Abhängig (1984)

From Medfilm



Warning: this record has not been reviewed yet and may be incomplete or inaccurate.



Pour voir ce film dans son intégralité veuillez vous connecter.
If you have trouble viewing subtitles, try using a different web browser.

Title :
Abhängig
Year of production :
Country of production :
Director(s) :
Scientific advisor(s) :
Duration :
23 minutes
Format :
speaking film - Black and white -
Original languages :
Subtitles and transcription :
Production companies :
Archive holder(s) :
Corpus :

Main credits

(français)

Transcription disponible sur le site de la DEFA : https://www.defa-stiftung.de/filme/filme-suchen/abhaengig/

Film relatant de la réalité du traitement des personnes alcooliques sur le chantier naval Neptun. Eberhard Kunstmann dit dans une interviex que c'est au plus proche de la réalité et qu'il n'y a aucun ajout de fiction.

Article co-écrit par le médecin présent dans le film :
Klaus Friemert, Klaus Schmitz, Alphons Herbst, Alf Heydenreich, Behandlung alkoholabhängiger Patienten in Rostock. Psychiatrie, Neurologie und medizinische Psychologie, Vol. 34, No. 9 (September 1982), pp. 544-553 https://www.jstor.org/stable/45255514 - La RDA avait beaucoup de problèmes concernant l'alcool (Entre 1965 et 1979, le pourcentage de malades alcooliques parmi les patients de la clinique de Rostock (Universitäts-Nervenklinik Rostock) a quadruplé et le pourcentage de femmes a doublé. Les plus jeunes étaient plus touchés : 1950-1959, 23% des alcooliques avaient en moyenne moins de 40 ans ; 1960-1969, ils étaient déjà 47% et 57% au cours de la dernière décennie. 1980 : diminution de la proportion d'alcooliques mais diminution accompagnée d'une augmentation du pourcentage de patients souffrant de complications liées à l'alcool en 1980 : 22,5% en 1965 et 89,8% en 1980.) - Entre 1965 et 1980, dans le secteur psychiatrie de la clinique, 693 cures de désintoxications (qui duraient 12 semaines). À l'origine le focus était sur le traitement médicamenteux, au fil des années, ils ont ajouté des méthodes psychothérapeutiques. - Ils ont testés plusieurs médicaments sur des petits groupes d'alcooliques (en tout 307 personnes) :

  - Disulfiram : 0,5 g/jour 1 à 2 fois par semaine. 2 ans plus tard, 123 patients ont répondu à une enquêtes catamnestique : pourcentage de réussite = 28,1 %, dont 15 % abstinents et 13 % état amélioré.
  - Lithium : une étude aux USA avait eu un pourcentage de réussite de 75 %. L'étude menée dans la clinique de ROstock n'a mené qu'à un pourcentage de réussite de 19,6. (Plus de détails page 545.)
  - Apomorphin : pourcentage de réussite = 14,3 %.
  - Lithium et Disulfiram combinés : pourcentage de réussite = 38,5 %.
  - Apomorphin et Disulfiram combinés : pourcentage de réussite = 27 %.

Ces faibles pourcentages de réussites sont évoqués à la fin du film quand Kunstmann dit que le traitement médicamenteux n'est pas suffisant et que son travail a une très grande importance.

Thèse d'Anton Schrödter, publiée en 2022, avec une grande partie sur Rostock et l'alcoolisme et une partie ciblée sur Abhängig :
Die Erfassung, Betreuung und Versorgung alkoholabhängiger Bürger in der DDR am Beispiel Rostocks im Zeitraum von 1970 bis 1990 mit besonderem Fokus auf den betrieblichen Sektor
https://rosdok.uni-rostock.de/file/rosdok_disshab_0000002909/rosdok_derivate_0000204331/Schroedter_Dissertation_2023.pdf - Eberhard Kunstmann : directeur et cofondateur de la "spezielle soziale Betreuung" (la prise en charge sociale spécialisée). Collègue des personnes concernées et pas médecin. Dans le film "Mitarbeiter des Direktors für Kader und Bildung" (collaborateur du directeur de le domaine de la formation). - Lorsqu'elles soupçonnaient un employé d'être un "kriminell-gefährdeter Bürger" (un citoyen risquant de devenir un danger pour les autres), les entreprises de Rostock étaient légalement obligées de le signaler au département des affaires intérieures de la ville de Rostock. (dans le film, discussion entre le médecin, Kunstmann et M. Rohrbach). Différent types :

 - les citoyens ayant des comportements de peur du travail, même s'ils sont aptes à travailler
 - les citoyens ne respectant pas les règles de la vie en société et en entreprise à cause d'absu d'alcool (c'est ce cas qui est représenté dans le film)
 - les citoyens de plus de 18 ans, n'étant plus aidés mais ayant un comportement répréhensible et besoin d'éducation.

Il reste possible de perdre ce statut une fois le problème réglé (dans le film, la thérapie) - Mise en place de l'aide à Rostock en 1979, elle devient multidimensionnelle en 1981 : une première en RDA - Première fois que le sujet était abordé publiquement comme ça.

Du même réalisateur : "Rückfällig" (1988)

Content

Medical themes

Theme

(français)

Main genre

Documentary

Résumé

(français)

Context

(français)

Structuring elements of the film

  • Reporting footage : No.
  • Set footage : No.
  • Archival footage : No.
  • Animated sequences : No.
  • Intertitles : No.
  • Host : No.
  • Voix off : No.
  • Interview : Yes.
  • Music and sound effects : Yes.
  • Images featured in other films : No.

How does the film direct the viewer’s attention?

(français)

How are health and medicine portrayed?

(français)

Broadcasting and reception

Where is the film screened?

(français)

Dans le pré-programme de nombreux cinémas.

Presentations and events associated with the film

(français)

Audience

(français)

Local, national, or international audience

Description

Supplementary notes

(français)

Narrateur : Eduard Schreiber
file:///C:/Users/Christian%20Admin/Desktop/Florine%20H%C3%A9raud/Abh%C3%A4ngig/Filmdetails%20Abh%C3%A4ngig%20(1983)%20-%20DEFA%20-%20Stiftung.htm

References and external documents

(français)

Contributors

Erc-logo.png  Cette fiche a été rédigée et/ou traduite dans le cadre du projet BodyCapital, financé par l'European Research Council (ERC) et le programme de l'Union européenne pour la recherche et l'innovation Horizon 2020 (grant agreement No 694817).