Jean Delay

De Medfilm
Aller à : navigation, rechercher

En 1950, Jean Delay (1907-1987) est psychiatre clinicien et neurologue à l'hôpital Sainte-Anne.

Fils du chirurgien et maire de Bayonne Maurice Delay, il étudie la médecine et la littérature à Paris et soutient en 1935 sa thèse doctorat sur les astéréognosies avant de devenir, trois ans plus tard, médecin interne des Hôpitaux de Paris. Titulaire d'un agrégation en 1939, il s'engage dans des études de philosophie et présente en 1942 une thèse de lettres sur les maladies de la mémoire.

Il rejoint ensuite l'hôpital Sainte-Anne où il est formé à la psychiatrie clinique par le Docteur Henri Ey avant d'accéder à la chaire de la clinique des maladies mentales de l'établissement en 1946. Il enchaine ensuite les études cliniques et psychopharmacologiques, notamment sur le chlorpromazine, le premier neuroleptique.

En 1957, lui et son assistant et disciple Pierre Deniker élaborent une classification des drogues, approuvée en 1961 par le Congrès Mondial de Psychiatrie, qui distingue les substances psychotropes suivant leur action sur le système nerveux central.

Il entre à l'Académie de Médecine en 1955 et à l'Académie Française en 1960.

Parallèlement à ses activités professionnelles. Il s'engage aussi dans la romance et la critique littéraire, écrivant entre autres deux livres sur André Gide. Vers la fin de sa vie, il effectue des recherche généalogiques sur ses ancêtres et en tire une œuvre de sociologie historique intitulée Avant-Mémoire.

Jean Delay est le père de Florence Delay, lui-même membre de l'Académie Française, et de Claude Delay, romancière et psychanalyste.


Bibliographie professionnelle:

Les Astéréognosies. Pathologie du toucher. Clinique, physiologie, topographie. Paris, Masson, 1935; VII-524 p.

L’éléctroencéphalogramme normal et pathologique (avec I. Bertrand et J. Guillain). Paris, Masson, 1939.

Les ondes cérébrales et la psychologie. Paris, PUF, 1941.

Les dissolutions de la mémoire. Préface de Pierre Janet. Paris, PUF, 1942 ; XX-151 p.

Les maladies de la mémoire. Paris, PUF, 1942 ; 137 p.

Les ondes cérébrales et la psychologie. Paris, PUF, 1942 ; VIII-125 p., fig.

La psychophysiologie humaine. Paris, PUF, coll. Que sais-je ? 1945 ; 118 p., fig.

Les dérèglements de l’humeur. Préface de Gustave Roussy. Paris, PUF, coll. Bibliothèque de philosophie contemporaine, 1946 ; XII-179 p.

L’électro-choc et la psycho-physiologie. Paris, Masson, 1946 ; 169 p.

L’électricité cérébrale. Paris, PUF, coll. Que sais-je ? 1950 ; 128 p., 53 fig.

Méthodes biologiques en clinique psychiatrique. Paris, Masson, 1950 ; 536 p.

L’électricité cérébrale. Paris, PUF, coll. Que sais-je ? 1950 ; 128 p., 53 fig.

Méthodes biologiques en clinique psychiatrique. Paris, Masson, 1950 ; 536 p.

Introduction à la médecine psychosomatique (avec C. Alberto Seguin, M. Boss et A. Seguin). Paris, Arche, 1950 ; 346 p.

Études de psychologie médicale. Préface de René Leriche. Paris, PUF, 1953 ; 255 p.

Méthodes psychométriques en clinique. Tests mentaux et interprétation (avec Pierre Pichot et Jacques Perse). Paris, Masson, 1955 ; 327 p.

Le test de Rorschach et la personnalité épileptique (avec Pierre Pichot, Thérèse Lempérière et Jacques Perse). Paris, PUF, 1955 ; 219 p.

Aspects de la psychiatrie moderne. Paris, PUF, 1956 ; 115 p.

Introduction à la médecine psychosomatique. Paris, Masson, 1961 ; 117 p.

Méthodes chimiothérapiques en psychiatrie. Les nouveaux médicaments psychotropes (avec Pierre Deniker). Paris, Masson, 1961 ; 496 p.

Les démences tardives (avec Serge Brion). Paris, Masson, 1962 ; 234 p.

Abrégé de psychologie (avec Pierre Pichot). Abrégé de psychologie à l'usage de l'étudiant. Paris, Masson, 1962 ; 489 p.

Psychologie et éducation (avec J. Leif). V.1 : l'enfant. Paris, Nathan, 1965 ; 512 p.

Electroencéphalographie clinique (avec Georges Verdeaux et Jean Gaches). Paris, Masson, 1966 ; 241 p.

Le syndrome de Korsakoff (avec Serge Brion). Paris, Masson, 1969 ; 170 p.


Bibliographie personnelle:

La cité grise (Cahiers de Jean Faurel). Paris, Flammarion, 1946.

Les Reposantes. Paris, Gallimard, 1947.

Hommes sans nom. Paris, Gallimard, 1948.

La jeunesse d’André Gide. Tome I : André Gide avant André Walter (1869-1890). Paris, Gallimard, 1956.

La jeunesse d’André Gide. Tome II : D’André Walter à André Gide (1890-1895). Paris, Gallimard, 1957.

Édition et préface et la correspondance André Gide — Roger Martin du Gard. Paris, Gallimard, 1968.

Préface à “Un assassin est son maître” d’Henri de Montherlant. Paris, Gallimard, 1971.

Introduction à la correspondance Jacques Copeau — Roger Martin du Gard. Paris, Gallimard, 1972.

Avant Mémoire. I. D'une minute à l'autre (Paris, 1555-1736). Paris, Gallimard, Collection Blanche, 1979 ; 304-8 p., 23 ill.

Avant Mémoire. II. D'une minute à l'autre (Paris, 1555-1736). Paris, Gallimard, Collection Blanche, 1980 ; 381 p., ill.

Avant Mémoire. III. La Fauconnier : à Paris, sous Louis XV. Paris, Gallimard, Collection Blanche, 1982 ; 375 p., ill.

Avant Mémoire. IV. D'un siècle à l'autre (Paris. 1789-1856). Paris, Gallimard, Collection Blanche, 1986 ; 400-8 p. 18 ill.

L’Écarté de la grille. Paris, Gallimard, 1988.

Jean Delay sur Medfilm