Je dors mal (1986)

From Medfilm
(Redirected from Bas:Je dors mal)
Jump to: navigation, search

 

Je dors mal


Pour voir ce film dans son intégralité veuillez vous connecter.

Title Je dors mal
Series Objectif Santé
Year of production 1986
Country of production France
Director(s)
Duration 11 minutes
Format Parlant - Couleur -
Original language(s) French
Production companies Films Eschlimann
Commissioning body Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés

Main credits

(français)
Générique de début [0.00 - 0.25] :

Une réalisation de la
CAISSE NATIONALE
DE L’ASSURANCE MALADIE
DES TRAVAILLEURS SALARIÉS

OBJECTIF SANTÉ

coordination de la production
Roger Schodet

JE
DORS
MAL


Générique de fin [10’02-10’44] :

RÉALISÉ
AVEC LA COLLABORATION
DE LA LIGUE FRANÇAISE
D’HYGIÈNE MENTALE

Production et réalisation

LES FILMS ESCHLIMANN

Content

Theme

(français)
Les insomnies, les troubles du sommeil, leur prise en charge et les réponses d’un médecin.

Main genre

Documentaire

Synopsis

(français)
Un chauffeur de taxi prend un client. Ce dernier lui fait part de ses nuits agitées. Les deux hommes échangent à ce sujet tout au long du trajet. Le chauffeur de taxi écoute son passager et lui propose quelques solutions. Arrivé à destination, le chauffeur découvre que son passager s’est endormi. Leur discussion est entrecoupée par les remarques d’un médecin interviewé dans son cabinet. Ce dernier reprend les propositions et informations évoquées dans le taxi afin de les développer.

Context

(français)
Dés les années 1980, la sphère médicale prend conscience de l’importance du sommeil sur la santé. Les médecins reconnaissent qu’un mauvais sommeil entraine divers problèmes de santé tels que des symptômes dépressifs, une prise de poids ou encore de l’hypertension. Le documentaire appartient à la série "Objectif santé" commandée par la caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés qui a réalisé divers courts-métrages d'éducation sanitaire. "Objectif santé" traite de sujets actuels et susceptibles d’intéresser un public large tels que la toxoplasmose, les accidents domestiques ou encore le diabète gras.

Structuring elements of the film

  • Reporting footage  : Yes.
  • Set footage  : No.
  • Archival footage  : No.
  • Animated sequences  : No.
  • Intertitles  : No.
  • Host  : No.
  • Voice-over  : No.
  • Interview  : Yes.
  • Music and sound effects : No.
  • Images featured in other films : No.

How does the film direct the viewer’s attention?

(français)
Le téléspectateur devient lui aussi un passager du taxi. Il ne peut pas en sortir avant la fin de la course. Ainsi, il est contraint de suivre la conversation qui s’est établie entre le chauffeur et son passager. De plus, les interventions du médecins permettent d’insister sur le sérieux du sujet et de donner du rythme au film.

How are health and medicine portrayed?

(français)
Le milieu médical est présenté dans une forme classique. En effet, le médecin qui intervient à plusieurs reprises est installé dans son cabinet. Il propose aux téléspectateurs des solutions, des recommandations et des indications. Le téléspectateur passe sans arrêt d’une simple discussion entre deux inconnus à des informations scientifiques. Dans ce cadre, la médecine joue un rôle préventif sur la prise en charge de l’insomnie.

Broadcasting and reception

Where is the film screened?

(français)
La série Objectif santé" était diffusée notamment à la télévision française sur la chaîne TF1 de 1976 à 1984, le jeudi de 13h50 à 14h.

Presentations and events associated with the film

(français)

Audience

(français)
Le film est tout-public. Néanmoins il concerne davantage un public victime d’insomnies ou de troubles du sommeil.

Local, national, or international audience

National

Description

(français)
Générique [0’00-0’26]

Fond et formes géométriques rouges accompagnés d’une musique rythmée et électronique.

Destination boulevard Victor Hugo [0’27-0’44]
Plan moyen : un homme sur un boulevard hèle un taxi et monte à l’intérieur. Il indique sa destination, boulevard Victor Hugo, et le taxi prend la route.


Une mauvaise nuit [0’45-1’33]
Le téléspectateur retrouve l’homme dans le taxi. Le caméraman est installé sur le siège passager avant. Les plans rapprochés se succèdent en fonction de qui du chauffeur ou du passager à la parole. Le passager, retire ses lunettes et baille et le chauffeur se met lui aussi à bailler. La discussion s’engage. Les deux hommes échangent sur les insomnies dont souffre le passager et dont le chauffeur a également été victime. Le chauffeur donne des chiffres. Trois à quatre millions de Français souffrent de troubles du sommeil. Il s’agit donc d’un problème sanitaire majeur. Le chauffeur poursuit en indiquant le danger des médicaments. Le passager lui demande une solution autre qu’un changement de literie. Les deux hommes rigolent et le chauffeur indique qu’il faut consulter un médecin.


Un avis médical [1’34-3’04]
Zoom et plan moyen. Il s’agit d’un interview. Un médecin est assis à son bureau. Il précise que l’insomnie est un phénomène complexe et que les recherches sur les mécanismes du sommeil débutent tout juste. Il explique avec des termes simples le système du sommeil qui alterne entre sommeil lent et sommeil rapide. L’image de l’horloge est utilisée afin de faciliter la compréhension. Le journaliste réalise des zooms sur le visage du médecin et sur ses mains. Enfin, la question du rôle de la vie sociale sur le sommeil est évoquée.


Garder un bon rythme [3’05-4’22]
Le téléspectateur reprend sa route dans le taxi. Le chauffeur évoque les horaires décalés de certains de ses collèges et le passager surenchérit sur les décalages horaires. Il est nécessaire de garder un bon rythme afin de conserver un bon sommeil. Le chauffeur informe sur les dangers de l’automédication.


Attention à l’automédication [4’23-4’57]
Retour dans le cabinet du médecin qui avertit le téléspectateur des dangers de la prise de traitements sans prescription. Il faut se méfier des hypnotiques et surtout des barbituriques qui peuvent entraîner des risques de toxicomanie. Les barbituriques [4’58-5’25]
Dans la voiture, la discussion se poursuit. Le chauffeur qui mène la conversation évoque les dangers des barbituriques. Il donne son conseil à son passager. Pour lui, il est nécessaire de toujours lire les notices.


Les causes de l’insomnie [5’26-5’43]
Le médecin dans son cabinet expose les causes possibles de l’insomnie dont la dépression qui doit être prise en charge par un médecin.


Une solution miracle ? [5’44-5’58]
Dans la voiture le passager demande une solution miracle. Le chauffeur insiste sur la nécessité de connaître la cause des troubles du sommeil dont on est le sujet.


Nuisances sonores [5’59-6’14]
Le médecin défend l’idée que la qualité de l’environnement joue fortement sur la qualité du sommeil. Ainsi, il faut se protéger des bruits et des nuisances sonores.


Faire face au bruit [6’15-7’17]
Dans la voiture, les deux hommes discutent des solutions possibles pour éviter les nuisances sonores. Le chauffeur propose à son passager de changer de chambre si elle donne sur la rue. Le passager ne peut pas. Le chauffeur met donc en avant la possibilité d’insonoriser le logement. Il s’appuie sur des exemple, ceux de sa soeur et d’ un ami.


Une journée trop bruyante [7’18-7’42]
Le médecin évoque aussi les nuisances sonores ressenties dans la journée. De retour dans le taxi, les bruits de klaxons se font entendre.


Des sources diverses [7’43-8’15]
Le médecin met en avant diverses origines des troubles du sommeil tel qu’une perte d’emploi, un stress accru, des conflits familiaux ou encore des maladies chroniques et des troubles psychiques. Chaque problème doit être soigné à sa source.


La solution [8’16-8’58]
Le chauffeur insiste une nouvelle fois sur la nécessité de se faire soigner. Il compare ce mal à un mal de dent que l’on soigne en se rendant chez un dentiste. Le médecin indique que chaque cas est particulier mais que pour bien dormir il faut commencer par adopter un mode de vie sain en supprimant l’alcool, le café, en se mettant à la relaxation, en faisant du sport ou encore en mangeant sainement.


La cure de sommeil ? [8’59-9’30]
Dans le taxi, le passager évoque son souhait de faire une cure de sommeil. Le médecin n’a pas le même avis sur la cure de sommeil et la déconseille. Il insiste une nouvelle fois sur la nécessité de trouver la cause et de consulter si les insomnies persistent.


Trouver le sommeil [9’31-10’01]
Le chauffeur et son passager continuent leur route, rient encore. Alors que le taxi arrive à sa destination, chauffeur et téléspectateur découvrent le passager endormi. Un zoom sur sa tête, avec les yeux clos, le visage serein, conclut le film.


FIN


Générique [10’02-10’44]

Supplementary notes

(français)
D’autres épisodes de la série Objectif santé sont disponibles sur la plateforme Medfilm.

References and external documents

(français)
Informations complémentaires :

Sur les courts métrages réalisés par la caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés :

• Portail national des archives, « Sécurité Sociale ; Caisse Nationale d'Assurance-Maladie des travailleurs salariés (1974-1984) », https://francearchives.fr/findingaid/ 11682d87f1be8475f816246750923d4b2a68c3dc, (consulté le 8/12/2020).

Sur le sommeil :

• Santé publique France, « Le temps de sommeil en France », in Bulletin épidémiologique hebdomadaire, 8-9, 12/03/2019, http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2019/8-9/pdf/2019_8-9.pdf, (consulté le 9/12/2020).

• Inserm, « Sommeil », 07/09/2017, https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/ sommeil, (consulté le 30/12/2020).


Contributors

  • Record written by : Adèle Grody


Erc-logo.png Cette fiche a été rédigée et/ou traduite dans le cadre du projet BodyCapital, financé par l'European Research Council (ERC) et le programme de l'Union européenne pour la recherche et l'innovation Horizon 2020 (grant agreement No 694817).