L'allergie respiratoire aux moisissures (années 1960)

From Medfilm
Jump to: navigation, search

 

L'allergie respiratoire aux moisissures


Pour voir ce film dans son intégralité veuillez vous connecter.

Title L'allergie respiratoire aux moisissures
Year of production années 1960
La date « années 1960 » n’a pas été comprise.
Country of production France
Director(s) Éric Duvivier
Duration 24 minutes
Format Parlant - Couleur -
Original language(s) French
Warning: this record has not been reviewed yet and may be incomplete or inaccurate.

Main credits

(français)
Shering USA
Laboratoire Cetrane

Content

Theme

(français)
Les allergies aux moisissures, leurs détections, leurs réactions et leurs désensibilisations dans le cadre d’un film de formation médicale.

Main genre

Documentaire

Synopsis

(français)
Film représentant les dangers que comportent les moisissures pour les personnes allergiques. Dans une première partie, le film montre les différents types de moisissures grâce à une vue microscopique, ainsi que les moyens mis en place pour mesurer leur présence dans l’air. Dans une seconde partie sont décrits les types de réactions allergiques possibles provoquées par ces moisissures, et cela grâce à des interviews. Le film se termine sur les moyens employés pour tester ces réactions allergiques chez le patient, et les méthodes de désensibilisations existantes.

Context

(français)
Les trois ordonnances de décembre 1958, sous l'impulsion du professeur Robert Debré, ont posés les fondements de l'hôpital moderne qui revendique pour la première fois une vocation d'excellence et d'universalité. Pour la première fois en France, il fallait recruter des médecins à temps plein et permettre à certains d’entre eux de bénéficier d’un nouveau statut hospitalo-universitaire. Ce nouveau personnel devait alors être formé, ainsi l'entièreté du corps médical se voit bénéficier d'une meilleure formation médicale. Cette formation nouvelle, profitant d'une hausse de budget et cela jusqu'à la fin des années 1970, s'appuie de plus en plus sur les technologies cinématographiques, permettant de par son caractère visuel, un meilleur appuie lors de l'apprentissage. Ainsi, des nombreuses demandes de films provenant de laboratoires pharmaceutiques et d'universités ont eu lieu durant cette période. C'est dans ce contexte de forte demande qu'Éric Duvivier réalisa de nombreux films médicaux (des centaines de films avec son entreprise ScienceFilm fondée en 1960) dont le film en présence fait partie.

Structuring elements of the film

  • Reporting footage  : No.
  • Set footage  : No.
  • Archival footage  : No.
  • Animated sequences  : Yes.
  • Intertitles  : Yes.
  • Host  : No.
  • Voice-over  : Yes.
  • Interview  : Yes.
  • Music and sound effects : Yes.
  • Images featured in other films : No.

How does the film direct the viewer’s attention?

(français)
Dans un but pédagogique, le film centre toujours son objet d'étude en fonction des commentaires de la voix off. Cela se traduit par des zooms sur les moisissures, ou des vues au microscope de ces dernières. Les explications sont complétées par des animations (tableaux statistiques et diagrammes) venant éclaircirent le sujet et marquer des évolutions temporelles. Un basculement d'une vue classique d'un objet source d'allergie (aliments en décomposition, champignons) s'effectue souvent par une coupe nette au montage vers une vue au microscope de la moisissure en question afin de mettre en évidence l'origine de l'allergie.

How are health and medicine portrayed?

(français)
Durant la dernière partie du film, un allergologue en pleine consultation est mis en scène. Il est entouré de machines servant alors à mesurer et relever les informations nécessaires à l’établissement d’un diagnostic (machine servant à mesurer la quantité d’air expirée par un patient et retranscrivant les données obtenues). L’allergologue relève manuellement les informations obtenues du fait des lacunes technologiques de l’époque, faisant de son travail un travail analytique plus qu’un travail déductif.

Broadcasting and reception

Where is the film screened?

(français)
Université de médecine

Presentations and events associated with the film

(français)

Audience

(français)
Ce film s'adresse aux étudiants en formation médicale et aux professionnels de la santé.

Local, national, or international audience

National

Description

(français)
Fonds Duvivier code 332

Typologie des moisissures responsable d'allergies respiratoire 00:01 - 7:20
Le film s'ouvre sur une petite place de marché en plein en vue air en plongée et la caméra portée à la main. Une voix off explique la responsabilité des moisissures de certaines déclaration d'allergie. La caméra zoome sur certains fruits jetés dans la rue entourant cette même place de marché, mettant en avant une tâche de moisissure couvrant partiellement le fruit. S'en suit un montage alternant des plan fixes sur différents types de moisissures (présents sur les fruits et légumes, le blé ou même des champignons) tout en alternant sur une vue au microscope de ces moisissures. Une typologie de ces dernières se construit donc peu à peu, différenciant les moisissure présentes en extérieur et celle sévissant en intérieur.

Mesures quantitatives et temporelles 7:21 - 13:18
S'en suit une explication sur les instruments utilisés pour mesurer la quantité de moisissures présente dans l'air. Ces présentations sont complétées par des animations montrant le fonctionnement de celles-ci (l'une mesurant le taux de moisissure présent durant 24h et le second permettant identifier le nombre de moisissure présent et l'évolution du type de moisissure au cours de la journée). Un dernier outil est ensuite présenté, celui-ci de l'utilisation de culture dans des boîtes de pétris. Le montage permet ici de mettre en évidence la croissance des cultures de moisissures dans le temps (un montage simple mais efficace de l'avant/après). La typologie précédemment évoquée en ensuite utilisée dans des diagrammes montrant le nombre de moisissure présent à Paris, Lyon, Marseille et Briançon à travers un diagramme à bâton. L’animation simple met en avant l'évolution temporelle et les différenciations notables à l'échelle locale.

Typologies des types de réactions allergiques 13;19 - 17:26
Le film se poursuit sur l’élaboration d'une typologie des réactions allergiques sur le plan clinique et immunologique. Pour se faire, le montage enchaîne plusieurs radiographies pulmonaires, ainsi que des plans fixes de réaction cutanées. Deux personnes travaillant en extérieures interviennent par la suite afin d'expliquer les problèmes qu'ils rencontrent au quotidien. Les moisissures en intérieures sont également évoquées durant un montage rapide présentant des éléments d'une maison mal entretenue.

Établissement d'un diagnostic et soins mis en place 17:27 - 24:26
La dernière partie du film se déroule dans le cabinet d'un allergologue. La voix off nous explique les différentes méthodes utilisées afin de voir si un patient souffre d'une allergie aux moisissures, expliquant la méthode française. Nous assistons au diagnostic muet de l'allergologue, effectuant des tests respiratoires sur une patiente, le but étant de provoquer une réaction respiratoire dû à la respiration de dose plus ou moins forte de moisissure. Un véritable cours se met en place dans cette partie. Des schémas viennent s'ajouter aux explications de la voix off, indiquant le dosage de réactifs à mettre dans la machine de test afin d'obtenir les résultats nécessaires. Plusieurs tableaux animés concluent la présentation, indiquant la quantité de produit à inoculer au patient afin de le désensibiliser progressivement et d'obtenir une guérison satisfaisante.

Le film se termine par un retour au marché du premier plan, la voix annonçant que les moisissures sont un risque réel.

Supplementary notes

(français)

References and external documents

(français)


Contributors