SID'aventure (1994)

From Medfilm
Jump to: navigation, search

 

SID'aventure


Pour voir ce film dans son intégralité veuillez vous connecter.

Title SID'aventure
Year of production 1994
Country of production France
Director(s) Cyrille Joubert
Frédéric Lerner
Scientific advisor(s)
Duration 70 minutes
Format Parlant - Couleur - vidéo
Original language(s) French
Production companies association Trois couleursAFLS
Sponsor(s) Act upAIDESASUDAPARTSInstitut PasteurCRAMIFCRIPSSol en Si
Archive holder(s) CIRDD Alsace

Main credits

(français)

Contents

Theme

(français)
A l’initiative de lycéens de Brie-Comte-Robert, réalisation d’une émission sur le sida, avec pour objectif principal la prévention

Main genre

Documentaire

Abstract

(français)
Un reportage est réalisé par des lycéens. Il comprend des reportages sur des actions de prévention et des interviews de célébrités et de membres d’associations de lutte contre le sida,

Context

(français)
En 1994, nous sommes à l’apogée de la prévention. Les militants sida sont actifs et reconnus par les pouvoirs publics. Le sida est reconnu comme une pandémie. Les actions inter-associatives se multiplient, le sidaction d’avril 1994 est un succès. Les trithérapies ne sont pas encore d’actualité et la prévention est un des seuls moyens de lutter contre le sida. La fin de l’AFLS est annoncé mais les campagnes de prévention se sont succédées. Le grand public a également été sensibilisé par l’intermédiaire de l’ « affaire du sang contaminé».

Structuring elements of the film

  • Reporting images  : Yes.
  • Studio pictures  : No.
  • Archive footage  : No.
  • Animation sequences  : No.
  • Inter-titles  : Yes.
  • Animator  : Yes.
  • Voice over  : No.
  • Interview  : Yes.
  • Music and sound effects : Yes.
  • Images featured in other films : No.

How does the movie direct the spectator's view?

(français)
Le ton est combatif, le film propose aux jeunes de ne pas se laisser imposer des normes, notamment concernant leurs pratiques sexuelles par des adultes, et de prendre en main leur vie, y compris dans la prévention contre le sida. Les jeunes sont également souvent vindicatifs envers toutes formes d’autorité qui prend pour prétexte l’urgence à agir contre le sida.Line Renaud, actrice reconnue s’étant engagée aux premières heures dans la lutte contre le sida en France en fondant l’association Les artistes contre le sida. Elle donne en début d’émission « sa bénédiction » aux lycéens. Par sa position, son âge, sa renommée dans le monde du cinéma et de la prévention contre le sida, elle donne un gage de sérieux à cette émission proposée par des adolescents. De nombreux comédiens, comiques, chanteurs français en vogue font leur apparition dans l’émission. Ils répètent tous en cœur un message de prévention : « Mettez un préservatif. ». Les conférences donnent la paroles aux incontournables acteurs de prévention du moment, représentant d’ASUD, d’ACT-Up, du CRIPS…Francis Lalanne, « star » de l’émission, interviewé par les jeunes, choque par certaines affirmations, notamment : « La majorité des cas de sida sont d’origine transfusionnelle ».

How are health and medicine portrayed?

(français)
par la présence du médecin du lycée où les jeunes sont scolarisés

Broadcasting and reception

Where is the film screened?

(français)
établissements scolaires

Communications and events associated with the movie

(français)
plaquette de présentation

Audience

(français)
jeune public

Local, national, or international audience

National

Free-form description

(français)
Un reportage dans une boîte de nuit
Cette émission, présentée par deux lycéens, Cyrille et Frédéric, est annoncée comme un journal lycéen de prévention contre le sida. Elle se déroule dans une boîte de nuit à Melun. Des petits reportages sur des actions de lutte contre le sida sont intégrés. Des conférences ayant lieu dans la même salle avec un public de lycéens sont filmées. Des artistes sont interviewés sur le thème du sida. Des mots s’affichent en blanc sur un fond noir à l’écran, signés par les deux présentateurs : "C’est parce que l’homme doit donner la vie et non la mort que nous jeunes, responsables de l’avenir, avons fait cette émission". Les différentes parties de l’émission seront annoncées par un triangle fond bleu clair sur lequel est inscrit SID’Aventure, avec les lettres sida en rouge et les autres caractères en blanc. La musique du générique est entraînante.
Dans la boite de nuit, les présentateurs rappellent l’actualité sida, annoncent conférences et reportages, et l'interview de Francis Lalanne.
Interventions : des médecins, des militants et des stars
Dans une salle de conférences, des médecins énoncent les connaissances actuelles sur le sida. D’autres thèmes de débats sont lancés par Cyrille : Comment peut on vivre son sida aujourd’hui ? Quels sont les objectifs ? Est ce qu’il faut tirer la sonnette d’alarme, est ce qu’il y a urgence ? Comment vivre l’amour ?Les représentants d’associations, Act-Up, le CRIPS, ASUD, affirment qu'il y a urgence et déplorent un manque d’action des pouvoirs publics :« On est en retard, il faut parler simplement du sexe sinon les gens vont crever. »Le deuxième président d’Act Up, séropositif, justifie l’urgence de l’action des pouvoirs publics par sa condition de condamné à mort par le sida. Il fait référence à l’holocauste. Le dernier intervenant, membre d’une petite association sida, évoque la gestion par les proches de l’accompagnement de la fin de vie du sidéen. Il frôle la question de l’euthanasie.Des célébrités (Michel Drucker, Vanassa Demouy, Patrick Dupont, Smaïn, Lagaf, Voulzy, Bruel….), seules face à la caméra, filmées en gros plan, parlent du sida, soit en réponse à une question (comme : peut-on rire de tout ?) soit plus librement. Elles appellent à une action des pouvoirs publics, à la solidarité face aux séropositifs, à la prévention notamment par le préservatif (« Aimez vos préservatif »)
Reportages sur des actions mises en place
Des petits reportages sont réalisés sur des initiatives en faveur de la lutte contre le sida. Au lycée de Brie-Comte-Robert, une action de 4 jours de prévention sida a été effectuée, avec conférences, concert, course de garçon de café… Une association, "le bus des femmes", organisée par et pour des prostituées, va à la rencontre des travailleuses de la nuit pour leur apporter aide et information sur le sida, sur leurs droits, les lieux où elles peuvent être soignées…Un reportage a également lieu auprès de chercheurs, qui réaffirme que pour le moment le seul vaccin c’est le préservatif.
L’émission se termine dans la boite de nuit autour de Francis Lalanne qui joue la bamba à la guitare. Le générique rappelle le numéro de Sida Info Service et de nombreuses autres associations sida.

Notes complémentaires

(français)

Références et documents externes

(français)


Contributeurs

  • Auteurs de la fiche : Maryse Contal