Forme de début de schizophrénie chez une jeune fille de 18 ans (1971)

From Medfilm
Jump to: navigation, search

 

Forme de début de schizophrénie chez une jeune fille de 18 ans


Pour voir ce film dans son intégralité veuillez vous connecter.

Title Forme de début de schizophrénie chez une jeune fille de 18 ans
Series Séméiologie psychiatrique
Year of production 1971
Country of production
Director(s) Éric Duvivier
Scientific advisor(s) André Féline
Christiane Pilate
Isabelle Ferrand
Duration 5 minutes
Format Parlant - Noir et blanc - 16mm
Original language(s) French
Production companies Sciencefilm
Commissioning body Laboratoires Delagrange
Archive holder(s) CILCERIMESImage'Est

Main credits

(français)
Auteurs : Professeur agrégé Thérèse Lemperière – Docteurs André Féline, Christiane Pilate et Isabelle Ferrand
Service de psychiatrie – Hôpital Louis Mourier - Colombes – U.E.R. Xavier Bichat

Content

Medical themes

Theme

(français)
Présentation clinique d'un cas d'une forme de début de schizophrénie.

Main genre

Synopsis

(français)
Ce film, issu de la série "Séméiologie psychiatrique", est destiné à illustrer un cours afin d'apporter un support intéressant et concret à la présentation clinique. Comme tous les films de cette série, celui-ci est construit comme un plan - séquence par son absence de coupes. La patiente, filmée tantôt en plan moyen, tantôt en gros plan, décrit ses troubles, la circonstance de leur venue et leur nature.

Context

Structuring elements of the film

  • Reporting footage  : No.
  • Set footage  : Yes.
  • Archival footage  : No.
  • Animated sequences  : No.
  • Intertitles  : Yes.
  • Host  : No.
  • Voice-over  : No.
  • Interview  : No.
  • Music and sound effects : No.
  • Images featured in other films : No.

How does the film direct the viewer’s attention?

(français)
En situation de consultation, sans aucun commentaire, le spectateur assiste aux (rares) questions du médecin et aux réponses du patient.

How are health and medicine portrayed?

(français)
la représentation est neutre, le film est un outil de travail destiné aux médecins. Le médecin est hors champ à part sa voix et parfois ses mains.

Broadcasting and reception

Where is the film screened?

(français)
Circuit médical / Universités

Presentations and events associated with the film

(français)

Audience

(français)
professionnel (carton : "strictement réservé au corps médical")

Local, national, or international audience

Unknown

Description

(français)
Le film suit une séance de consultation. Quelques cartons introductifs présentent le cas clinique qui va suivre. Le film est diffusé sans musique et sans commentaires en voix-off.
Cartons introductifs
* « Strictement réservé au corps médical »* Les Laboratoires Delagrange présentent* Séméiologie psychiatrique* Une série de films d’enseignement* Professeur agrégé Thérèse Lemperière – Docteurs André Féline, Christiane Pilate et Isabelle Ferrand* Service de psychiatrie – Hôpital Louis Mourier - Colombes – U.E.R. Xavier Bichat* Réalisation : Sciencefilm* Forme de début de schizophrénie chez une jeune fille de 18 ans : Idées de référence, sentiments de dédoublement et de mécanisation, troubles psycho-moteurs.
Film
La patiente, jeune femme vêtue avec élégance, est assise sur un fauteuil, en face d'un médecin (femme) demeuré hors champ. Après un signe de celui-ci (les mains du médecin apparaissent alors dans le champ de la caméra), la jeune fille se lève et marche dans la pièce, comme pour se montrer à la caméra. Sa démarche est raide. Elle se rassoit lentement. A la question du médecin sur les raisons de sa venue à l'hôpital, la patiente explique qu'elle y a pris un rendez-vous suite à des moments de grande anxiété. La jeune fille se sentait suivie, sentait une présence derrière elle et en avait peur. Elle "craignait les gens", "sans raison, comme ça, [elle] en avait peur". La caméra se dirige sur ses mains. La patiente poursuit : elle éprouvait des difficultés pour bouger ses doigts et pour coordonner ses mouvements, elle avait le sentiment de se dédoubler lorsqu'elle allait au travail. Avec un micro autour du cou, elle regarde parfois la caméra. Cette fois sans instruction, ou alors celle-ci reste imperceptible pour le spectateur, elle se lève à nouveau, marche, se rassoit puis fixe la caméra.
Fonds Eric Duvivier code 359 E.

Supplementary notes

(français)
Réf. CIL du film : cote 359 E + dossier sur le film (brochure de présentation recto-verso)



Contributors

  • Record written by : Caroline Ruebrecht