Un soldat français est rapatrié du front pour subir une opération dans un hôpital (1944)

From Medfilm
Jump to: navigation, search

 

Un soldat français est rapatrié du front pour subir une opération dans un hôpital


Pour voir ce film dans son intégralité veuillez vous connecter.

Title Un soldat français est rapatrié du front pour subir une opération dans un hôpital
Year of production 1944
Country of production
Director(s)
Duration minutes
Format Muet - Noir et blanc -
Original language(s)
Archive holder(s) ECPAD
Warning: this record has not been reviewed yet and may be incomplete or inaccurate.

Main credits

(français)

Content

Theme

(français)
Un soldat français est rapatrié du front pour subir une opération dans un hôpital

Main genre

Synopsis

(français)
Le film nous montre toutes les étapes par lequel un soldat blessé au front doit passer pour être opéré dans un hôpital de l’arrière. Il nous est montré de la prise en charge au front en passant par la sortie d’hôpital du soldat. Cela permet aussi de nous montrer comment était préparé les opérations en tant de guerre. Ce film met en avant aussi l’importance de l’hygiène, les différents instruments d’une opération, mais aussi le personnel médical.

Context

(français)
Pendant la Seconde Guerre mondiale, le monde médical connait des avancées des plus importantes. Tout d’abord par un système de santé en trois échelons : des unités chirurgicales mobiles, des hôpitaux de campagne, et les hôpitaux traditionnels. Les codes sanitaires sont primordiaux pour procurer les meilleurs soins aux soldats. Les anesthésies, et les perfusions deviennent aussi primordiales à la fin de la guerre.

Structuring elements of the film

  • Reporting footage  : No.
  • Set footage  : No.
  • Archival footage  : No.
  • Animated sequences  : No.
  • Intertitles  : No.
  • Host  : No.
  • Voice-over  : No.
  • Interview  : No.
  • Music and sound effects : No.
  • Images featured in other films : No.

How does the film direct the viewer’s attention?

(français)
Le film veut avant tout que les spectateurs puissent voir et comprendre comment sont pris en charge les soldats blessés. Nous pouvons comprendre qu’il s’agit ici d’informer les personnes à travers des plans assez longs sur le matériel et les techniques médicales présentés.

How are health and medicine portrayed?

(français)
La santé et la médecine sont le thème principal de ce film. La santé du blessé est primordiale car tout un personnel médical s’occupe de lui. La médecine est présentée de manière omniprésente. Nous voyons les étapes qui précèdent une opération, avec l’importance sanitaire. Il s’agit d’un réel mode d’emploi surtout pour le plan sur la perfusion, les étapes sont représentées de manière clair et compréhensible.

Broadcasting and reception

Where is the film screened?

(français)

Presentations and events associated with the film

(français)

Audience

(français)
Ce film vise plutôt un public appartenant aux personnels soignants de la guerre. Il s’agit d’éduquer aux étapes de la prise en charge d’un blessé mais aussi les étapes du bon déroulement d’une opération avec la mis en avant du matériel utilisé.

Local, national, or international audience

National

Description

(français)
[00 : 00] Un premier plan d’ensemble où nous voyons deux soldats soignants qui arrivent de loin portant sur un brancard un homme blessé emmitouflé dans une couverture.

[00 :26] La caméra coupe l’image et reprend quand les hommes se sont un peu plus avancés. Les deux hommes arrivent près de l’ambulance qui doit emmener le soldat blessé. Ils posent alors le brancard au sol doucement. Près de l’ambulance se trouve deux femmes habillées en tenue militaire.

[00 :40] Un nouveau plan où l’on voit plus précisément le soldat blessé. Une femme redresse la tête du soldat blessé pour que le soldat soignant ayant ramené le brancard puisse donner de l’eau au soldat blessé. Cela permet d’éviter une déshydratation dû à la blessure et montre comment les soignants sont attentifs aux soldats.

[00 :53] La caméra se concentre sur le visage faible du soldat blessé qui boit l’eau qui lui est donné. Il a les yeux mi-clos.

[01 :00] Les deux soldats soignants aidés des deux femmes soignantes embarquent le brancard dans l’ambulance ramenée à cet effet.

[01 :11] La caméra fait un focus sur l’intérieur de l’ambulance. Nous pouvons voir comment le brancard du blessé est positionné. Contre les murs de l’ambulance, il y a d’autres brancards pliés. Le personnel soignant referme les portes de l’ambulance.

[01 :20] Nous avons un plan d’ensemble où l’ambulance arrive de loin. Elle roule doucement par précaution.

[01 :41] Un autre plan d’ensemble prenant un autre angle où l’on voit l’ambulance rouler doucement.

[02 :03] Il y a un plan se concentrant sur le portail de l’hôpital où nous pouvons voir l’ambulance arrivée. La caméra reste fixée sur la croix blanche de l’ambulance alors qu’elle passe devant l’objectif.

[02 :23] Une femme soignante ouvre les portes de l’ambulance.

[02 :30] Nouveau plan pris sous un autre angle. Les hommes soignants s’occupent de sortir le brancard de l’ambulance.

[02 :44] Un plan d’ensemble moins rapproché montrant quatre hommes portant le brancard sur leur épaule puis posent un peu plus loin le brancard au sol.

[03 :02] Les quatre hommes soulèvent le brancard pour le faire passer au-dessus de la barrière de l’escalier puis par la porte.

[03 :06] Nouveau plan se situant dans la salle d’opération. Nous voyons un lit d’opération couvert d’un drap blanc. Il y a plusieurs personnes dans la salle, des personnels soignants mais aussi un homme de la religion. Puis nous voyons deux hommes arrivés avec le brancard. Ils le posent à terre. Puis à l’aide du médecin et du personnel soignant, les hommes positionnent le blessé sur le lit d’opération. Nous pouvons voir que le blessé à une blessure à la jambe.

[03 :33] Il s’agit d’un plan plus centré sur la blessure d’un homme. Cependant le ventre du blessé est cette fois-ci à découvert et nous pouvons voir un bandage apparent aussi.

[03 :43] Nous avons un aperçu de deux médecins qui se lavent les mains afin d’être le plus stérile possible. Les gestes employés pour le lavage des mains sont très appuyés afin d’éradiquer toutes les saletés. Ils font cela jusqu’en montant à l’avant-bras.

[03 :54] Il s’agit d’un plan centré sur le médecin qui enfile une blouse blanche. Un soignant l’aide à la fermer. Puis il l’aide à fermer son masque médical.

[04 :23] La caméra est centrée sur la tête du blessé qui est alors recouvert d’un masque. Il s’agit surement d’un masque comprenant un anesthésiant pour endormir le blessé.

[04 :38] Un plan centré sur l’action des deux médecins. Mais nous ne voyons que leur manipulation. Nous pouvons les voir accrocher des ciseaux sur le drap chirurgical placé sur le blessé. Nous ne voyons pas la blessure mais nous pouvons deviner que le deuxième médecin à l’aide de tissus passe sur la plaie.

[04 :53] Un second plan où nous pouvons voir les deux médecins, l’homme de religion et un autre homme en arrière-plan. Un médecin fait un garrot au bras du blessé et il cherche une veine. Puis le deuxième médecin lui donne une sorte de cathéter tout en désinfectant le bras du blessé ave un petit coton. Le médecin plante le cathéter dans la veine du blessé et le deuxième médecin recouvre le cathéter par un pansement. Le médecin retire la seringue pour ne laisser que la perfusion dans le bras du blessé.

[05 :26] Un autre angle filmé de manière rapprochée pour voir la perfusion sur le bras du blessé en détail. Le deuxième médecin rajoute un adhésif le long du tube de la perfusion. Il relie le tube de la perfusion à la bouteille de perfusion. Puis il règle le débit de la perfusion.

[05 :55] Un plan centré sur l’homme de religion qui tient la bouteille de perfusion. Nous pouvons voir clairement le filtre de la perfusion qui fait du goutte à goutte. Ce plan permet de montrer qu’est-ce qu’une perfusion.

[06 :15] Une prise sur l’entrée de l’hôpital et dans le champ nous pouvons voir une partie de l’ambulance. L’homme blessé est accompagné d’une femme et d’un homme. La femme l’accompagne dans la descente des escaliers. Elle permet de montrer un côté plus maternel. Les trois personnes s’arrêtent en bas de l’escalier, le soldat blessé remercie le soldat soignant et la femme et il quitte le champ de la caméra. Finalement, nous voyons l’homme soignant et la femme retourner dans l’hôpital.

Supplementary notes

(français)

References and external documents

(français)


Contributors

  • Record written by : Lara Leckler