Enrico Fulchignoni

From Medfilm
Jump to: navigation, search

Fils de Mario Fulchignoni, il a obtenu son diplôme en médecine en 1938 dans sa ville natale, il s'est spécialisé dans la physiologie. Il devient un assistant bénévole de l'Institut de physiologie humaine, étudie le fonctionnement du cœur. En même temps, il a commencé à se consacrer au théâtre, en tant que directeur et fondateur du Théâtre expérimental de Messine, puis, en 1939, en collaborant au théâtre expérimental de Florence. Ici, il met en scène des œuvres de jeunes auteurs et les performances des œuvres de Luigi Pirandello ou de Thornton Wilder. Depuis 1939, son travail pour le Théâtre expérimental de Rome est devenu frénétique: mises en scène dans Aristophane (les oiseaux, les nuages et grenouilles), Achille Campanile le beignet), Pier Maria Rosso di San Secondo, Gabriele D'Annunzio, Sophocle et Aldo De Benedetti.

En 1941, il a commencé à se consacrer au cinéma, première direction avec Fernando Cerchio le court-métrage Les filles sous la tente; puis, en 1942, il a dirigé en collaboration avec Michelangelo Antonioni son seul film, I due Foscari adapté du drame de George Byron. Après la guerre, il a écrit avec Luigi Zampa et Goffredo Alessandrini (1948-1949), et réalisé deux courts métrages dans la période biennale 1959-1960. Il apparaît aussi pour la seule fois en tant qu'acteur dans un film Éric Rohmer de 1959, Le signe du lion. Il a également enseigné à agir Centre expérimental Cinématographie.

Il était aussi un traducteur, essayiste et critique. En 1942, il a collaboré avec le Théâtre de l'Université de Rome pour un essai sur le théâtre Nô japonais: puis traduit des mémoires de théâtre russe de A. Tairev. Enfin, il a travaillé comme chroniqueur sur le cinéma, la science, les arts et la culture à de nombreux périodiques tels que Noir et blanc, cinéma, drame, scénario, L'exposition littéraire, Le Temps, le Corriere della Sera. Entre 1941 et 1957, il se consacre également à l'auteur des comédies et des drames beaucoup signé en collaboration avec B. Joppa.

De 1948 à 1966, il a été assistant puis professeur de pédagogie et de la psychologie; en 1968, il a été nommé à la sociologie du professeur de communication de masses. Depuis 1949 il vit à Paris, Il est nommé directeur de « Section Film » de l'UNESCO et fait plusieurs documentaires court métrage dans les domaines de la psychiatrie, de l'anthropologie et l'histoire de l'art : Images de la folie (1950) et L'or de Colombie (1954). Plus tard, il a été nommé Président du Conseil international du cinéma et de la télévision, toujours sous l'égide de l'UNESCO.

Il a également publié des essais : Image et civilisation (1964) et L'image à l'ère cosmique (1972). Il a également collaboré avec l'Institut Culturel Italien de Paris pour la mise en place des pièces avec des acteurs non professionnels. Depuis 1974, il a collaboré avec la station de radio française France Culture. A la Mostra de Venise à Venise, il a été directeur des « nations Venise ». En 1988 est diffusé à titre posthume son dernier ouvrage, un documentaire ethnographique produit en coopération avec Jean Rouch et tourné en Mali, Fulchignoni et le Dogon. Depuis 1990, le prix annuel de l'Organisation de la Biennale de Venise est remis à son nom.

Bibliographie : Histoire et théorie du théâtre Kammerny Moscou (1943), Existentialisme et le puritanisme O'Neill (1948), La musique et le travail (1949), Le film et les méthodes projectives (1950), Filmologie et psychologie de l'enfant (1952), Le cheval à bascule (1970),

Filmographie avec Beniamino Joppolo :

Le vétéran involontaire (1955), Fred (1955), Climb arbre (1956), La tasse de café (1957), Le mécontentement général (1958), Les inondations (1958).

Enrico Fulchignoni on MedFilm