Clarté dans la nuit (1955)

From Medfilm
Jump to: navigation, search

 

Clarté dans la nuit


Pour voir ce film dans son intégralité veuillez vous connecter.

Title Clarté dans la nuit
Year of production 1955
Country of production
Director(s) Jacques Mamy
Pierre Zimmer
Scientific advisor(s)
Duration 22 minutes
Format Parlant - Noir et blanc - 16 mm
Original language(s) French
Production companies Les films du chapiteau
Sponsor(s) CNDP
Archive holder(s) CNDPUniversité Paris 3

Main credits

(français)
« Ce film a reçu le visa du Ministère de l'Education National par la Commission du Cinéma d'enseignement »Présenté par : Ministère de l'Education Nationale – Centre National de documentation pédagogique – Cinémathèque de l'enseignement Musiques additionnelles Jacques MamyCommentaire de Pierre Zimmer dit par Jean Debucourt, sociétaire de la Comédie Française

Contents

Medical themes

Theme

(français)
Hommage à Louis Braille, actualité de la mise en œuvre de sa méthode.

Paying tribute to Louis Braille, his method and its use.

Main genre

Documentaire

Abstract

(français)
Un homme aveugle et deux enfants se recueillent devant la tombe de Louis Braille. Son souvenir est évoqué à travers la survivance de son œuvre, en particulier l’application de sa méthode à la diversité des disciplines de l’enseignement classique et de la culture artistique.

A blind man and two children gather before the tombstone of Louis Braille. He is remembered as his legacy lives on, notably through his method which is applied to the various disciplines of formal education and artistic culture.

Context

(français)
Actualité des méthodes éducatives réservées au public aveugle.

The development of educational methods tailored to the needs of blind students.

Structuring elements of the film

  • Reporting images  : Yes.
  • Studio pictures  : No.
  • Archive footage  : Yes.
  • Animation sequences  : No.
  • Inter-titles  : No.
  • Animator  : No.
  • Voice over  : Yes.
  • Interview  : No.
  • Music and sound effects : Yes.
  • Images featured in other films : No.

How does the movie direct the spectator's view?

(français)
La séquence de fin sur l’émission musicale est une surprise certainement aménagée pour relancer l’intérêt du spectateur, lui faire comprendre tout l’enjeu d’une éducation artistique des personnes aveugles comme si elles étaient douées d’une sensibilité particulière qui les y rendait mieux disposées.

The final sequence showing the musical programme is a surprise which surely aims to spark the viewer's interest and make him or her understand the significance of providing the blind with an arts education. The sequence conveys the idea that the blind are endowed with a certain sensitivity to music, thus giving them an edge in this art form.

How are health and medicine portrayed?

(français)

Broadcasting and reception

Where is the film screened?

(français)
Etablissements scolaires

Educational establishments

Communications and events associated with the movie

(français)

Audience

(français)
Scolaire

School audience

Local, national, or international audience

National

Free-form description

(français)
Préambule : retour sur la tombe de Braille
Lettrages en surimpression d'une image de parc. Un homme avance sur une allée, guidé par deux enfants. On se doute qu'il ne voit pas. Le cortège bifurque, entre dans un cimetière, se dirige vers une tombe. Commentaire : « Louis Braille (son nom est gravé sur une pierre tombale). C'est lui qui nous a donné de la lumière. N'oublions jamais ce que nous lui devons. »
Cas d'application des méthodes de Braille : écriture, lecture, anatomie, mathématiques
Des enfants dans une salle de classe remplis d'accessoires. L'un manipule des seaux remplis de sable, un autre des ballons, un autre monte sur un cheval de bois. La musique est lyrique. Des petites filles jouent à la poupée. Une institutrice raconte une histoire à des enfants rassemblés autour d'elle. Commentaire : « Avant Braille, les aveugles devaient reconnaître à l'oreille chaque lettre de l'alphabet. Il a inventé une méthode valable pour l'écriture, la lecture et le calcul. » Son buste luit sous la lumière d'un projecteur. GP sur des signes en braille. « 240 méthodes ont depuis été mises au point. Chaque fois il a fallu revenir à celle de Braille. » Un enfant pose une feuille de papier sur une plaque de fonte et referme dessus un châssis. Travelling sur des enfants qui manipulent une machine à calculer. Séance de lecture à haute voix. Leçon d'anatomie à partir d'un mannequin. Le cerveau en plastique passe de main en main. Le professeur est lui aussi aveugle, il tâte l’organe pour le reconnaître. Géographie : cartes de France avec les cours d'eau en relief. Mathématiques avec de formes géométriques en relief. Ainsi plusieurs matières de l'enseignement classique sont adaptés aux élèves non voyants. Le spectateur en déduit qu'ils vont acquérir bientôt le savoir équivalent à celui des autres élèves.
Autres exemples : musique, artisanat
Dans la cour d'école, des enfants forment une ronde, d'autres avancent en rang. L’enseignement continue, des disciplines s’ajoutent, leçons de musique, orgue et choral (les choristes se guident sur des partitions en relief.). La personne aveugle est concentrée sur ses gestes, le reste de l’espace lui paraît indifférent. Travaux d’atelier : fabrication de savon, depuis la fabrication de la glycérine jusqu’au conditionnement du pavé – les mots « canne blanche » sont gravés dedans. Le commentaire : « Si l’on vous présente un savon issu de cette fabrication, achetez-le. »
Le châtelain aveugle
Vue d’un manoir. Un homme avance vers des bâtiments de ferme. Le commentaire précise qu’il gère une exploitation agricole de « plus de huit cent moutons ». Habillé en gentleman farmer, il va visiter ses champs à cheval. Les paysans présents viennent le saluer. Il arpente ainsi ses « deux cents hectares de champs qu’il connaît par cœur. »Citations de musiciens aveugles, qui nous amènent au nom de Jacques Mamy, un des auteurs du film et compositeur de sa bande originale. Pianiste soliste, il se produit dans des grands concerts. Il est producteur de l’émission radiophonique « Clartés dans la nuit », émission « consacrée aux aveugles » dans laquelle il interprète des compositions de musiciens aveugles. On le voit exécuter un morceau pendant deux minutes. La musique invite au recueillement, rend davantage sensible à l’expression tendue de l’interprète, comme si on avait accès à son intériorité.
Fin de l'hommage
Retour à la tombe de Braille. L’homme ressort du cimetière, escorté par les deux enfants qui l’y ont mené. Ils reprennent en sens inverse l’allée qu’ils ont parcourue au premier plan.

Preamble: return to the tombstone of Louis Braille
Lettering superimposed on an image of a park. A man walks down a path, guided by two children. The viewer suspects that he cannot see. They turn, enter into a cemetery and head towards a tombstone. Commentary: "Louis Braille (his name is inscribed on a tombstone). It is he who gave us the light. Let us never forget what we owe to him”.
Areas in which Braille's methods are applied: writing, reading, anatomy, mathematics
Children in a classroom filled with different objects. Some children stroke stuffed animals, one child manipulates buckets filled with sand and another rides a wooden horse. The music is lyrical. Little girls play with dolls. A teacher tells a story to the children gathered around her. Commentary: "Before Braille, the blind had to recognise each letter of the alphabet by ear. He invented a valid method to read, write and do arithmetic." His statue glistens in the spotlight. Close-up on the braille cells. "240 methods have since been developed and, each time, we’ve had to come back to the Braille method.” A child places a sheet of paper on a cast-iron plate and closes the frame to fasten it in place. Travelling shot on children using a tool for making calculations. Read-aloud session. Anatomy lesson using an anatomical model. A plastic brain is passed from one child to the next. The teacher is also blind. He runs his fingers over the organs to recognise them. Geography: maps of France with raised rivers. Mathematics with raised geometrical shapes. Several disciplines are thus adapted for blind students. The viewer gathers that they will soon acquire the same knowledge as any other student.
Other examples: music, handicraft
In the playground, children form a circle whereas others stroll arm in arm. Teaching continues and other disciplines are presented including music, organ and choir lessons (choristers follow raised scores). The blind are concentrated on their movements and appear to be indifferent to anything else at that moment. Workshop: the production of soap beginning with the preparation of glycerine and leading right up to the packaging of soap. The words: “canne blanche” (white cane) are carved into each bar of soap. Commentary: “If you stumble upon soap made by the blind in this workshop, buy it.”
The blind castellan
View of a manor. A man walks towards a barn. The commentary specifies that he manages a farm of “more than 800 sheep”. Dressed as a gentleman farmer, he visits his fields on horseback. The people working the land come to say hello. This is how he makes his way across his “two hundred hectares of fields, land he knows by heart”. Quotations from blind musicians, which brings the viewer to the name of Jacques Mamy, one of the authors of the film and composer of its original soundtrack. Piano soloist, he performs in major concerts. He is the producer of the radio programme “Clartés dans la nuit”, a programme “dedicated to the blind” in which he performs compositions by blind musicians. He is seen performing a piece for two minutes. The music sparks contemplation, makes the viewer all the more mindful of the performer’s tense expression, as if he or she had access to his inner character.
End of the tribute
Return to the tombstone of Louis Braille. The man exits the cemetery, escorted by the two children who brought him there. They make their way up the same path they came down in the opening scene.

Notes complémentaires

(français)

Références et documents externes

(français)


Contributeurs

  • Auteurs de la fiche : Joël Danet
  • Traducteurs de la fiche vers l'anglais : Sherry Stanbury