Discussion utilisateur:Elisabeth.fuchs/Réunion du 23-11-2020

From Medfilm
Jump to: navigation, search

COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION MEDFILM DU 23 NOVEMBRE 2020

Présents ː Christian Bonah, Joël Danet, Tricia Close-Koenig, Ludovic Strappazon, Emmanuel Nuss, Caroline Sala, Amélie Kratz, Thibault Riegert, Élisabeth Fuchs

- Les films indisponibles sur MedFilm ː
La liste se trouve sur Seafile [1] Tout le monde est invité à la mettre à jour quand il découvre un film manquant ou réussit à récupérer un film.
Concernant les trois films russes sur la liste, Alexandre Sumpf n'a pas pu obtenir de copie numérisée pour La_grippe et Il_est_honteux_de_le_dire. Il a rédigé les fiches après avoir visionné ces films en 16 mm. Pour Expériences_de_revitalisation_des_organes, le film étant disponible sur archive.org, Emmanuel va pouvoir le récupérer et le mettre sur la fiche correspondante.
Le film Comme_les_autres se trouve dans le lot de films transmis à Amélie par M. Rolland (CCEP). Il va donc également pouvoir être mis en ligne sur la fiche correspondante (Emmanuel).
Les films français de la liste (Polio ; La_lutte_contre_les_microbes ; Histoire_d’airs ; Hygiène_corporelle ; H._M._ou_l’espace_du_dedans) avaient été visualisés en 16 mm par Christian et Joël. Nous n'en avons jamais eu de copie numérisée. Il faudrait voir auprès de CANOPÉ s'ils en ont une copie numérisée à présent.
- Les modifications sur les fiches ː
Attention ː Les modifications du titre d'un film modifient le répertoire dans lequel le film est classé sur Filezilla, d'où un risque de perte du film ou de disparition des sous-titres le cas échéant. Pour l'éviter, copier l'ancien nom du film dans le champ Emplacement du film (onglet Métadonnées 1). (Astuce ː quand un renommage fait disparaître un film, il suffit d'annuler ce renommage pour récupérer le film.)
Pour la correction (orthographe et grammaire) des fiches déjà validées, le nouvel ordinateur d'Emmanuel va être équipé du logiciel Antidote. Joël verra avec lui comment organiser la correction de ces fiches. Thibault fera une démonstration du logiciel Antidote mercredi 2 décembre (à distance).
- Mention ERC à ajouter sur les fiches ː
On prend en compte les fiches créées dans la période septembre 2016-présent ainsi que les fiches traduites et celles dont les films ont été sous-titrés dans cette période. Les fiches des étudiants sont incluses, ce qui démontre la diffusion du projet non pas uniquement vers le haut mais aussi à destination de futurs historiens en formation.
- Les films de la Wellcome Collection
Ils peuvent tous être mis en accès public, cf. échanges d'emails entre Angela Saward et Élisabeth ː "Go ahead – they have CC-BY licences." (19 février 2020)
- Inclusion de photogrammes dans les descriptifs libres des films ː
Les descriptifs libres sont des outils de plus en plus importants, notamment pour la préparation de colloques et la rédaction d'articles. Les photogrammes permettent de les structurer et de mettre en évidence le lien étroit entre images et son. C'est possible techniquement. En compressant l'image pour qu'elle n'apparaisse que sous la forme d'une toute petite vignette, son exploitation commerciale devient impossible. (Sur Rhinédit, les images sont déjà insérées aux textes.) Ce ne serait pas une obligation pour les rédacteurs. Il faut veiller à demander l'autorisation des archives au préalable. Joël contacte l'INA à ce sujet.
- Les fiches Institutions ː
On assiste à une démultiplication des entrées pour une même institution en fonction de l'orthographe (majuscule/minuscule, singulier/pluriel). Ne pas copier aveuglément le générique, respecter l'autocomplétion et prendre en compte la logique de l'institution. C'est la fiche qui met en évidence l'évolution d'une institution donnée. Exemple ː DDASS du Bas-Rhin = DDASS. Idem pour DASS des Bouches-du-Rhône. Joël fera le ménage fin janvier. Actuellement la priorité est de rédiger des fiches Wellcome, INA, Ajuriaguerra et Ploquin.
- Demande de M. Rolland (CCEP) ː
M. Rolland voudrait avoir des informations sur la possibilité de mettre les films du CCEP en ligne avec accès par connexion SSO. Leurs films sont très peu visionnés, il cherche à les valoriser. Sa communauté est la même que la nôtre (enseignement et recherche). Sans équipe pour apporter une valeur ajoutée comparable aux fiches que nous rédigeons, la valorisation est difficile. Mais il s'agit surtout de lui montrer l'infrastructure de MedFilm pour le moment (échange de bons procédés). Ludovic va prendre contact avec lui.

J'ai eu une conversation avec M. Rolland. Je pense que l'idéal pour CCEP serait d'utiliser POD… si seulement POD prenait en charge l'authentification Shiboleth (auquel cas POD serait également parfait pour le dépôt des films Medfilm). Pas de conclusion déterminante mais un échange agréable. Le format de diffusion de Medfilm lui semble un peu juste. J'ai proposé, sous réserve de l'accord d'Emmanuel, de double encoder une poignée des prochains films ccep en format supérieur en plus du format usuel medfilm pour lui éviter de renégocier un nouveau format d'encodage avec son prestataire. Il faudra évaluer si ça ne fait pas perdre trop de temps à Emmanuel, le cas échéant ça peut constituer le renvoi d'ascenseur. Ce sera aussi pour nous l'occasion d'évaluer s'il est temps de passer à un format de meilleure qualité que ce qu'on fait jusqu'à présent.--Ludovic Strappazon 24 novembre 2020 à 16:17 (CET)

- Mise en évidence de corpus de films ː
Exemples ː Le médecin généraliste, Les infirmières, Le syndrome de stress post-traumatique.
Est-ce bien nécessaire ? Cela passe déjà par le moteur de recherche ou les thèmes. Ce serait intéressant pour les corpus pour lesquels on aurait quelque chose à mettre en valeur (corpus des généralistes on the road par ex.) mais cela permettrait aussi de relier d'emblée des films pour lesquels il n'y a pas encore de fiche et dont le titre n'est pas transparent (ex. Insomnia sur l'un des symptômes du stress post-traumatique). Techniquement, ce serait assez facile à faire (quelques coches dans le formulaire ou bien une page ou une note de recherche).
- Quelle vision/quel avenir pour MedFilm ?
Titre un peu provocateur pour ouvrir la discussion par rapport à une impression de tiraillement entre toutes sortes de voies qui se présentent régulièrement à nous et la nécessité de se focaliser sur l'entretien des partenariats déjà en place. Plusieurs points de vue s'expriment ː
MedFilm est un projet universitaire pour l'enseignement et la recherche lié au SAGE et au DHVS. Comme tout projet, il est mortel, ne cherchons pas à en faire un média. C'est un outil de travail et de visibilité. Le danger est de devoir un jour fondre nos données dans de grands systèmes de métadonnées puis dans une superstructure universitaire.
Peut-on aller plus loin que le monde universitaire ?
C'est ce que nous faisons déjà avec des interventions type Pint of Science en direction du grand public.
Qu'en est-il de la transmission de MedFilm au-delà de l'équipe actuelle ?
La question de la transmission ne se pose que si les humanités médicales et des projets de type ERC persistent. Il faut savoir borner un projet.

NB. Thérèse a récupéré ce jour le disque dur avec les films de Max Ploquin envoyé par CICLIC.

Prochaine réunion le 14 décembre à 9 h.