Tabac (1999)

From Medfilm
Jump to: navigation, search

 

Tabac


Pour voir ce film dans son intégralité veuillez vous connecter.

Title Tabac
Series Accro
Year of production 1999
Country of production France
Director(s) Damien Vercaemer
Scientific advisor(s) Serge Hefez
Duration 13 minutes
Format Parlant - Couleur - VHS
Original language(s) French
Production companies Capa
Commissioning body La Cinquième
Archive holder(s) CIRDD Alsace

Main credits

(français)
Gén. fin ( 12’36 – 13’00) :

Une série écrite par Patrice Grellet et Serge Hefez / Réalisée par Damien Vercaemer / Journalistes Sarah Lebas et Julie Zwobada / Comité scientifique : Nicole Maestracci, Dr Patrick Aeberhard, Dr William Lowenstein, Anne Coppel, Pr Bernard Roques, Dr Didier Jayle / Consultant juridique : Odile Horion / Image : Alexandre Aufort, Jerome Mignard / Son : Franck Dubosc, Pascal Marzolf / Assistant réalisateur : Vincent Rimbaux / Montage : Joelle Uyttersprot, Pascal Ryon, Bruno Joucla / Maquillage : Véronique Jonin / Operateur prompteur : Julien Coissac/ Graphisme : Tim Miltat, Strad / Conformation : Fabrice Audouin / Mixage : Benoit Henaff / Direction de production : Isabelle Fuhrmann, Celine Benoit /Producteur exécutif Elisabeth Beuvain / Producteur délégué : Herve Chabalier - Capa / Pour la cinquième, responsable service éducation jeunesse : Nathalie Darrigand , Carlos Pinsky / Chargé de production : Pierre Therond / Une coproduction : La Cinquième / Capa / Avec la participation de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie et du Ministère de la jeunesse et des sports / et du Comité français d’éducation pour la santé / avec le concours du Centre national de la cinématographie / avec le soutien documentaire du C.R.I.P.S

Remerciements : Francis Roche, Marc Bonodot (photothèques Douanes), Le Mécano Bar, le Web Bar / Drogues info Service 0 800 23 13 13

Content

Theme

(français)
Le tabac : sa nature, ses effets, ses dangers.

Main genre

Documentaire

Synopsis

(français)
Le film traite du tabac sur un schéma similaire à celui des autres épisodes de la série " Accro". Il s’articule en 3 parties. La première est descriptive, elle détaille la nature du produit, décrit les effets il procure et caractérise ses usagers. La seconde partie, axée sur les processus physiologiques sur lesquels le tabac agit, rappelle les risques auxquels s'expose celui qui consomme régulièrement cette substance. Le film informe enfin des moyens pour arrêter la consommation.

Context

(français)
Ce programme fait partie d'une série de documentaire : "Accro". Diffusée sur l'ancêtre d'Arte, la chaîne " la Cinquième", elle traite des comportements addictifs causés par la consommation de certaines substances, légales ou non.

Serge Hefez, présentateur de l'émission, est docteur en médecine, psychiatre des hôpitaux. Il exerce comme psychanalyste et thérapeute familial et conjugal. Responsable de l’Unité de thérapie familiale dans le service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent à l’hôpital de la Pitié Salpétrière à Paris, il est également chef d’un service de soutien psychologique pour les personnes touchées par le sida. Il intervient dans de nombreux colloques nationaux et internationaux sur les problématiques du couple et de la famille. Enfin il supervise l’équipe du Centre de prévention des dérives sectaires liées à l’Islam et il reçoit dans son unité de Thérapie familiale hospitalière, à la demande de la Préfecture de Paris, des familles confrontées à la radicalisation d’un de leurs membres.

Ses essais sur les relations conjugales et familiales, La Danse du couple (Hachette Littératures, 2002) et Quand la famille s’emmêle (Hachette Littératures, 2004), traduits dans plusieurs langues, ont connu un très vif succès. Scènes de la vie conjugale paraît en octobre 2010, Le nouvel ordre sexuel en septembre 2012 et La Fabrique de la famille en 2016.

Il est également auteur de Sida et vie psychique (La Découverte, 1998), Un Écran de fumée (Hachette Littératures, 2005), La Famille adolescente (Eres, 2006) et Les nouveaux ados (Bayard, 2007, avec Marcel Rufo et Philippe Jeammet).

Il a publié en 2008 Dans le coeur des Hommes, étude sur l’identité masculine qui a obtenu le Prix Psychologie 2008 et La Sarkose obsessionnelle, essai sur le narcissisme contemporain. Son Antimanuel de psychologie : Toi, moi… et l’amour (Bréal) est paru en octobre 2009.

Serge Hefez est l’auteur de plusieurs séries documentaires pour la télévision dont Psyché et Accro sur France 5 (nommé aux Sept d’Or 2001). Il a été chroniqueur au Journal de la Santé et dans l’émission On n’est pas que des parents sur France 5. Il intervient régulièrement dans la presse écrite et audiovisuelle.

Structuring elements of the film

  • Reporting footage  : Yes.
  • Set footage  : Yes.
  • Archival footage  : No.
  • Animated sequences  : Yes.
  • Intertitles  : Yes.
  • Host  : Yes.
  • Voice-over  : Yes.
  • Interview  : No.
  • Music and sound effects : Yes.
  • Images featured in other films : No.

How does the film direct the viewer’s attention?

(français)
Le film utilise de nombreux registres d’images pour sensibiliser le spectateur au danger du tabac. Il instaure une certaine forme de proximité avec le spectateur en donnant la parole à d’anciens usagers. Filmés en gros plan, ils témoignent de leurs expériences de consommation. En contrepoint, le médecin. En effectuant un aller retour entre savoir de l’usager et savoir expert, le réalisateur veut faire prendre conscience par deux approches distinctes et complémentaires - récit depuis le vécu et analyse scientifique - des nombreuses dérives que l'usage du tabac est à même d'entraîner. Le style formel du film puise dans les codes du clip : plans court, flash en fin de plan, images-choc, effet puzzle, musiques synthétiques et rythmées. De cette façon, la réalisation cherche à convenir aux codes du public jeune.

How are health and medicine portrayed?

(français)
La médecine est représentée par le docteur Serge Hefez qui anime le programme. Il explique les mécanismes en œuvre dans les phénomènes d'addiction pour avertir des dangers liés à la consommation de drogues. La médecine est ainsi présentée comme essentielle pour protéger la santé des hommes en tenant compte des vulnérabilités de chacun, selon l'âge, l'environnement social, et la constitution psychologique.

Broadcasting and reception

Where is the film screened?

(français)
Le film est projeté à la télévision française et dans les lieux éducatifs (établissements scolaires, centres socioculturels).

Presentations and events associated with the film


Audience

(français)
Les téléspectateurs des chaînes nationales.

Local, national, or international audience

National

Description

(français)
Générique (00’00 – 00’10)

Le générique est composé d'une superposition de 4 prises de vues animées en noir et blanc dans des cadres. Elles représentent toutes des conduites addictives, de la prise d’alcool à la consommation de drogue. Les vidéos vont changer et leur espace de projection vont se réorganiser. Le fond sonore est plutôt angoissant, une sorte de Break de Jazz low tempo avec une nappe sans doute joué sur un accord mineur qui donne une tonalité dissonante à la musique et accentue le côté angoissant du générique. Une animation fait le lien entre ces vidéos sous la forme d’une bande rouge qui serpente dans les différents cadres d’image. Cette animation revient sous une forme finale pour introduire le nom de la série « Accro ». Le nom de la série est inséré dans une forme arrondie constitué des bandes rouges qui serpentaient précédemment dans les images. Au centre de cette forme arrondie, sur le nom de la série tourne un serpentin rouge. Celui-ci pourrait représenter la spirale de l'addiction. Le message de la série serait ainsi symbolisé par plusieurs médiums dès le générique, les différentes images d'addictions puis pour lier toutes ces conduites addictives : le nom de la série et l'animation.

Approche globale sur le tabac : description de son fonctionnement, de ses effets et des usagers (00’10 – 02’47)

Le film s’ouvre sur un plan dans un PMU. Gros plan sur un homme, la cinquantaine, une cigarette dans la bouche. Gros plan sur un autre homme qui allume la cigarette du premier. Machine de pari dans l’arrière plan. Gros plan sur leurs mains dans lesquelles reposent les cigarettes incandescentes. Vision de la cigarette comme centrale dans la sociabilité.

Plan épaule sur « Louise, lycéenne, 17 ans », infographié en bord inférieur cadre droit. Remet en question le relativisme culturel autour du tabac : « les jeunes n’ont pas du tout conscience que c’est dangereux car ils sont pris dans un espèce de cycle qui fait que de toutes façons, il y a des choses plus graves, que tout le monde le fait et que ça n’a aucune importance ».

Plan épaule sur « Michelle Affonso, Présidente de l’association Les amis de Jean-Paul », infographié en bord inférieur cadre droit. Témoigne de la mort de son mari à 46 ans d’un « cancer des poumons après avoir fumé un paquet au quotidien ».

Par l’opposition entre ces deux interviews, le réalisateur fait prendre conscience au spectateur des conséquences tragiques d’une addiction qui n’est pas anodine.

Le présentateur, Serge Hefez, revient sur l’origine du produit. Comme dans les autres volets de la série, son intervention est captée en plan épaule et l’écran est divisé en 2. Sur l’espace à sa droite, on observe les différentes formes sous lesquelles on trouve le tabac à mesure qu’il les expose. Infographie « Qu’est ce que c’est » en lettres capitales bord inférieur cadre droit. Le tabac est une plante originaire d’Amérique, les feuilles sont séchées, finement hachées et fermentées. Mélange avec des arômes qui vont personnaliser le goût. Le tabac est riche d’une substance psychoactive, la nicotine. Schéma de la molécule en infographie à la droite du présentateur. Il énumère les substances nocives présentes dans le tabac, elles sont infographiées à sa droite à mesure qu’il les énonce : Monoxyde de carbone, Benzène, Arsenic, Ammoniac, Nickel. Impact très négatif des goudrons sur la santé de l’usager. Rappel de la mortalité très élevée des usagers du tabac : « le tabac tue actuellement plus de personnes que toutes les drogues réunies ».

Interview de « Christine, journaliste » infographié en bord inférieur cadre droit. Elle décrit son quotidien de fumeuse et notamment sa consommation de cigarettes qui s’élevait à plus de 50 par jour.

Des exemples quantitatifs viennent renforcer le message de la dangerosité du tabac. Des images d’animation apparaissent ainsi que des informations chiffrées en infographie. Les infographies nous apprennent que le nombre de fumeurs s’élève à 1,3 milliards dont 3,5 millions meurent chaque année. Entre 18 et 34 ans, en France, la moitié de la population générale fume.

Les effets du tabac (02’47– 05’09 )

Plan épaule sur « Louise, lycéenne, 17 ans ». Infographié en bord inférieur cadre droit : Effets recherchés, qu’est ce que ça fait ? ». Elle a commencé à fumer par effet de mimétisme. Sa mère fumait et elle la trouvait « très belle et sensuelle ». Le présentateur, Serge Hefez,énumère les effets du tabac : augmentation de l’attention, légère euphorie, effets psychoactifs de la nicotine. Le présentateur, Serge Hefez nous introduit aux effets physiques du produit. Son intervention est captée en plan épaule et l’écran est divisé en 2. Sur l’espace à sa droite, on observe, infographiées, les différentes conséquences physiques du tabac à mesure qu’il les expose : «  Toux, nausée, maux de tête, diminution de la résistance à l’effort ». La cigarette serait à l’origine de 60 000 décès en France en 1990. Animations en plein écran. Réalisateur dénonce la dangerosité du goudron contenu dans les cigarettes. Animations illustrent et renforcent la portée du message. Détérioration de la bouche, dénaturation de l’odorat, danger de développement de cancers et d’infarctus du myocarde.

Les risques (05’09 – 06’12)

Interview de Christine, plan épaule. Infographie en bord inférieur cadre droit : « Les risques, à long terme ». Pour elle, « arrêter représente une folie, on ne peut pas vivre sans cette béquille, c’est une béquille psychologique, de travail, c’est une béquille chimique ».

Comment arrêter, vers quelles structures se tourner pour obtenir de l’aide (06’13 – 11’47)

Le présentateur serge Hefez attire notre attention sur l’intérêt des centres de sevrage tabagique. Substitution nicotinique à l’aide de gommes à mâcher et de patchs à coller. Présentation de Jean-Patrick Juguet, fumeur depuis 20 ans de 2 à 3 paquets de cigarettes par jour. Il va être le patient-type. Vocabulaire guerrier , de combat, la lutte contre le tabac devient une lutte pour la vie. Il explique les motivations familiales de sa démarche, sa fille qui a eu peur pour lui après le décès de fumeurs présentant le même profil type dans son entourage. Se fait aider par un service hospitalier de tabacologie, en plein développement. Ce services offrent une évaluation personnalisée des patients et proposent des traitements indivualisés à base de substitut nicotinique. Vue en légère contre plongée du docteur « Anne Borgne, coordinatrice réseau Hôpital sans tabac ». L’infographie la présentera quelques secondes après. Le plan est divisé en 2 parties, on observe dans la première Jean-Patrick quasiment de profil. Il s’adresse à la doctoresse qui est elle, en face de la fenêtre, se dégage d’elle une lumière blanche qui tranche avec l’obscurité et l’éclairage jaune dans lequel Jean-Patrick est baigné. Débat entre les deux protagonistes, la doctoresse est surprise de la difficulté pour l’usager d’arrêter la cigarette malgré l’usage assez intensif de patchs de substitutions. La doctoresse « Anne Borgne » explique l’intérêt du traitement de substitution : « Permet de passer le cap du sevrage d’une manière la plus confortable possible, en limitant l’agressivité et en la rendant gérable ». Insiste sur le soutien que le corps médical peut apporter aux fumeurs et refus de l’idée du sentiment de « culpabilisation » chez le fumeur.

Plan épaule sur Jean-Patrick, dans la rue, il sort d’une pharmacie. Il dresse le bilan de sa lutte contre le tabac, il a diminué quasiment par 3 sa consommation et pense l’arrêter totalement dans les prochains jours. C’est donc un bilan d’étape très positif.

Le présentateur, Serge Hefez, égrène des conseils pour limiter les risques liés au tabac. Son intervention est captée en plan épaule et l’écran est divisé en 2. Sur l’espace à sa droite, on observe, infographiés, les différents conseils liés au tabac à mesure qu’il les expose : « limiter les autres excitants ou penser à d’autres automatismes ».

Les conséquences sur le plan judiciaire (10’33 – 11’19)

Interview de Christine, plan épaule. Son entreprise ressemblait « à un cendrier, tout le monde fumait, 90% des employés ». Evoque la difficulté d’arrêter la cigarette dans ce genre d’environnement. Cet exemple introduit l’article L355-28 du code de la santé publique qui protège les non-fumeurs. Interdiction de fumer dans les lieux à usage collectif sauf dans des lieux désignés à cet effet.

Epilogue (11’19 – 12’40)

Le présentateur revient sur la construction sociale du problème de santé public qu’est le tabagisme. Il met en exergue le côté systémique de ce problème car l’Etat touche de nombreuses rentrées fiscales grâce au tabac, on estime qu’en effet 80% du prix d’un paquet de cigarettes revient à l’état. Au total, cela représenterait 15 milliards d’euros dans les caisses de l’état grâce à toute la fiscalité autour du tabac en 2018.

Le film se clôt sur une interview de Christine, plan épaule. Elle énumère tous ce qu’elle a retrouvé depuis qu’elle a arrêté de fumer : « le sommeil, la peau plus fraîche, le goût, les rêves ».

Supplementary notes

(français)

References and external documents



Contributors

  • Record written by : Lucas Durupt