabous : l'avortement, la sexualité et la folie... Cette émission n'était pas seulement le reflet de l'instant ; elle aimait traverser le miroir pour révéler les avenirs possibles." - présentation de la compilation des textes des échanges des émissions parue en 1973 : Jean-Pierre Elkabbach, Actuel 2, Paris, 1973.

Structuring elements of the film

  • Reporting footage  : No.
  • Set footage  : Yes.
  • Archival footage  : No.
  • Animated sequences  : No.
  • Intertitles  : No.
  • Host  : Yes.
  • Voice-over  : No.
  • Interview  : Yes.
  • Music and sound effects : Yes.
  • Images featured in other films : No.

How does the film direct the viewer’s attention?

(français)
La mise en scène de l'émission Actuel 2 répond au souci de dynamiser les émissions dites "magazines" pour les élever au niveau des journaux télévisés désormais alimentés par des reportages tournés dans le monde entier et diffusés le plus rapidement possible après la survenue des événements qui les ont inspirés. Selon l'animateur Jean-Pierre Elkabbach, voici les orientations prises en conséquence par Actuel 2 :

" - Dépouiller le décor et simplifier la présentation pour éviter de transformer de tels débats en spectacles, de les dramatiser par la mise en scène.

- Rendre plus incisifs le dialogue ou la controverse en obtenant des invités, quel que soit leur rôle, concision et rigueur.

- Faire appel, afin de mettre davantage en relief les oppositions, à un témoin surprise dont le nom devait demeurer secret, quoiqu'il arrive. Ce fut une innovation acceptée et dans l'ensemble réussie. Grâce aux arguments de messieurs P. Mendès-France, J. Duclos, j. Soustelle ou M. Poniatowski et à la passion du docteur Gentis, de Gisèle Halimi et de Delphine Seyrig..." - Jean-Pierre Elkabbach, Actuel 2, Paris, 1973, pp. 14 et 15.

How are health and medicine portrayed?

(français)
La santé est évoquée sous l'angle de la diététique.

Broadcasting and reception

Where is the film screened?

(français)
Télévision française, 2nde chaîne, lundi 04/06/1973 à 20h36.

Presentations and events associated with the film

(français)

Audience

(français)
Télévisuel

Local, national, or international audience

National

Description

(français)
- Trémolières : "Si l'homme savait partager le pain et le vin dans l'amour, l'homme aurait trouvé son sens"

- R. Maurel : "Côté affectif de la nourriture" - Trémolières : "Tabou, dans toute société on aime ce que l'on a mangé à la table familiale, les aliments supportent l'affectivité de la mère" - M. Custot : "Savons-nous suffisamment ce que nous mangeons" - Trémolières : "Comment le savoir ?" - H. Gault : "Se rend-on bien compte de ce que mangeaient nos ancêtres ?" - Trémolières  : "Les maladies sont des maladies de savoir vivre" - Colette Lefort : "Il faudrait donner des directives à la femme" - Trémolières  : "Surtout pas, il faut revenir à être soi-même apprendre à se sentir" - jean Duvignaud, sociologue : la nourriture et la seule relation réelle qui nous lie à la nature - Trémolières : "Cette société de consommation est capable de créer des objets dont elle crée le besoin"

- Trémolières  : "Que chaque instant de notre vie ait son sens".

Supplementary notes

(français)

References and external documents

(français)


Contributors