Attention SIDA (1987)

From Medfilm
Jump to: navigation, search

 

Attention SIDA


Pour voir ce film dans son intégralité veuillez vous connecter.

Title Attention SIDA
Year of production 1987
Country of production France
Director(s)
Scientific advisor(s)
Actor(s) Michel Boujenah
Duration 18 minutes
Format Parlant - Couleur - video
Original language(s) French
Production companies F.I.I.S.Joseph Productions
Sponsor(s) Ministère de l'Education Nationale
Archive holder(s) CIRDD Alsace

Main credits

(français)
de Paul Boujenah / avec le Dr. Luc Montagnier, Michel Boujenah, Alain Chevalier / sc. Jean-Louis Boujenah, Michel Guilbert, Saad Khoury, Pierre Connor / musique de Jean-Jacques Goldmann / commande du Ministère de l'éducation nationale et du Secrétariat chargé de l'enseignement avec la collaboration du CNDP

Contents

Medical themes

Theme

(français)
La prévention du sida chez les jeunes

Main genre

Abstract

(français)
Michel Boujenah et Luc Montagnier sont auprès d’un groupe de jeunes pour parler du sida. Le Pr Montaignier, aidé de schémas ou de petits documentaires insérés dans le film, énoncent les connaissances sur le sida, ses moyens de transmission et de prévention.

Context

(français)
L’année 1987 marque le début d’une politique de santé publique en France pour faire face à l’épidémie sida. Le Ministre délégué à la santé Michèle Barzach ne prend pas de mesures coercitives, mais incite à l’information et à la prévention contre la transmission du sida, en l’absence de traitement médical efficace. Les jeunes sont la cible affichée des actions de prévention.

Structuring elements of the film

  • Reporting images  : Yes.
  • Studio pictures  : Yes.
  • Archive footage  : No.
  • Animation sequences  : Yes.
  • Inter-titles  : No.
  • Animator  : No.
  • Voice over  : No.
  • Interview  : Yes.
  • Music and sound effects : No.
  • Images featured in other films : No.

How does the movie direct the spectator's view?

(français)
Le public visé est invité à écouter les explications sur le sida, et à prendre des précautions lors de relations sexuelles. Les conseils sont prodigués par le chercheur français ayant découvert le virus. Le choix du présentateur, Michel Boujenah, acteur connu, jeune et sympathique, sur une musique de Jean_Jacques Goldmann, doit pouvoir séduire et attirer le public.

How are health and medicine portrayed?

(français)
La confiance en la recherche et la médecine est affirmée.

Broadcasting and reception

Where is the film screened?

(français)
Télévision

Communications and events associated with the movie

(français)
Plaquette de présentation

Audience

(français)
Jeune public

Local, national, or international audience

Unknown

Free-form description

(français)
Sur une musique rock, générique.
Les questions du jeune public mises en scèneUn groupe de jeunes est réuni autour d’une table dans un appartement, l’ambiance est festive. L’un d'eux essaie de regarder la télévision dans le bruit ambiant, c’est une émission sur le sida.Le Pr Montagnier et Michel Boujenah sortent de l’écran pour venir s’asseoir au milieu des jeunes. Michel Boujenah leur a demande si le sexe et le sida ça les intéressent. Les questions fusent : « pourquoi la maladie ne touche que les homosexuels ? Est-ce qu’on en meurt ? C’est quoi un séropositif ? Etc. »
Le témoignageMichel Boujenah invite le Dr Montagnier à parler, il veut tout savoir sur l’amour. Le Dr Montagnier les invite à regarder des images et à parler ensuite. Ces images montrent un homme faisant de la voile, puis un homme jeune dans un lit, il est couvert de lésions sur le peau des pieds à la tête.
Le Pr Montagnier précise qu’il est mort peu après, les lésions étaient un sarcome de Kaposi.Il dit que le sida est la dernière étape d’une maladie qui affaiblit le système immunitaire, organisme de défense de l’organisme. Sida signifie Syndrome d’ImmunoDéficience Acquise. Cela s’affiche en blanc en bas de l’écran. Une jeune femme intervient : « Je vous ai déjà entendu dire que cela est dû à un virus… » Le Pr Montagnier les invite au laboratoire à venir voir le virus.
La réponse scientifique mise en scèneDans une salle du laboratoire, une image du virus avec inscrit V.I.H : Virus d’Immunodéficience humaine. « Pourquoi le virus est si dangereux ? » demande une jeune femme. Le Pr Montagnier se tourne vers un écran et leur propose de regarder un film d’animation qui va répondre à leurs questions.Le film explique qu’une fois dans le sang, le virus pénètre dans les lymphocytes T4. Il peut alors soit y dormir soit se reproduire et faire exploser le lymphocyte. Les lymphocytes T4 sont les chefs d’orchestre du système immunitaire. S'ils sont détruits, le corps ne pourra plus se défendre contre les microbes et certaines cellules cancéreuses. Les signes du sida apparaissent alors.Si le virus dort, la personne n’est pas malade mais elle est contagieuse, le virus est présent dans le sang et les sécrétions sexuelles. On parle de porteur sain. Une flèche part du porteur sain vers le mot sida, sans plus d’explication. Un jeune homme trouve que le terme de porteur sain est contradictoire. « On devrait dire porteur de virus sans symptômes » approuve le Pr Montagnier. « Un jour, certaines d’entre elles (porteurs sains) feront un sida, peut-être 10 ans après l’infection. »« ça veut dire qu’un jour je peux avoir le virus sans me rendre compte ? » s’inquiète une jeune femme. « Fais toi dépister, lui répond un ami. »Un nouveau film d’animation explique, sans parler de délai, le dépistage et les termes séropositifs et séronégatifs. Une jeune femme demande si une fois que l’on est positif, c’est pour toute la vie. « En effet, on doit malheureusement le craindre. », répond le Pr Montagnier.Dans le salon, Michel Boujenah mange avec le présentateur télé. Il prend des spaghettis dans l’assiette du présentateur, et demande au Dr Montagnier : « Si jamais cette personne avait le sida, est ce que je pourrais l’attraper comme ça ? » « Non, non soyez tranquille, le sida ne s’attrape pas comme ça. » Michel Boujenah mange alors sa fourchette de spaghettis. Le présentateur demande : « Si je bois dans un verre dans lequel aurait bu un séropositif… »Le Pr Montagnier réaffirme que le virus n’est pas transmis par les contacts de la vie courante.Un jeune homme fait remarquer qu’il a entendu qu’on retrouve du virus dans la salive.Le Pr Montagnier répond qu’on a effectivement trouvé du virus dans la salive, mais à des taux trop faibles pour déclencher une infection ; c’est pourquoi en pratique la salive n’est pas un mode de transmission du virus.« Et quand on regarde une femme dans les yeux à lui brûler les prunelles ? » demande Michel Boujenah. Une esquisse de sourire se dessine sur le visage du Dr Montagnier. « Le virus du sida ne se transmet pas par les contacts de la vie courante ; regardez comment se transmet le sida.» Il invite d’un geste l’assemblée à regarder dans une direction. Un petit film d’animation sur les modes de transmission est présenté. Le Dr Montagnier rappelle ensuite que la peur est essentiellement liée à la progression de la maladie dans la population.Voie off : Le monde entier est concerné par le sida. Des photographies de foules de pays différents avec des gens de toutes les couleurs défilent à l’écran.« Faut il s’arrêter de vivre ? Faut il s’arrêter de faire l’amour ? » demande Michel Boujenah.Le Dr Montagnier rappelle les moyens de prévention sexuelle : éviter les partenaires que l’on connaît peu, et surtout le préservatif. La recherche a besoin de temps, et il faut aider les chercheurs à gagner la course contre le virus (notamment trouver un vaccin) en limitant la progression de la maladie, donc en se protégeant.

Notes complémentaires

(français)

Références et documents externes

(français)


Contributeurs

  • Auteurs de la fiche : Contal Maryse