Au diable la varice (1977)

From Medfilm
Jump to: navigation, search

 

Au diable la varice


Pour voir ce film dans son intégralité veuillez vous connecter.

Title Au diable la varice
Year of production 1977
Country of production France
Director(s) Éric Duvivier
Scientific advisor(s)
Duration 25 minutes
Format Parlant - Couleur - 16 mm
Original language(s) French
Production companies Sciencefilm
Archive holder(s) CERIMESImage'Est

Main credits

(français)
«  Les Laboratoires SANDOZ présentent. Prix du film d'enseignement, Entretiens de Bichat 1977. évolution et traitement de l'insuffisance veineuse chronique; un film du Docteur Didier Reinharez, Hôpital Necker, Paris; Réalisation Art et Science ».

Content

Medical themes

Theme

(français)
Présentation de physiopathologie de l'insuffisance veineuse chronique. Examen d'un sujet variqueux et traitement grâce à la sclérose et stripping.

Main genre

Documentaire

Synopsis

(français)
Présentation de cas cliniques et des traitements appropriés pour soigner la maladie.

Context

(français)
La varice n'est pas une maladie récente, on observe une évolution des connaissances dans ce domaine grâce aux travaux de William Harvey (1628).

Structuring elements of the film

  • Reporting footage  : Yes.
  • Set footage  : No.
  • Archival footage  : No.
  • Animated sequences  : Yes.
  • Intertitles  : Yes.
  • Host  : No.
  • Voice-over  : Yes.
  • Interview  : No.
  • Music and sound effects : Yes.
  • Images featured in other films : No.

How does the film direct the viewer’s attention?

(français)
Le film est composé de schémas explicatifs, d'images de reportage et surtout de témoignages d'experts (médecins). La voix off lie les étapes du film et complète le discours d'information alors que les schémas servent surtout d'accompagnement pour décrire et expliquer la pathologie.

How are health and medicine portrayed?

(français)
S'agissant de consultations de patients lambda, la médecine et la santé sont représentés comme nécessaire pour l'éducation des patients afin de mieux traiter la maladie. Ce film met aussi en avant l'aspect technique de la profession.

Broadcasting and reception

Where is the film screened?

(français)
Facultés et écoles de médecine.

Presentations and events associated with the film

(français)

Audience

(français)
Médecins et étudiants en médecine.

Local, national, or international audience

National

Description

(français)

Histoire de l’étude des varices
[00’35]
Le film s'ouvre sur une séquence d'animation représentant l'évolution de l'espèce humaine, passage du quadrupède au bipède, qui explique l'évolution de l'homme, des outils, du langage mais également l'apparition de la maladie. Cette séquence met en avant le fait que cette maladie n'est pas récente, notamment en faisant référence à des peintures rupestres qui montre que la contention était déjà connue durant la Préhistoire. Elle fait également référence aux évolutions du traitement des varices mais aussi aux scientifiques qui ont permis ces évolutions comme Galien, Hypocrate ou William Harvey (notamment grâce à son ouvrage de 1628, Exercitatio Anatomica de Motu Cordis et Sanguinis in Animalibus).
[02’04]
Caractéristiques des varices
[02’04]
Pour appuyer le propos et illustrer les explications des schémas représentant le système veineux sont présents. Ils présentent notamment le rôle des veines ainsi que les veines principales de manière ludique. Ce passage est caractérisé par la présence de nombreux termes scientifiques et techniques. Afin de montrer les causes de la maladie, un schéma animé présente le fonctionnement du système veineux dans un premier temps puis la différence entre un système sain et un système endommagé dans un deuxième temps avec la mise en place d'un cercle vicieux. Afin de mieux présenter les différents stades de la maladie, le film présente cinq exemples de malades couramment rencontrés en médecine quotidienne. Ces cas sont de gravité croissante et de difficulté thérapeutique croissante pour illustrer les différentes phases de la maladie décrites en amont. Cette présentation montre l'importance de traiter la maladie le plus rapidement possible.
[06’22]
Examen médical d’une jeune femme
[06’22]
Le premier cas décrit une femme n'ayant pas encore de varices mais souffrant de ses jambes. L'interrogatoire est présenté comme clef du diagnostique et du traitement c'est pourquoi il doit être précis. Un jeu de questions/réponses entre le médecin et la patiente se met en place. La patiente est filmé de près (gros plan sur son visage). Elle explique dans un premier temps depuis quand ont commencées ses douleurs et donne des éléments de sa vie quotidienne comme le mode de chauffage, ses activités etc. Suite à cet entretien, le médecin entame un examen des jambes de la patiente. La voix off décrit les manipulations que le médecin est entrain de pratiquer sur la patiente ainsi que leur intérêt (gros plan sur les jambes de la patiente). L'examen général est pratiqué dans le cabinet du médecin.
[09’44]
Recherche et prévention
[09’44]
La voix off insiste sur l'importance du traitement, de la coopération du patient et présente l'état actuel de la recherche, des traitements existants mais aussi des nouvelles pistes de recherche envisagées. Ces explications sont accompagnées d'images de chercheurs en laboratoire, de schémas moléculaires mais également de tableaux comme les « Quatre saisons » de Giuseppe Arcimboldo (notamment au moment où il parle de la fréquence du traitement). Les conseils à appliquer dans la vie quotidienne pour ne pas aggraver la situation sont accompagnés de passages d'animation représentant des moments de la vie quotidienne. Ces conseils concernent la pratique d'une activité sportive, les lieux de vacances et font échos aux questions qu'avait posées le praticien à sa patiente précédemment. Le passage expliquant les risques liés à l'obésité dans cette maladie est accompagné d'une image faisant référence au film franco-italien de 1969, Fellini Satyricon réalisé par Federico Fellini. Des sculptures représentant l'image de la femme accompagnent à leur tour un discours sur l'influence des médias.
[13’02]
Traitement par sclérose et par éveinage (stripping)
[13’02]
Le film insiste sur l'aspect inévitable de l'apparition de varices et sur l'absence de médicaments pouvant stopper l'évolution de la maladie. Mais il donne les traitements possibles. La séquence associée à ce discours correspond à une séquence montrant les jambes d'un patient qui est à un stade assez avancé de la maladie et qui va subir un sclérose, qui est elle aussi présentée grâce à des schémas explicatif animé et grâce à des séquences montrant l'acte chirurgical. La présentation montre les produits nécessaires pour la sclérose ainsi que le déroulement de celle-ci.
[17’32]
Thrombose et troubles trophiques
[17’32]
Si le patient n'est pas traité, il peut être atteint de thrombose variqueuse. Cette aggravation de la pathologie est présentée grâce à des images d'archives montrant les jambes d'un patient et à des schémas animés. La voix off met en avant l'évolution des approches et le traitement adapté et recommandé.
La quatrième phase correspond aux troubles trophiques. La présentation de cette phase est faite de la même manière que pour les phases précédentes. On y ajoute simplement la possibilité d'utiliser des stations thermales pour lesquelles la voix off fait une énumération des stations principales françaises.
[22’14]
Conclusion
[22’14]
La fin du film est marquée par le retour de musique, déjà présente en amont, et sur une séquence d'archive dans laquelle on retrouve la patiente examinée au début. Il y a un zoom progressif sur la patiente en question alors qu'elle est entrain de s'entretenir avec son médecin.
[24’28]
Fonds Eric Duvivier code 450.

Supplementary notes

(français)

References and external documents

(français)


Contributors

  • Record written by : Blandine Lysensoone, Emmanuel Nuss