Approche du vivant à l'école élémentaire (1977)

From Medfilm
Jump to: navigation, search

 

Approche du vivant à l'école élémentaire


Pour voir ce film dans son intégralité veuillez vous connecter.

Title Approche du vivant à l'école élémentaire
Year of production 1977
Country of production
Director(s) Philippe Miquel
Duration 57 minutes
Format Parlant - Noir et blanc - 16 mm
Original language(s) French
Commissioning body CNDP
Archive holder(s) CNDP

Main credits

(français)
"Dans la série animée par Annette Bon et Nicole Lorantc'était une émission de Jeannine Deunff (...)Réalisation Philippe Miquel"

Content

Theme

(français)
Les élèves de cours moyen approchent le vivant par l'étude des animaux et de leur comportement. Il s'agit pour leur institutrice de les amener à comprendre les choses d'eux-même par l'observation.

Main genre

Synopsis

(français)
Ce film est en fait un cours filmé. Dans une classe de l'école Jean Jaurès de Châtenay-Malabry, la caméra de la télévision scolaire s'invite et film en silence des séances de travail et de discussion sur la grenouille. On est proche dans la réalisation du cinéma direct : pas de musique, pas d'intervention du journaliste (seulement à deux moment une voix off très brève venue rendre plus compréhensible un exercice filmé et réduit au montage). Les téléspectateurs observent donc une classe qui elle même observe et étudie des animaux.

Context

(français)

Structuring elements of the film

  • Reporting footage  : Yes.
  • Set footage  : Yes.
  • Archival footage  : No.
  • Animated sequences  : No.
  • Intertitles  : Yes.
  • Host  : Yes.
  • Voice-over  : Yes.
  • Interview  : Yes.
  • Music and sound effects : Yes.
  • Images featured in other films : No.

How does the film direct the viewer’s attention?

(français)
Les enfants qui regardent cette émission s'identifient aux écoliers filmés, et les parents peuvent y trouver la présentation d'une méthode d'enseignement.

How are health and medicine portrayed?

(français)
La médecine et la santé sont ici présentées par la découverte du corps par de jeunes enfants. Elles sont sujets de questionnement et de déduction.

Broadcasting and reception

Where is the film screened?

(français)
télévision scolaire ((en 1969, le taux d'écoute de la télévision scolaire est de 2 à 6%. En 1973, 1/3 des écoles bénéficient d'un téléviseur solaire. - revue "Education - Formation" n° e- 289 - déc. 2008)

Presentations and events associated with the film

(français)

Audience

(français)
scolaire/parents

Local, national, or international audience

Unknown

Description

(français)
Le film commence directement dans la classe.GP sur un hamster d'échappant des mains d'une écolière.Plans des écolières discutant avec agitation pour connaître le sexe de petites souris. La maîtresse est au dessus d'elles, guide les fillettes dans leurs déductions. PE.Plans des enfant avec les animaux. Caméra à l'épaule. Bruits ambiants. Cinéma direct.Pas de journaliste. On entend les institutrices intervenir hors champ.Séance de discussion : les élèves en rond, la maîtresse assise avec eux les interroge.La caméra filme en fait un cours sur le vivant.Plans rapides dynamisent le film : PE, GP, TPG, PP, zooms.La discussion des enfants est filmée. L'idée est de les laisser s'exprimer pour percevoir leur raisonnement sur l'idée de vivant, et la pédagogie de leur enseignante.
Carton : « 14 mars » : situation de la scène filmée dans le temps.Retour à la discussion enfants/maitresse. Elle leur demande de raconter quels logements ils ont créés pour leurs grenouilles.Réaction des enfants filmés en gros plan. Une enfants pleure parce que sa grenouille est morte.Question de la maîtresse : que faire de cette grenouille morte. Réponses multiples des enfants. Parmi elles, « l'ouvrir pour savoir ce qu'elle mange ». On enchaîne donc sur la question : « Que mangent les grenouilles ? » Les élèves prennent des livres sur le sujet.La maîtresse sort des mouches pour donner à manger aux grenouilles. TGP sur les mouches. PE de la maîtresse apportant le bocal avec les mouches au milieu des élèves. GP sur les réactions des élèves. Les écolières essaient de donner les mouches à manger aux grenouilles. Fous-rires hors champs.
Carton : « 22 octobre»GP sur cage des grenouilles et question hors champs de l'institutrice : « Pourquoi avez vous installé vos grenouilles toutes ensembles? » Réponse des enfants, entre autres : « Pour ne pas qu'elles soient toutes seules ». Plans sur les enfants, zooms sur les visages. Rendu par la maîtresse d'un travail fait la semaine précédente : observation en groupe d'une grenouille et de son comportement et remarques à l'écrit. Mise en commun de ces observations. Les plans alternent sur la maîtresse notant au tableau les remarques des groupes, et les élèves qui lisent à la classe leur travail. Au tableau, l'ensemble des remarques de la classe sont notées. « Qu'allons nous faire avec toutes ces remarques? » demande la maîtresse. Le but est à ce moment là d'aider les petits à organiser leur pensée.Suit un point sur une série de questions que les élèves avaient posé à l'écrit à la fin de leur travail d'observation. Les élèves peuvent à présent répondre à ces questions grâce au travail fait en classe depuis.
Séquence suivante : en plateau. Dispositif d'entretien : une table basse, deux fauteuils, les deux intervenantes (animatrice et invitée) sont face à face et de trois quatre face à la caméra, devant un rideau. PE sur l'animatrice qui interroge son invitée, membre de l'association Eveil-langage, sur ce film : « Qu'est ce qui dans ce film vous a frappé ? » De-zoom : on découvre le dispositif et l'invitée. « Ce qui m'a frappé, ce sont les dialogues et les débats entre les enfants, l'émotion collective » PP de l'invitée. Pendant sa réponse, des images du film sont diffusées.
Reprise du film sur la classe :Carton : « 5 novembre »Reprise d'une des questions posées à l'écrit par les enfants : « Peut-elle sauter très haut ? Comment fait-elle ? » Plans sur les enfants dessinant des grenouilles en train de sauter. Intervention d'une voix off expliquant la méthode pédagogique exploitée pour répondre à cette question : « Pour répondre à cette question, les enfants vont réfléchir et envisager différentes directions de recherche, entre autres ici des dessins et des mines ». GP sur les dessins finis punaisés au tableau, PE sur les élèves commentant les dessins, guidés par l'institutrice, puis minant.Ensuite, partage du travail de la classe avec des plus petits : les élèves leur montrent leurs maquettes de grenouille et la maitresse leur demande ce qu'ils y voient. Réponses décevantes...: « un hippopotame, une souris, un crocodile » PE sur les élèves ayant réalisé ces maquettes et qui observent les réactions de leurs cadets, muets et souriants. Les enfants reconstruisent ensuite leurs maquettes de façon plus précise. Plans sur les enfants au travail.Questionnement sur la saut de la grenouille. Pédagogie déductive.
Voix off : « Dans cette classe, le travail n'est pas terminé. Il va se poursuivre avec... » « De même, au cours élémentaire... » La caméra filme une autre classe, au grand air, « assurant le témoignage et l'entretien du territoire de leurs animaux ». Plans sur les enfants nettoyant l'espace.
Le film projette le téléspectateur immédiatement dans la salle de classe pour suivre la découverte et le raisonnement des élèves : observation, questionnements, discussion, déduction, réponse aux questions. Aux trois quarts du film, une parenthèse est faite en plateau avec une intervention d'un membre de l'association Eveil-langage, qui commente les réactions des enfants. Le film est construit par les dates des séances de travail, qui traduisent l'avancée du raisonnement.

Supplementary notes

(français)

References and external documents

(français)


Contributors

  • Record written by : France Garat