La médecine aux champs

From Medfilm
Jump to: navigation, search

 

La médecine aux champs

Title La médecine aux champs
Series Plein cadre
Year of production
Country of production France
Director(s)
Duration 31 minutes
Format Parlant - Couleur -
Original language(s) French
Production companies ORTF
Archive holder(s) INA
Warning: this record has not been reviewed yet and may be incomplete or inaccurate.

Main credits

(français)

Content

Theme

(français)
Le film aborde la question de la profession de médecin à la campagne, ce qu’elle implique, quelles sont les différences avec la même profession exercée en ville. Il nous présente un médecin qui exerce sa profession dans la campagne de l’Aveyron, du Tarn et de la Garonne. Il rend visite à plusieurs patients.

Main genre

Documentaire

Synopsis

(français)
Dans les campagnes du Tarn et Garonne et de l'Aveyron, les médecins parcourent un territoire très étendu géographiquement afin de visiter leurs patients. On trouve des interviews de médecins qui ont créé une association médicale. Ils évoquent leur métier de médecin généraliste en milieu rural et les difficultés du métier. De nombreux sujets comme la vaccination ou l’avortement sont abordés en interviews.

Context

(français)
En 1973, la France est à la fin de la période dite des 30 glorieuses. La crise économique touche les villes et le chômage monte en masse. Mais dans le film, c’est davantage l’espace rural qui est central. D’un point de vue démographique et géographique, il y a une division entre la France de la ville – où la densité de la population est importante - et la France rurale – où la densité de population est moindre. Les habitations sont moins regroupées, les populations moins nombreuses mais également plus éparpillées. C’est dans ce contexte d’isolement géographique et démographique des campagnes française que se passe le film.

Structuring elements of the film

  • Reporting footage  : Yes.
  • Set footage  : No.
  • Archival footage  : No.
  • Animated sequences  : No.
  • Intertitles  : No.
  • Host  : No.
  • Voice-over  : Yes.
  • Interview  : Yes.
  • Music and sound effects : Yes.
  • Images featured in other films : No.

How does the film direct the viewer’s attention?

(français)
En suivant un médecin dans ses différentes consultations, le film dirige notre regard en tant que spectateur puisqu’une vision est suggérée. Cette vision, ce n’est pas uniquement celle du médecin mais aussi celle du reporter qui nous montre les différentes consultations que fait le médecin dans une journée de travail.

How are health and medicine portrayed?

(français)
Ici, la médecine et la santé sont présentées à travers le prisme de l’exclusion. Cette exclusion, c’est celle de ceux que l’on voit moins, ceux qui bien qu’habitant la France sont invisibles car habitant la campagne. Ici l’exercice de la médecine est plus difficile. Consulter, faire des ordonnances n’est pas la seule mission du médecin qui doit également rendre visite à des personnes isolées d’un point de vue géographique. Les médecins de campagnes n’ont pas de cabinets mais sont itinérants et en constant déplacements. Le territoire qu’ils couvrent est très étendu. On comprend que la médecine et son exercice dépasse le simple côté consultation et que parfois le médecin est la seule personne à qui une personne qui se sent isolée peut se confier. Les difficultés, les spécificités du métier et d’autres points sont abordés par le médecin dans sa voiture.

Broadcasting and reception

Where is the film screened?

(français)
Le film est projeté à la télévision étant donné que le producteur du film est l’ORTF. De plus, les archives détentrices sont l’INA dont c’est la mission de conserver les archives de la télévision (en plus de conserver les archives de la radio). Ces éléments permettent d’en conclure que le film est projeté à la télévision.

Presentations and events associated with the film

(français)

Audience

(français)
Le public auquel s’adresse ce film est un public large. En effet, le but du film étant de présenter le quotidien d’un médecin de campagne, très peu de termes spécifiques à la médecine sont utilisés. En faisant cela, les producteurs s’assurent de parler au plus de personnes possibles et pas uniquement à des personnes initiées au vocabulaire médical.

Local, national, or international audience

National

Description

(français)
Descriptif libre 1

Les différentes séquences du film nous montrent le médecin dans son quotidien. Il est montré en train de discuter avec un étudiant qui effectue des remplacements, en train de visiter ses patients dans leur ferme, en train de rouler vers son cabinet ou vers d’autres fermes. Parfois, il discute avec ses collègues de son métier. Ils évoquent les nombreux inconvénients de leur métier.

Descriptif libre 2

Le film ne semble pas regorger de plans complexes et/ou réfléchis. L’essentiel du film se compose de plan où la caméra est fixe, posée sur un trépied. Quelques mouvements de panoramique ou de zoom sont présents. Néanmoins, il y a quelques plans intéressants et notamment ceux qui nous montre le médecin dans sa voiture. Il y a des plans où la caméra semble être dans une autre voiture qui avance. La caméra placée à l’arrière de ce véhicule film la voiture du médecin et la caméra suit la voiture dans sa progression. On peut également noter l’exemple d’un travelling à 3 min 51. Les plans où le médecin est seul avec le journaliste dans la voiture et où il est interviewé sont des plans intéressants. La caméra est placée sur la banquette arrière. Pas de mouvements de caméra, pas de zoom : la caméra est fixe. Le journaliste lance le médecin sur un sujet et ce dernier donne son point de vue sur le sujet. C’est un moment où le médecin se confie et ces plans traduisent (en un sens) la solitude que ressent le médecin quand il est seul sur la route.

Descriptif libre 3

Le film est également l’occasion de dresser un tableau de la France de la campagne. On y voit des fermes isolées, des petits villages, des paysages grandioses où la voiture est souvent le seul moyen pour se déplacer. En un sens, ce film est l’occasion de rappeler qu’il y a une forte opposition entre la France des villes et la France de la campagne (la fameuse « diagonale du vide » ou le « désert français dont parle Jean-François Gravier).

Pour montrer la diversité des paysages, la caméra film le paysage comme si elle était posée sur le rebord de la fenêtre de la voiture.

Supplementary notes

(français)

References and external documents

(français)


Contributors