Exécution de quelques prescriptions du médecin (1929)

From Medfilm
Jump to: navigation, search

 

Exécution de quelques prescriptions du médecin


Pour voir ce film dans son intégralité veuillez vous connecter.

Title Exécution de quelques prescriptions du médecin
Year of production 1929
Country of production France
Director(s) Jean Benoit-Lévy
Scientific advisor(s) Richard Kohn
Duration 3 minutes
Format Muet - Noir et blanc - 35 mm
Original language(s) French
Production companies Edition Française Cinématographique
Sponsor(s) Ministère de l'Agriculture
Archive holder(s) Cinémathèque du Ministère de l'AgricultureINA

Main credits

(français)
« Réalisation de Jean Benoit-Lévy ; Collaboration de M. le Dr. Richard Kohn, Assistant de Consultation de l'Hôpital Lariboisière ; Prise de vues de Edmond Floury ; Collection du Ministère de l'Agriculture »

Contents

Medical themes

Theme

(français)
Présentation de quelques prescriptions du médecin dans leur exécution.

Main genre

Abstract

(français)
Trois prescriptions du médecin, en l’occurrence la préparation d'un cataplasme sinapisé, la pose de ventouses et la pose d'une sangsue médicinale pour l'hirudothérapie, sont présentées ici dans leur exécution.

Context

(français)
La médecine des années 1920 fait encore grand usage de ces méthodes traditionnelles que sont les cataplasmes, les ventouses et les sangsues, déjà connues du temps de Molière. Les médecins hospitaliers et libéraux, ainsi que les sages-femmes dans les campagnes reculées, n'hésitent pas à en faire la prescription à des malades le cas échéant. Mais ceux qui en ont la charge n'ont pas toujours les connaissances à leur exécution. Ce film a donc pour but de leur inculquer les principes à appliquer.
Sources:
CHEVANDIER Christian, L'hôpital dans la France du XXe siècle, Perrin, 2009, p.145FRIOUX Stéphane, FOURNIER Patrick, CHAUVEAU Sophie, Hygiène et santé en Europe; de la fin du XVIIIe siècle aux années 1920, Sedes, Collection Histoire, 2011

Structuring elements of the film

  • Reporting images  : Yes.
  • Studio pictures  : No.
  • Archive footage  : No.
  • Animation sequences  : No.
  • Inter-titles  : Yes.
  • Animator  : No.
  • Voice over  : No.
  • Interview  : No.
  • Music and sound effects : No.
  • Images featured in other films : No.

How does the movie direct the spectator's view?

(français)
Le film, d'une durée très courte, s'articule autour de trois exemples de prescriptions parmi les plus courantes. Ceux-ci sont clairement et succinctement décrits pour être compréhensibles pour tous.

How are health and medicine portrayed?

(français)
La santé et la médecine constituent le sujet même du film, au travers de l'exécution des prescriptions présentées. Celles-ci sont une de leurs applications quotidiennes les plus communes et les plus aisées à mettre en œuvre.

Broadcasting and reception

Where is the film screened?

(français)
Villes et villages

Communications and events associated with the movie

Audience

(français)
Grand public

Local, national, or international audience

National

Free-form description

(français)
Cataplasme sinapisé
[00'20"]
La séquence s'ouvre sur une boîte de farine de lin posée sur une table. Un fondu de transition laisse apparaître, sur cette même table, cette boite et une spatule à notre gauche, une bassine au milieu et une casserole d'eau chaude à notre droite. On verse la moitié du contenu de la boite dans la bassine et on tourne tout en versant la moitié de l'eau contenue dans la casserole. Un plan rapproché de la bassine montre la pâte ainsi réalisée. Celle-ci est déversée et étalée sur une tarlatane, laquelle est ensuite pliée en trois dans le sens de la longueur, puis en quatre dans le sens de la largeur. Après s'être assuré, avec le revers de la main, que le cataplasme ainsi réalisé n'est pas trop chaud, on le déplie en partie et on ouvre une boite de farine de moutarde afin de saupoudrer celle-ci sur l'extérieur du cataplasme.
[01'35"]
Pose de ventouses
[01'35"]
Dans un appartement une femme est assise aux côtés de son mari alité. Une autre femme entre et lui remet une feuille de prescription du médecin, qui stipule entre autres que des ventouses sèches doivent être posées sur le dos du malade une fois par jour. Cette femme s'occupe de suite de la préparation et de la pose de ces ventouses. Elle enroule un chiffon autour d'une petite tige en bois, puis elle verse de l'alcool dans un vase. Elle y trempe la torche, enflamme celle-ci avec une allumette et fait le vide dans les six pots en verre, lesquels sont posés immédiatement sur le dos du malade, réalisant un effet « ventouse » visible par la contraction de la peau. Une couverture recouvre le tout. Celle-ci est retirée au bout d'un quart d'heure et les six ventouses sont successivement enlevées, une pression sur la peau au bord de chacune d'elles permettant de faire rentrer l'air.
[03'10"]
Pose de sangsues
[03'10"]
Une petite boite est ouverte et la sangsue médicinale qu'elle contient est déposée dans un petit verre à pied, lequel est ensuite appliqué derrière l'oreille gauche d'un homme alité. Après quelques instants, le verre est retiré, laissant la sangsue médicinale évoluer librement : c'est l'hirudothérapie.Le film se termine sur un carton avec l'enseigne de l'Edition Française Cinématographique avec la signature de Jean Benoît-Lévy.
[03'41"]

Notes complémentaires

(français)



Contributeurs

  • Auteurs de la fiche : Emmanuel Nuss