Combat Fatigue Psychosomatic Disorders (1946)

From Medfilm
Jump to: navigation, search

 

Combat Fatigue Psychosomatic Disorders

If you have trouble viewing subtitles, try using a different web browser.
Title Combat Fatigue Psychosomatic Disorders
Year of production 1946
Country of production États-Unis
Director(s)
Duration 22 minutes
Format Parlant - Noir et blanc - 35 mm
Original language(s) English
Subtitles and transcription EnglishFrench
Commissioning body U.S. Navy
Archive holder(s) United States National Library of Medicine
Warning: this record has not been reviewed yet and may be incomplete or inaccurate.

Main credits

(français)
UNITED STATES NAVY TRAINING FILM
RESTRICTED
Copyright 1946 by The Pathescope Company of America, Inc.
COMBAT FATIGUE
PSYCHOSOMATIC DISORDERS

Content

Medical themes

Theme

(français)
Les troubles psychosomatiques liés à l'épuisement au combat

Main genre

Documentaire

Synopsis

(français)
Un médecin militaire fait un exposé sur les troubles psychosomatiques liés à l'épuisement au combat à des soldats. Ses explications sont entrecoupées de courtes séquences d'animation qui illustrent son propos.

Context

(français)
1946 marque la fin de la Seconde Guerre Mondiale ; le conflit le plus dévastateur de l'Histoire laisse derrière lui des millions de morts, mais aussi des millions de blessés, autant physiques que psychologiques.Les médecins militaires connaissent de mieux en mieux l'épuisement au combat mais se heurtent à l'incrédulité de la hiérarchie militaire qui a encore tendance à considérer les soldats qui en souffrent comme des tire-au-flanc.

Structuring elements of the film

  • Reporting footage  : No.
  • Set footage  : No.
  • Archival footage  : Yes.
  • Animated sequences  : Yes.
  • Intertitles  : No.
  • Host  : No.
  • Voice-over  : Yes.
  • Interview  : No.
  • Music and sound effects : Yes.
  • Images featured in other films : No.

How does the film direct the viewer’s attention?

(français)
À travers ce film, l'US Navy s'adresse aux soldats qui souffrent de troubles psychosomatiques liés à l'épuisement au combat. L'intervenant est un docteur (il n'est rien précisé de plus, mais il est fort probable qu'il soit psychiatre) qui s'adresse à un public hors-champ, qu'on devine facilement être des soldats de l'US Navy. Les auditeurs supposés du médecin étant invisibles, cette configuration permet aux véritables spectateurs du film d'y être englobés et de recevoir le message de façon très directe, presque comme si l'intervenant était présent devant eux en chair et en os.
La référence aux cartoons dès le début du film (musique enjouée et amusante, mot "psychosomatic" écrit en grosses lettres un peu irrégulières sur le carton du titre) ainsi que le recours à des séquences d'animation pour expliquer certains mécanismes physiques servent à dédramatiser le propos, à susciter l'intérêt du spectateur et à faciliter la compréhension du concept de symptôme psychosomatique grâce à des éléments ludiques.
La volonté de faire comprendre au spectateur qu'il n'est pas seul dans son cas et que de nombreux soldats ordinaires souffrent comme lui, se manifeste dans les références en début de film à des soldats "comme vous et moi" dont on donne le nom, la fonction et l'une des batailles à laquelle ils ont participé, ainsi que dans les comparaisons avec des situations de la vie civile courante (personnes en train de passer un examen, montagnes russes, réaction d'un passant à un accident de la circulation).
Enfin, le film se termine par une promesse de retour à la normale (à condition de suivre les indications données par le médecin qui présente l'exposé) exprimée d'une façon qui a de quoi surprendre. A présent rétabli, le soldat qui, lorsqu'il était malade, avait laissé passer une jolie jeune femme sans réagir, la croise à nouveau, la siffle et se lance à sa poursuite. Cette façon de présenter la guérison entre en contradiction avec les efforts déployés par l'armée à la même époque pour mettre en garde les soldats contre les maladies vénériennes, notamment au moyen de films également commandités par la Navy !

How are health and medicine portrayed?

(français)
De manière très simple. Aucun jargon technique n'est employé, les explications sont fournies dans un vocabulaire basique et le corps est parfois à la limite de la personnification (ex. "It's your body's way of saying: "Easy, brother, I'm scared!"").
Le médecin qui fait l'exposé définit les troubles psychosomatiques en des termes très simples, accessibles à tous, presque comme s'il parlait à des enfants. Aucun jargon médical ou psychologique n'est utilisé. Par ailleurs, l'attitude du médecin reste bienveillante : il rassure constamment les soldats en leur affirmant qu'ils ne sont pas fous, que ces réactions, bien qu'exagérées, restent naturelles, et qu'ils peuvent sans problème se confier à un docteur. À chacune de ces explications, le film est agrémenté de petites animations assez minimalistes illustrant ses propos de manière à la fois sympathique et instructive.

Broadcasting and reception

Where is the film screened?

(français)

Presentations and events associated with the film

(français)

Audience

(français)

Local, national, or international audience

National

Description

(français)

Supplementary notes

(français)

References and external documents

(français)


Contributors

  • Record written by : Élisabeth Fuchs, Nicolas Guechi