L'apéritif (1928)

From Medfilm
Jump to: navigation, search

 

L'apéritif


Pour voir ce film dans son intégralité veuillez vous connecter.

Title L'apéritif
Year of production 1928
Country of production France
Director(s) Jean Benoit-Lévy
Edmond Floury
Scientific advisor(s)
Duration 02 minutes
Format Muet - Noir et blanc - 35 mm
Original language(s) French
Production companies Edition Française Cinématographique
Commissioning body Ministère de l'Agriculture
Archive holder(s) Cinémathèque du Ministère de l'AgricultureINA

Main credits

(français)
« Scénario de M. Maurice Flament Chef de la propagande de l'O.P.H.S. de la Seine ; Réalisation de Jean Benoît-Lévy ; Prise de vues de Edmond Floury ; Collection du Ministère de l'Agriculture »

Content

Medical themes

Theme

(français)
Un enfant boit de l'alcool sous l’œil de sa mère ignorante.

Main genre

Synopsis

(français)
Assise à la table d'un bistrot avec son mari et un ami de celui-ci, une mère fait boire un apéritif à sa fille. Le lendemain, celle-ci est malade et la mère se fait rappeler à l'ordre par le médecin qu'elle a fait venir pour examiner le bébé.

Context

(français)
Aux XIXe et début XXe siècles, l'alcool est inscrit dans le quotidien des classes laborieuses. Le vin, présent à table, était considéré comme une boisson vitalisante dans les sociétés rurales traditionnelles. Cet usage du vin se retrouve dans les modes de vie du prolétariat urbain. D'après Georges Vigarello, "le mot alcoolisme est nouveau après 1850. Il définit une maladie, celle qui ajoute à l'ivrognerie séculaire un ensemble de symptômes très circonscrits : atteinte du foie, atteinte des vaisseaux, catharre chronique, tremblements et troubles nerveux, delirium tremens..." (VIGARELLO Georges, Histoire des pratiques de santé, Paris, 1993, p. 222). Il est vrai que la consommation d'alcool a nettement grandi pendant le XIXe siècle, laissant planer la menace de la dégénérescence des hommes, "forces vives" des nations.
La lutte antialcoolique est impulsée par la création de la Société française de tempérance en 1873. Plusieurs mesures sont prises : répression de l'ivresse publique par la loi du 13 février 1873, interdiction de l'absinthe juste avant le début de la guerre de 1914, obligation de l'enseignement "sur les dangers de l'alcool au point de vue de l'hygiène, de la morale et de l'économie sociale et politique". Le cinéma participe rapidement aux campagnes de prévention, cf. les films de Comandon et O' Galop, Petites causes, grands effets ou L'oubli par l'alcool réalisés en 1918.

Structuring elements of the film

  • Reporting footage  : Yes.
  • Set footage  : No.
  • Archival footage  : No.
  • Animated sequences  : No.
  • Intertitles  : Yes.
  • Host  : No.
  • Voice-over  : No.
  • Interview  : No.
  • Music and sound effects : No.
  • Images featured in other films : No.

How does the film direct the viewer’s attention?

(français)
Ce film très court présente très simplement une situation à risque (une mère laisse son enfant boire une gorgée d'alcool offerte par un quasi-inconnu), puis sa conséquence logique (l'enfant est malade) avant de terminer par une « morale » donnée par le médecin (ne donner que du lait ou de l'eau pur aux bébés).

How are health and medicine portrayed?

(français)
Sous les traits du médecin qui incite fermement cette mère à faire dorénavant preuve de vigilance.

Broadcasting and reception

Where is the film screened?

(français)
Villes et villages

Presentations and events associated with the film

Audience

(français)
Grand public

Local, national, or international audience

National

Description

(français)
Un apéritif entre amis
Deux amis sont assis à la table d'un restaurant. Arrivent une jeune femme avec une fille en bas âge dans ses bras. Le père est l'un d'eux. Il se lève et les présente à son ami. Il les invite ensuite à s'asseoir et à prendre l'apéritif avec eux. La mère, sa fille dans les bras, s'exécute et le père commande pour sa femme un apéritif. La serveuse apporte celui-ci et tous trois trinquent puis boivent.
L'inconscience des parents
Plan rapproché sur un couple leur fille. Le père tend le verre d'apéritif à sa fille et lui en fait boire une gorgée sous le regard bienveillant de son épouse.
Le rappel à l'ordre du médecin
Plongée sur le bébé dans son berceau, malade, avec à côté de lui sa mère qui lui tient la main et baise celle-ci. Gros plan sur l'inquiétude qui se lit sur son visage. Elle se lève pour ouvrir au médecin qui vient de toquer à la porte. Celui-ci entre et se dirige vers le berceau. Examinant le bébé, il questionne la mère. Elle lui rapporte ce qui s'est passé la veille. Le médecin apparaît alors de face, l'air grave et solennel, et signifie à la mère qu'il ne faut donner que du lait ou de l'eau pure à un bébé. En contrechamp, la mère, honteuse, avoue son ignorance et en reconnaît les méfaits.

Supplementary notes

(français)



Contributors

  • Record written by : Bernadette N'Guyen, Emmanuel Nuss, Christian Bonah