Comité International de la Croix-Rouge - Rapatriement des prisonniers de guerre (1921)

From Medfilm
Jump to: navigation, search

 

Comité International de la Croix-Rouge - Rapatriement des prisonniers de guerre


Pour voir ce film dans son intégralité veuillez vous connecter.

Title Comité International de la Croix-Rouge - Rapatriement des prisonniers de guerre
Year of production 1921
Country of production Suisse
Director(s) Augusta Lindberg
Nils Asttur
Scientific advisor(s)
Duration 17 minutes
Format Muet - Noir et blanc - 35 mm
Original language(s) French
Production companies CICR
Commissioning body CICR
Archive holder(s) Cinémathèque suisse - fonds CICR

Main credits

(français)

Content

Theme

(français)
Description des conditions du rapatriement de prisonniers de guerre venant de Russie, via les camps de transit mis en place par la Croix Rouge à Narwa, en Esthonie, puis à Stettin, en Pologne.

Main genre

Synopsis

(français)
Exposé sur le rôle des camps de passage de la Croix Rouge dans le rapatriement des prisonniers venant de Russie au sortir de la Première Guerre Mondiale. Dans un premier temps le film nous donne à voir le camp de Narwa, nous présente ses dirigeants, ainsi que les conditions de transit des prisonniers de guerre. Puis il nous montre l'arrivée en bateau d'autres prisonniers à Stettin, le camp de Stettin, et le départ des prisonniers vers Baltischport en Estonie.

Context

(français)
À la suite de la Première Guerre Mondiale, le Comité International de la Croix Rouge a été chargé par les alliés d'organiser le rapatriement des prisonniers dispersés sur tout le territoire de la Russie. Ce film commandé par la Croix Rouge fait la promotion de l'action qui a été menée.

Structuring elements of the film

  • Reporting footage  : Yes.
  • Set footage  : No.
  • Archival footage  : Yes.
  • Animated sequences  : No.
  • Intertitles  : Yes.
  • Host  : No.
  • Voice-over  : No.
  • Interview  : No.
  • Music and sound effects : No.
  • Images featured in other films : No.

How does the film direct the viewer’s attention?

(français)
Les intertitres jouent le rôle principal dans la transmission de l'information. Ils sont purement informatifs, et les images qui leur succèdent servent à les illustrer.

How are health and medicine portrayed?

(français)
Le film évoque une seule fois, dans un intertitre, la désinfection des prisonniers, mais ne le montre pas à l'image. Santé et médecine se réduisent ici au processus de ravitaillement dans les camps de transit, brièvement montré à l'image. Il n'est pas question de soins ou de conditions sanitaires.

Broadcasting and reception

Where is the film screened?

(français)

Presentations and events associated with the film

(français)

Audience

(français)
tout public, en particulier les partenaires du CICR

Local, national, or international audience

Unknown

Description

(français)
Le film s'ouvre sur le drapeau de la Croix Rouge et sur la présentation des administrateurs du camp de Narwa, lesquels posent face à la caméra à l'entrée de leurs locaux. Des « vues de Narwa » sont ensuite présentées, suivies des dégâts qu'y ont causé les combats de différentes armées (armée blanche et armée Judenitch). Le décor se resserre sur le camp du CICR situé dans une ancienne forteresse suédoise.

Un intertitre nous annonce le déplacement d'un convoi de prisonniers vers le port d'embarquement de la ville. Vues du camp de passage de l'intérieur. Nouvel intertitre : les prisonniers du convoi vont y être à leur tour ravitaillés et désinfectés. D'autres transports de prisonniers, notamment des invalides, nous sont montrés.

Carton : 700 à 2000 prisonniers transitent chaque jour par le camp vers Stettin. Quelques visages de prisonniers à l'image. Sous le regard des habitants rassemblés au port, d'autres prisonniers arrivent à Narwa en bateau pour transiter. Certains posent devant la caméra.


Stettin : arrivée de navires transportant des prisonniers. Un bateau nous est montré accostant au port sous le regard des autorités allemandes et des délégués du comité. Un groupe de rapatriés (suisses selon l'intertitre) pose devant la caméra. D'autres rapatriés isolés la regardent aussi par curiosité. À nouveau, ces rapatriés se dirigent en convoi vers le camp de passage du CICR. Une femme y distribue à chacun ce qui semble être des rations de nourriture. Les prisonniers mangent dans la bonne humeur en s'amusant de la caméra qui les filme (en flou). On les voit ensuite faire leur vaisselle en groupe, toujours en regardant la caméra et en souriant, dans une attitude une nouvelle fois très « posée ».

C'est ensuite l'embarquement dans un autre navire. Sur les quais, panoramique sur les rapatriés, tous alignés, immobiles et le regard tourné vers la caméra, comme s'il s'agissait d'une photo de groupe. Début de l'embarquement. Des poses de groupe et individuelles se succèdent sur le quai face à la caméra. Carton : un orchestre bolchévique jouant l'internationale. Des hommes montent à bord du navire en arrière-plan. Des femmes allemandes ayant épousés des soldats russes accompagnent leurs maris à bord des navires. On apprend en outre que « 16 navires effectuent le transport des prisonniers entre Stettin et les ports de Björkö (Finlande), Baltischport et Hungerburg (Esthonie) et Rioga (Lettonie) ».

L'attention se focalise ensuite non plus le quai, mais sur l'intérieur du bateau ; celui-ci semble prêt à partir. La caméra le filme de l'extérieur. Le bateau quitte le port ; les passagers agitent les bras depuis l'intérieur. Un autre bateau à Stettin nous est montré sur le point de partir. La caméra, depuis les quais, s'attarde sur les visages joyeux des passagers qui prennent parfois la pose. Une danse à bord est montrée depuis les quais. Le navire largue les amarres, les passagers agitent leurs bras et casquettes au loin.

Supplementary notes

(français)

References and external documents

(français)


Contributors

  • Record written by : Timothée Euvrard