Paroles de Jeunes (1989)

From Medfilm



Pour voir ce film dans son intégralité veuillez vous connecter.
If you have trouble viewing subtitles, try using a different web browser.

Title :
Paroles de Jeunes
Year of production :
Country of production :
Director(s) :
Duration :
20 minutes
Format :
speaking film - Color - video
Original languages :
Subtitles and transcription :
Production companies :
Commissioning body :
Archive holder(s) :
Corpus :

Main credits

(français)

Co-réalisation : Antonio Cugidos et Christophe Charbonnier / Production : CRIPS / Moyens techniques : Arcadie – ISMM / Nous remercions : l’AFLS, la S2P pour son soutien, Sophie Goupil pour son aide précieuse, Jacques Higelin pour sa spontanéité, son humour, sa gentillesse

Content

Medical themes

Theme

(français)

Jeunesse et sida

Main genre

Documentary

Résumé

(français)

Des journalistes interpellent des jeunes présents lors d'un salon consacré à la jeunesse. Les thèmes des échanges sont le SIDA, l’amour et la sexualité.

Context

(français)

Le CRIPS créé depuis peu a probablement mis à profit l'organisation du Salon européen de la jeunesse pour effectuer une action de sensibilisation sur le sida.

Structuring elements of the film

  • Reporting footage : No.
  • Set footage : Yes.
  • Archival footage : No.
  • Animated sequences : No.
  • Intertitles : No.
  • Host : No.
  • Voix off : Yes.
  • Interview : Yes.
  • Music and sound effects : Yes.
  • Images featured in other films : No.

How does the film direct the viewer’s attention?

(français)

Le spectateur est invité à se poser à son tour des questions sur le sida et la sexualité, à réagir face aux réponses filmées. L’ambiance est gaie et dynamique.

How are health and medicine portrayed?

(français)

Broadcasting and reception

Where is the film screened?

(français)

télévision

Presentations and events associated with the film

(français)

Audience

(français)

Jeune public

Local, national, or international audience

Description

(français)

Générique sur la musique d'Erotic City de Prince (version instrumentale). Sur un fond blanc, des jeunes sont filmés avec un gros plan sur leur visage. Des explications en bleu sur l’écran : "du 30 septembre au 4 novembre 1989 à Paris, dans le cadre du Salon européen des Jeunes, du sport et des loisirs, une centaine de jeunes ont accepté de répondre à une série de questions indiscrètes, provocantes sur l’amour, la sexualité, le sida et les préservatifs. Paroles de Jeunes est le reflet de la diversité de leurs points de vue. À eux tous, merci."
Première question : avec le sida, est-ce que le goût du risque augmente le plaisir ?
Réponses qui émergent du brouhaha du salon. "Non je ne pense pas du tout" répond un jeune homme. Deux autres jeunes hommes, l’un d’eux parle : "je pense qu’au contraire, on a plus de difficulté, avec le problème, ou euh avec la personne, comment lui dire, comment faire. "Une jeune fille noire : "Pas du tout. Elle rit et on entend les voix d’amis autour d'elle. Non, pas du tout, le fait qu’on utilise la capote (elle montre un préservatif dans son emballage), ça ne doit pas donner la même sensation."(…)
Seconde question : l’amour ça signifie quoi ?
Un jeune homme : "C’est le plaisir. "Deux jeunes filles : "s’il n’ y avait pas l’amour, on ne pourrait pas avoir d’enfant. Et puis y’aurait pas de monde."(…)
Troisième question : la sexualité c’est quoi ?
Une jeune femme avec un bébé dans les bras : "C’est les rapports que je peux avoir avec mon ami, enfin mon mari. Je ne sais pas, c’est bien, c’est important. "Un jeune homme : "La sexualité, c’est comme manger, plus on mange, plus on a faim."(…)
Dernière question : Un slogan pour le préservatif ?
Un jeune homme, une jeune femme à ses côtés : "ça dure plus longtemps !" Un jeune homme : "Il vous aide à aller plus loin !" Une jeune fille : "un préservatif, ça peut sauver beaucoup de choses et ça aide à bien faire l’amour"(…)
En voix off, les mêmes questions sont posées à Jacques Higelin. "La sexualité, c’est la découverte de soi, la manière de se faire plaisir sans l’intervention d’un autre, et après c’est la manière de faire plaisir à autrui. Ce qu’il faut savoir sur le SIDA, c’est : qu’est-ce qui est vraiment dangereux pour l’autre, et tout ce que je peux faire, pour prendre le côté positif. J’ai du mal à utiliser le préservatif. J’adore le sexe, je trouve ça très beau."

Supplementary notes

(français)

References and external documents

(français)

Contributors

  • Record written by : Maryse Contal


SNSF-logo.png  Cette fiche a été rédigée et/ou traduite dans le cadre du projet Neverending Infectious Diseases