Albrecht Scholz

From Medfilm
Jump to: navigation, search

(1940-2013)
Albrecht Scholz nait à Görlitz (actuellement Zgorzelec, à la frontière germano-polnaise) le 6 septembre 1940. Son père est ORL. Il passe sa Matura (diplôme de fin d'études secondaires) en 1958 puis fait des études de médecine à la Humboldt-Universität zu Berlin et à la Medizinische Fakultät Carl Gustav Carus de Dresde. Il réussit l'examen d'état en 1964, fait une année de stage à l'hôpital de Reichenbach en 1965 et obtient l'autorisation d'exercer la médecine la même année. Sa thèse soutenue en 1964 s'intéresse au step test d'Astrand chez les personnes âgées.
Entre 1965 et 1969, il se forme à la dermatologie à Dresde, sous la direction d'Hans-Egon Kleine-Natrop. Il devient spécialiste en dermato-vénérologie en 1969. En 1971, il rejoint le service de dermatologie de la Medizinische Fakultät de Dresde. Il est nommé Oberarzt cinq ans plus tard. En 1980, il devient directeur du service de dermatologie de la Medizinische Fakultät de Dresde. Pendant cette période, il mène d'intenses recherches sur l'influence des basses températures sur les tumeurs malignes. Sa thèse d'habilitation traite des méthodes de cryochirurgie du carcinome basocellulaire.
Il publie énormément, développe le service de dermatologie et est membre de nombreuses commissions et sociétés médicales.
La chute du mur de Berlin en 1989 lui octroie une plus grande liberté de mouvement et d'action. L'année suivante, il forme la branche saxonne de la société de Dermatologie allemande et la dirige pendant quatre ans. Il est aussi l'un des cofondateurs de la revue Ärzteblatt Sachsen dont il fait partie du conseil éditorial pendant trois ans.
S'intéressant depuis toujours à l'histoire de la médecine, il organise des conférences sur ce sujet à partir de l'hiver 1991/1992. Au second semestre 1992, il est nommé directeur de l'institut d'Histoire de la médecine de la Medizinische Fakultät de Dresde et directeur de l'institut d'Histoire de la médecine de l'académie technique de Dresde. En outre, il préside la société germano-polonaise d'histoire de la médecine de 1997 à 2001. Il s'intéresse également à l'histoire des moulages en cire.
Dans son travaux en histoire de la médecine, A. Scholz s'intéresse particulièrement à la façon dont les médecins juifs (en particulier ceux des pays germanophones) ont contribué au développement de la médecine européenne. Il se rend d'ailleurs à la clinique de Dermatologie de l'université de Wrocław près d'une vingtaine de fois.
En 1983, la société d'Histoire de la dermatologie lui remet le prix Samuel J. Zakon pour ses travaux sur Neisser.
Il étudie le destin des dermatologues - notamment d'origine juive - sous le IIIe Reich.

Parmi ses réalisations, on notera 303 publications (articles, livres et chapitres de livres) et environ 250 conférences en Allemagne et à l'étranger.


Source : Grzybowski, Andrzej, Lawrence Charles Parish and Gerd Plewig, "Albrecht Scholz (1940-2013), German Dermatologist and Historian of Dermatology". Clinics in Dermatology, October 2014, 32(5), pp. 693-696.

Albrecht Scholz on MedFilm