Difference between revisions of "William T. Hurtz"

From Medfilm
Jump to: navigation, search
Line 1: Line 1:
 
{{Fiche réalisateur
 
{{Fiche réalisateur
 
|Biographie=William T. Hurtz est né le 7 avril 1919 à Chicago (USA). Il a grandi dans une famille aisée. Son père possédait une entreprise de peinture et sa mère était artiste. Il a fait ses études au ''Chouinard Art Institute'' (qui est dvenu le ''California Institute of the Arts'' en 1961) de Los Angeles.  
 
|Biographie=William T. Hurtz est né le 7 avril 1919 à Chicago (USA). Il a grandi dans une famille aisée. Son père possédait une entreprise de peinture et sa mère était artiste. Il a fait ses études au ''Chouinard Art Institute'' (qui est dvenu le ''California Institute of the Arts'' en 1961) de Los Angeles.  
 +
 
En 1938, il est embauché par Walt Disney où il travaille notamment sur ''Fantasia''. Il quitte Disney en 1941 suite à une grève qui a duré plusieurs mois et était liée à des revendications salariales.  
 
En 1938, il est embauché par Walt Disney où il travaille notamment sur ''Fantasia''. Il quitte Disney en 1941 suite à une grève qui a duré plusieurs mois et était liée à des revendications salariales.  
 +
 
Pendant la 2nde Guerre mondiale, W. T. Hurtz fait partie de la ''Film Motion Picture Unit of the Army Signal Corps'' et réalise des films d'animaton aux ''Hal Roach Studios'' à Culver City (Californie).
 
Pendant la 2nde Guerre mondiale, W. T. Hurtz fait partie de la ''Film Motion Picture Unit of the Army Signal Corps'' et réalise des films d'animaton aux ''Hal Roach Studios'' à Culver City (Californie).
 +
 
Après la guerre, il rejoint d'autres anciens de Disney qui ont fondé ''l'Industrial Film and Poster Service'' en 1943. Par la suite, leur société deviendra l'''United Productions of America'' (UPA).
 
Après la guerre, il rejoint d'autres anciens de Disney qui ont fondé ''l'Industrial Film and Poster Service'' en 1943. Par la suite, leur société deviendra l'''United Productions of America'' (UPA).
 +
 
En 1950, William T. Hurtz travaille sur ''Gerald Mc Boing-Boing'', court-métrage animé adapté d'une histoire de Dr Seuss qui gagne une ''Academy Award'' la même année. Il réalise ''Man alive'' en 1952 et ''A Unicorn in the garden'' (qu'il considère comme son meilleur travail) en 1953. Dans les années 50 il traaille également sur de très nombreux films animés pour la publicité à la télévision.  
 
En 1950, William T. Hurtz travaille sur ''Gerald Mc Boing-Boing'', court-métrage animé adapté d'une histoire de Dr Seuss qui gagne une ''Academy Award'' la même année. Il réalise ''Man alive'' en 1952 et ''A Unicorn in the garden'' (qu'il considère comme son meilleur travail) en 1953. Dans les années 50 il traaille également sur de très nombreux films animés pour la publicité à la télévision.  
 +
 
Il quitte UPA en 1959 et rejoint ''Jay Ward Productions''. Il y réalise notamment environ 300 publicités pour les céréales ''Cap'n Crunch''. Il reste chez ''Jay Ward Productions jusqu'à la fermeture du studio en 1984.
 
Il quitte UPA en 1959 et rejoint ''Jay Ward Productions''. Il y réalise notamment environ 300 publicités pour les céréales ''Cap'n Crunch''. Il reste chez ''Jay Ward Productions jusqu'à la fermeture du studio en 1984.
|Liens externes=* [http://www.nytimes.com/2000/10/29/nyregion/william-hurtz-actor-with-a-pencil-who-changed-face-of-animation-is-dead-at-81.html Article sur le site du New York Times] (consulté le 6 novembre 2017)
+
 
 +
En parallèle, au début des années 1970, il est l'un des fondateurs d'une société qui réalise des courts-métrages animés sur des noirs américains qui ont marqué l'histoire comme George Washington Carver et Frederick Douglass.
 +
 
 +
En 1989, il réalise son unique long métrage animé, ''Little Nemo: Adventures in Slumberland'' (sorti en France le 14 décembre 1994).
 +
 
 +
 
 +
En 1991 et 1992, il dessine un certain nombre de ''story-boards'' pour la série de dessins animés ''Les Razmokets'' (''Rugrats'') diffusée sur la chaine américaine ''Nickelodeon'' et à l'étranger.
 +
 
 +
William T. Hurtz a fait partie du conseil d'administration de l'''Academy of Motion Picture arts and science''.
 +
 
 +
Sources : Cotte Olivier, ''100 ans de cinéma d'animation'', Dunod, 2015.
 +
Rick Lyman, ''Wiliam Hurtz, 'Actor with a pencil' who changed face of animation, is dead at 81'', The New York Times, 29 octobre 2000.
 +
Il est décédé le 14 octobre 2000 à Van Nuys (Californie).
 +
|Liens externes=http://www.nytimes.com/2000/10/29/nyregion/william-hurtz-actor-with-a-pencil-who-changed-face-of-animation-is-dead-at-81.html (consulté le 6 novembre 2017)
 
|Clé de tri=Hurtz William T.
 
|Clé de tri=Hurtz William T.
 
}}
 
}}

Revision as of 09:47, 8 November 2017

William T. Hurtz est né le 7 avril 1919 à Chicago (USA). Il a grandi dans une famille aisée. Son père possédait une entreprise de peinture et sa mère était artiste. Il a fait ses études au Chouinard Art Institute (qui est dvenu le California Institute of the Arts en 1961) de Los Angeles.

En 1938, il est embauché par Walt Disney où il travaille notamment sur Fantasia. Il quitte Disney en 1941 suite à une grève qui a duré plusieurs mois et était liée à des revendications salariales.

Pendant la 2nde Guerre mondiale, W. T. Hurtz fait partie de la Film Motion Picture Unit of the Army Signal Corps et réalise des films d'animaton aux Hal Roach Studios à Culver City (Californie).

Après la guerre, il rejoint d'autres anciens de Disney qui ont fondé l'Industrial Film and Poster Service en 1943. Par la suite, leur société deviendra l'United Productions of America (UPA).

En 1950, William T. Hurtz travaille sur Gerald Mc Boing-Boing, court-métrage animé adapté d'une histoire de Dr Seuss qui gagne une Academy Award la même année. Il réalise Man alive en 1952 et A Unicorn in the garden (qu'il considère comme son meilleur travail) en 1953. Dans les années 50 il traaille également sur de très nombreux films animés pour la publicité à la télévision.

Il quitte UPA en 1959 et rejoint Jay Ward Productions. Il y réalise notamment environ 300 publicités pour les céréales Cap'n Crunch. Il reste chez Jay Ward Productions jusqu'à la fermeture du studio en 1984.

En parallèle, au début des années 1970, il est l'un des fondateurs d'une société qui réalise des courts-métrages animés sur des noirs américains qui ont marqué l'histoire comme George Washington Carver et Frederick Douglass.

En 1989, il réalise son unique long métrage animé, Little Nemo: Adventures in Slumberland (sorti en France le 14 décembre 1994).


En 1991 et 1992, il dessine un certain nombre de story-boards pour la série de dessins animés Les Razmokets (Rugrats) diffusée sur la chaine américaine Nickelodeon et à l'étranger.

William T. Hurtz a fait partie du conseil d'administration de l'Academy of Motion Picture arts and science.

Sources : Cotte Olivier, 100 ans de cinéma d'animation, Dunod, 2015. Rick Lyman, Wiliam Hurtz, 'Actor with a pencil' who changed face of animation, is dead at 81, The New York Times, 29 octobre 2000. Il est décédé le 14 octobre 2000 à Van Nuys (Californie).

William T. Hurtz on MedFilm

External links

http://www.nytimes.com/2000/10/29/nyregion/william-hurtz-actor-with-a-pencil-who-changed-face-of-animation-is-dead-at-81.html (consulté le 6 novembre 2017)