Le cancer, fléau social (1927)

From Medfilm
Jump to: navigation, search

 

Le cancer, fléau social


Pour voir ce film dans son intégralité veuillez vous connecter.

Title Le cancer, fléau social
Year of production 1927
Country of production France
Director(s) Jean Benoit-Lévy
Scientific advisor(s)
Duration 28 minutes
Format Muet - Couleur - 35 mm
Original language(s) French
Production companies Edition Française Cinématographique
Commissioning body Institut du Cancer de la Faculté de Médecine de Paris
Archive holder(s) AFF
Warning: this record has not been reviewed yet and may be incomplete or inaccurate.

Main credits

(français)
Institut du Cancer de la faculté de médecine de Paris avec le concours de :

- France : Ministère de l'Hygiène, Office National d'Hygiène sociale, Ligue française contre le Cancer, Ligue des Sociétés de la Croix-Rouge - Cuba : Ligue cubaine contre le cancer - Espagne : Institut Principe des Asturis, Madrid - Grèce : Croix-Rouge Héllénique, Athènes - Mexique : Association mexicaine de la Croix-Rouge, Mexico - Pologne : Comité polonais pour la lutte contre le Cancer, Varsovie - Royaume des serbes, croates et slovènes : Société de la Croix-Rouge, Belgrade - Tchécoslovaquie : République Tchécoslovaque

- Urugay : Ligue Uruguayenne contre le Cancer, Montevideo

Content

Theme

(français)

Main genre

Documentaire

Synopsis

(français)
Le film commence par une image d'animation d'un crabe grimpant et recouvrant la Terre représentée dans l'univers. La première partie est de connaître son ennemi. C'est ainsi qu'une séquence d'animation alternée avec des séquences de train retrace le chemin de la vie avec des alertes au bord des rails. La deuxième partie porte sur le cancer au centre pour la consultation. Le patient passe à la radioscopie et s'il y a un soupçon de cancer, un prélèvement est effectué puis examiné tout de suite. Ensuite une explication du mécanisme du cancer est schématisée sous forme d'un homme quadrillé. La troisième partie montre les moyens de lutte. Toujours avec le schéma de l'homme, des rayons X, les radiums et des opérations chirurgicales montrent comment soigner la zone localisée du cancer. Enfin le film se termine par une justification des sommes dépensées et l'incitation à financer les recherches sur le cancer, les propagandes mises en place, le matériel, le personnels etc. pour bloquer l'avancer sur la Terre et le faire disparaître de la Terre.

Context

(français)

Structuring elements of the film

  • Reporting footage  : Yes.
  • Set footage  : No.
  • Archival footage  : No.
  • Animated sequences  : Yes.
  • Intertitles  : Yes.
  • Host  : No.
  • Voice-over  : No.
  • Interview  : No.
  • Music and sound effects : No.
  • Images featured in other films : No.

How does the film direct the viewer’s attention?

(français)
Le film via ses différentes séquences d'animations, des scènes au centre du cancer, des schémas, des statistiques montrent aux spectateurs la nécessité de financer la recherche du cancer en commençant par une partie où le diagnostic doit être effectué le plus tôt possible pour être guéri. Puis par la manière des soins qui sont donnés.

How are health and medicine portrayed?

(français)
La santé est comparée à un train qui roule et la recherche permet de guérir.

Broadcasting and reception

Where is the film screened?

(français)
Villes et villages

Presentations and events associated with the film

(français)

Audience

(français)
Tout le monde peut être atteint d'un cancer, ce film est destiné grand public mais on pourrait se demander s'il ne s'adresse pas plus particulièrement aux personnes susceptible de pouvoir débourser de l'agent pour financer les recherches.

Local, national, or international audience

Unknown

Description

(français)
Ouverture et fermeture du film :

Le fléau du cancer est représenté par un crabe qui recouvre la Terre puis la dernière séquence montre le crabe qui recule est disparaît de la Terre.

Utilisation de statistique : - Mortalité cancéreuse en Europe et Etats-Unis - Mortalité cancéreuse à Paris : on observe une augmentation.

1er partie : Connaitre son ennemi - Comparaison de la vie avec le chemin de fer et le train qui roule. Comme pour un train il faut faire attention aux signaux d'alertes pour ne pas continuer et avoir un accident, la mort. Donc, emprunter le chemin de la guérison à temps. Cette séquence est alternée entre des cartons, animation-illustrations et d'images de train. - Un homme se rase et observe un des symptômes « des ulcérations persistantes de la langue ou des lèvres » sur une affiche du centre de cancer. - Au centre, le médecin examine un patient et le fait passer en radioscopie, on voit ainsi l'image de son estomac. Le médecin examine les seins d'une femme puis examine la bouche d'un patient, il regarde sa fiche sanitaire et décide de faire un prélèvement pour un diagnostic précis. L'examen du prélèvement se fait tout de suite, on observe le scientifique écrire sur une feuille (séance d'animation) que ce n'est pas un cancer. Le médecin prescrit un traitement du radium. Cette séquence montre d'une part que beaucoup de monde vient se faire diagnostiquer et que le diagnostique après un prélèvement est rapide. - Mécanisme du cancer est expliqué sous forme de schéma animé d'un homme quadrillé. Le cancer est représenté par un désordonnément et de de points noirs.

2e partie : les moyens de lutte - L'opération chirurgicale avec le schéma-animé de l'homme quadrillé - Les rayons X, gros plan sur la zone localisé du cancer avec le schéma-animation quadrillé. De plus, montre que ce traitement peut empirer l'état des cellules du cancer. Exemple avec le savant Bergonié qui a été victimes de ses travaux sur les rayons X, on voit ainsi des images d'archives du jour où il est décoré. Mais maintenant, il existe des protections. - Le radium et Curie, des photographies de Marie et Pierre curie défilent puis l'histoire du processus de l'origine à la forme de poudre blanche du radium. Le film montre comment le radium est manipulé et stocké sans danger. On pourrait dire que la forme dangereuse du radium se trouve en dehors de la France et arrivé sous sa forme de poudre, elle ne l'est plus autant.

La lutte sociale - L'organisation des centre anti-cancéreux sous forme de schéma animé où les patients sont représentés par des points. Commence, une animation du chemin des étapes qu'emprunte les patients. Puis un schéma géographique de l'organisation de la lutte contre le cancer est montré. Images d'archives de l'inauguration du centre anti-cancéreux de Bordeaux. - Carte de la France – Carte de Paris avec animations des villes ayant un centre. - Images d'un centre de recherche et d'un scientifique regardant dans son microscope, animations des sommes consacré. - Crabe avance mais bloqué par des sac de sous.

Un carton précise qu'il faut : Se méfier des faux remèdes et de faux guérisseur.

Dimension internationale En effet, en fournissant des données statistiques des autres pays et la représentation dans le générique des différentes ligues de cancer montrent un discours de propagande politique à visé internationalisme. Le film vise ainsi toutes les classes (bourgeoisie, intermédiaire, modeste) pour montrer que les dépenses dans la recherches sont nécessaire. Le chemin de fer peut représenter la communication, les échanges, ce qui relie les pays entre eux.

Vulgarisation scientifique.

Pour faire comprendre aux spectateurs les dangers du cancer ainsi que son traitement, le réalisateur passe par des animations, des métaphores schématisant les mécanismes d'actions du cancer et des traitements prodigués.

Supplementary notes

(français)

References and external documents

(français)


Contributors

  • Record written by : Bernadette N'Guyen