Halas and Batchelor

From Medfilm
Jump to: navigation, search


Halas and Batchelor (français)

"John Halas (1912-1995) , d'origine hongroise, travaille avec Georges Pal puis crée un studio à Budapest en 1934 avant d'émigrer en France puis en Grande-Bretagne en 1936. Joy Batchelor (1914-1991) commence comme intervalliste et passe animatrice en une semaine ǃ Après avoir travaillé pour des affiches et peintures sur soie, elle rencontre J. Halas dans un autre studio d'animation. Fondé en 1940, le studio anglais Halas and Batchelor fonctionne grâce aux commandes gouvernementales jusqu'à l'après-guerre (notamment pour le ministère de l'information ː 70 films en 4 ans, dont le premier long Handling Ships (1945) pour entrainer les nouveaux navigateurs de la Royal Navy, ou la série Abu destinée aux pays arabes). En 1954, le studio présente La Ferme des animaux (Animal Farm), un long acclamé comme meilleur film de l'année. Basé sur le roman de George Orwell, le scénario développe des ambiances, des tensions, incarnées à l'écran par une plastique et une animation inspirées de Disney, mais déjà décalées, car les influences sont digérées et transformées. C'est le premier dessin animé de long métrage qui s'adresse à un public adulte avant ceux de Dunning ou Bakshi.
La réputation établie, le studio produit au fil des ans de nombreuses séries dont Foo Foo (1959-1960), DoDo, The Kid from Outer Space (1965-1970, 78 épisodes), ou The Lone Ranger (1966-1969, produit par Herb Klynn et Jules Engel pour CBS). Le studio produit aussi des longs éducatifs tel Water for Firefighting (1948), des courts métrages comme History of Cinema (1956), Hamilton the Musical Elephant (1961) ou Automania (1963), jusqu'aux premiers films par ordinateur dont Halas pressent l'utilité de l'outil dès la fin des années 60, avec Dilemma (1981) ou le clip Autobahn (1978), mi-électronique mi-traditionnel, en passant par les clips, dont le fameux Love is All de Roger Glover réalisé par Lee Mishkin en 1974.
La production est très importante ː au total, plus de 1 500 films sont produits dont une petite dizaine de longs. Le point le plus spectaculaire peut-être de cette production réside dans son incroyable diversité stylistique (cartoon, réaliste, minimaliste, baroque...) comme technique (le couple s'amuse à chercher en permanence de nouveaux procédés, comme en témoigne la série Snip and Snap (1960) en papiers pliés, ou les explorations de la stéréoscopie). C'est cette curiosité qui leur a permis de créer pour leur plaisir comme de répondre scrupuleusement aux cahiers des charges de leurs très nombreuses commandes.
John Halas est également l'auteur de plusieurs ouvrages consacrés à l'animation, et a pris part à de multiples fonctions en particulier à l'Asifa. Il a aidé un grand nombre de jeunes créateurs à émerger par ses cours, ses conseils et son métier de producteur (Geoff Dunbar, Ian Emes, Alison de Vere, Bruno Bozzetto, Peter Földes sont passés par le studio). L’œuvre est incontournable, car le studio a contribué, plus qu'on ne peut l'estimer, à installer l'animation anglaise au niveau d'excellence qu'elle possède aujourd'hui."

Cotte, Olivier, 100 ans de cinéma d'animation. La fabuleuse aventure du film d'animation à travers le monde, Dunod, Paris, 2015.

External links

The Halas & Batchelor Collection ː https://www.halasandbatchelor.co.uk/

Halas and Batchelor on MedFilm

Films produced by Halas and Batchelor