Actuel 2

From Medfilm
Jump to: navigation, search

Actuel 2 est une "émission-débat" diffusée les lundis soirs sur la 2e chaîne, présentée par jean-Pierre Elkabbach. Sa diffusion s'est étendue sur les années 1972 et 1973. "Par le choix des thèmes, la diversité des participants, la dureté des échanges qui n'excluait pas l'approfondissement, Actuel 2 a donné à notre télévision un ton de liberté que les pays anglo-saxons possédaient avant nous. Chaque semaine, les meilleurs journalistes venus des quatre coins de la France politique interrogeaient en direct des personnalités, qui, à des titres divers, marquèrent l'année : de B. Bardot à J. Duclos, de D. Seyrig au cardinal Marty, de F. Mitterrand à P. Messmer et à J.-J. Servan-Schreiber, de A. NBen Nathan à Al Erian, de G. Marchais à J. Lecanuet, de P. Mendès-France à J. Soustelle, du Pr. J. Bernard au Pr. J. Tremollières, de seamine en semaine, la vérité s'est souvent dégagée de ces rencontres souvent inattendues. Ainsi les Français ont-ils participé à l'essentiel de la vie politique - élections, controverses entre l'Armée et les Eglises, guerre du Proche-Orient - et aux débats culturels, même les plus tabous : l'avortement, la sexualité et la folie... Cette émission n'était pas seulement le reflet de l'instant ; elle aimait traverser le miroir pour révéler les avenirs possibles." - présentation de la compilation des textes des échanges des émissions parue en 1973 : Jean-Pierre Elkabbach, Actuel 2, Paris, 1973.

Jean Lefèvre, Directeur adjoint pour l’information de la régie de la 2e chaîne de télévision à l’ORTF de 1972 à 1974, à propos de Actuel 2 : ""Chaque jour la télévision est en mesure de déverser des kilomètres de documents, de tous les points du monde, voire de l'espace. Les journaux télévisés en sont la preuve. Rien ne leur échappe. Le magazine, ans ces conditions, est devenu le parent pauvre et doit souvent se contenter de reprises sinon de redites. Il faut trouver 'autres formules qui correspondent à ce stade adulte de la télévision. cet examen m'a conduit, à la direction et avec l'équipe d'INF 2, à retenir l'instantané, le débat et la réflexion plutôt que le montage, le récit ou le documentaire. Actuel 2 en est l'exemple type. Il s'agissait, s'inspirant du modèle anglo-saxon 'Meet the Press' de faire réagir, en direct de l'antenne, une personnalités sur un contexte d'intérêt général, immédiat et à une date opportune. C'est là, alors, que se joue tout l'intérêt, pour autant que le direct oblige à un total abandon des conventions du différé et du film. genre difficile s'il en est - Jean-Pierre Elkabbach qui, au sein de l'équipe INF 2 assuma la responsabilité du jeu, y excella - La plupart des personnalités politiques de l'hiver 72-73 sont venues s'y exercer mais aussi des philosophes, penseurs ou savants dont les idées, mises à nu, ont souvent passionné de vastes auditoires." - Jean Lefèvre, "Avant-propos" à Jean-Pierre Elkabbach, Actuel 2, Paris, 1973, pp. 11 et 12.

N. B. : INF 2 est le journal télévisé français de la rédaction de la deuxième chaîne couleur de l'ORTF et diffusé du 11 septembre 1972 au 5 janvier 1975.

Jean-Pierre Elkabbach, journaliste et présentateur, à propos de Actuel 2 : " Actuel 2 a suscité la controverse et n'a pas hésité à choisir des sujets brûlants et tabous : l'éducation sexuelle, l'avortement, la folie, la quête spirituelle, le mythe de la croissance... et à faire intervenir des agitateurs d'idées, des remueurs de préjugés que l'échiquier politique classique situe aux extrêmes ou dans la catégorie des sans-parti. Pour l'émission hebdomadaire dont j'avais la charge, les dirigeants d'INF 2 décidèrent de :

- Dépouiller le décor et simplifier la présentation pour éviter de transformer de tels débats en spectacles, de les dramatiser par la mise en scène.

- Rendre plus incisifs le dialogue ou la controverse en obtenant des invités, quel que soit leur rôle, concision et rigueur.

- Faire appel, afin de mettre davantage en relief les oppositions, à un témoin surprise dont le nom devait demeurer secret, quoiqu'il arrive. Ce fut une innovation acceptée et dans l'ensemble réussie. Grâce aux arguments de messieurs P. Mendès-France, J. Duclos, j. Soustelle ou M. Poniatowski et à la passion du docteur Gentis, de Gisèle Halimi et de Delphine Seyrig..." - Jean-Pierre Elkabbach, Actuel 2, Paris, 1973, pp. 14 et 15.

Actuel 2 on MedFilm

External links