Langages de l'inhibition (1970)

From Medfilm



Warning: this record has not been reviewed yet and may be incomplete or inaccurate.



Pour voir ce film dans son intégralité veuillez vous connecter.
If you have trouble viewing subtitles, try using a different web browser.

Title :
Langages de l'inhibition
Year of production :
Director(s) :
Scientific advisor(s) :
Duration :
23 minutes
Format :
speaking film - Color -
Original languages :
Subtitles and transcription :
Archive holder(s) :

Main credits

(français)

Les Laboratoires Delagrange présentent / Langages de l'inhibition / Jean-Marc Alby ; Maurice Ferreri / Département de psychiatrie et de psychologie médicale, faculté de médecine Saint-Antoine, université Paris VI / Patrick Lemoine ; C.H.S. Le Vinatier, Lyon, Bron / Images : René Gosset ; Montage et son : Joël Courtinat / Réalisation : Éric Duvivier


Générique de fin : Cinémathèque Delagrange / Art et Science / FIN

Content

Theme

(français)

Portraits d'artistes.

Main genre

Documentary

Résumé

(français)

Portrait de quatre artistes qui, dans leur rapport avec la création, trouve le moyen de libérer la parole.

Context

(français)

Structuring elements of the film

  • Reporting footage : Yes.
  • Set footage : No.
  • Archival footage : No.
  • Animated sequences : No.
  • Intertitles : No.
  • Host : No.
  • Voix off : No.
  • Interview : Yes.
  • Music and sound effects : Yes.
  • Images featured in other films : No.

How does the film direct the viewer’s attention?

(français)

Les artistes sont présentés sous forme d'entretiens ; ils s'expriment sur leur production artistique et sont enclins à partager leurs moments difficiles pour dire comment à un moment donné l'art fût leur seul refuge.

How are health and medicine portrayed?

(français)

Il n'est pas question de médecine dans ce film.

Broadcasting and reception

Where is the film screened?

(français)

Presentations and events associated with the film

(français)

Audience

(français)

Local, national, or international audience

Description

(français)

Le fil conducteur de ces portraits est la communication ; la création sert à s'exprimer. Il y a quatre portraits d'artistes. La première est Anna Mark (Budapest, 1928 - ) qui était en dépression mais la peinture l'a sauvé. Puis c'est au tour d'un patient de l’hôpital du Vinatier, artiste inconnu contrairement à Anna Mark, qui présente son travail au goût douteux ; il fait des crèches et des chandeliers composés de têtes creuses. D'ailleurs, son passage est accompagné d'une musique légère de cabaret qui contribue à décrédibiliser son propos et son travail. L'intérêt est de montrer que son ouvrage reflète sa maladie car ses figures sont torturés mais le ton ne semble pas être sérieux. Ensuite c'est une autre artiste peintre qui s'exprime sur son travail et qui a également subi une période de dépression. La musique accompagne le propos des artistes ; triste si la personne partage un moment difficile, plus fougueuse lorsqu'elle parle de ses réussites. Enfin, le dernier portrait d'artiste concerne Henri Ughetto (Lyon, 1941 - 2011), un célèbre artiste plasticien.


Fonds Eric Duvivier code 574.

Supplementary notes

(français)

References and external documents

(français)

Contributors

  • Record written by : Thi Ngoc Tram Cao
  •  :