Difference between revisions of "Pierre Thévenard"

From Medfilm
Jump to: navigation, search
Line 1: Line 1:
 
{{Fiche réalisateur
 
{{Fiche réalisateur
|Biographie=Repères biographiques (d'après Anne Raynal)
+
|Biographie='''Repères biographiques (d'après Anne Raynal)'''
Médecin et cinéaste français né à Paris, le 11/09/1901.  
+
 
 +
Médecin et cinéaste français né à Paris, le 11/09/1901.
 +
 
Devient docteur en médecine (urologiste).  
 
Devient docteur en médecine (urologiste).  
1934-1936 : Réalise des films chirurgicaux en tant qu'assistant des docteurs Heitz-Boyer et Dechaume.  
+
 
 +
1934-1936 : Réalise des films chirurgicaux en tant qu'assistant des docteurs Heitz-Boyer et Dechaume.
 +
 
1940-1941 : Décide, en attendant le retour de sa clientèle dispersée par la guerre, d'utiliser ses compétences en matière de cinéma pour réaliser des films scientifiques.  
 
1940-1941 : Décide, en attendant le retour de sa clientèle dispersée par la guerre, d'utiliser ses compétences en matière de cinéma pour réaliser des films scientifiques.  
1941 : Obtient sa carte de réalisateur de films spécialisés, ce qui lui permet d'obtenir de la pellicule, et entre dans une association professionnelle, Les artisans d'art du cinéma .  
+
 
 +
1941 : Obtient sa carte de réalisateur de films spécialisés, ce qui lui permet d'obtenir de la pellicule, et entre dans une association professionnelle, Les artisans d'art du cinéma.
 +
 
1942 : Afin de réaliser son premier film : ''Attention aux vipères'', il s'adresse à l'Institut Pasteur pour se procurer les serpents et enregistrer la manière dont le venin de vipère est extrait.  
 
1942 : Afin de réaliser son premier film : ''Attention aux vipères'', il s'adresse à l'Institut Pasteur pour se procurer les serpents et enregistrer la manière dont le venin de vipère est extrait.  
 +
 
1944-1954 : Demande au musicien André Jolivet de composer la musique de plusieurs de ses films : ''Les Ultra-sons'' (1944) ''La lueur qui s'éteint'' (1946) ; ''Le champignon qui tue'' (1946) ; ''Le vrai coupable'' (1951) ; ''Les aventures d'une mouche bleue'' (1954).  
 
1944-1954 : Demande au musicien André Jolivet de composer la musique de plusieurs de ses films : ''Les Ultra-sons'' (1944) ''La lueur qui s'éteint'' (1946) ; ''Le champignon qui tue'' (1946) ; ''Le vrai coupable'' (1951) ; ''Les aventures d'une mouche bleue'' (1954).  
 +
 
1945-1946 : Tourne, à la demande de R. Dujarric de la Rivière, un film sur l'amanite phalloïde : ''Le champignon qui tue''.  
 
1945-1946 : Tourne, à la demande de R. Dujarric de la Rivière, un film sur l'amanite phalloïde : ''Le champignon qui tue''.  
23/04/1948 : Chargé, par J. Tréfouël, directeur de l'Institut Pasteur, des travaux du laboratoire de cinéma scientifique, nouvellement créé à l'Institut.  
+
 
 +
23/04/1948 : Chargé, par J. Tréfouël, directeur de l'Institut Pasteur, des travaux du laboratoire de cinéma scientifique, nouvellement créé à l'Institut.
 +
 
1948 : Réalise un film sur L'ultracentrifigeuse pour virus , appareil situé dans le laboratoire de P. Lépine, à l'Institut Pasteur. Ce documentaire fait l'objet d'une note conjointe du cinéaste et du chercheur, à l'Académie des sciences.  
 
1948 : Réalise un film sur L'ultracentrifigeuse pour virus , appareil situé dans le laboratoire de P. Lépine, à l'Institut Pasteur. Ce documentaire fait l'objet d'une note conjointe du cinéaste et du chercheur, à l'Académie des sciences.  
1948 : Publie ''Le cinéma scientifique français'' , co-écrit avec G. Tassel.  
+
 
 +
1948 : Publie ''Le cinéma scientifique français'' , co-écrit avec G. Tassel. Préface de Jean Painlevé.
 +
 
 
1948-1966 : Réalise de nombreux films scientifiques destinés à la recherche, à l'enseignement ou au grand public, dont : ''La question du cancer'' (1949) ; ''Radiocinématographie de la métamorphose de la mouche'' (1956) ; deux films documentaires sur A. Calmette et sur G. Ramon (1962-64).  
 
1948-1966 : Réalise de nombreux films scientifiques destinés à la recherche, à l'enseignement ou au grand public, dont : ''La question du cancer'' (1949) ; ''Radiocinématographie de la métamorphose de la mouche'' (1956) ; deux films documentaires sur A. Calmette et sur G. Ramon (1962-64).  
1952 : Projections de plusieurs des films de P. Thévenard au congrès international de l'Enseignenemt.  
+
 
 +
1952 : Projections de plusieurs des films de P. Thévenard au congrès international de l'Enseignement.  
 +
 
 
1953-1954: Présente ''Les aventures d'une mouche bleue'' , au XIVe congrès du film scientifique et technique, qui fait l'objet d'une publication commune avec P. Lépine. Son film ''Le champignon qui tue'' reçoit l'Epi d'or lors d'un festival international, à Rome.  
 
1953-1954: Présente ''Les aventures d'une mouche bleue'' , au XIVe congrès du film scientifique et technique, qui fait l'objet d'une publication commune avec P. Lépine. Son film ''Le champignon qui tue'' reçoit l'Epi d'or lors d'un festival international, à Rome.  
1955 : Publie ''La radiocinématographie directe en 35 mm appliquée à la recherche,'' une nouvelle technique cinématographique qu'il a mise au point, à l'Institut Pasteur. Présente deux films au XVIe congrès du film scientifique et technique : ''Radiologie de l'avaleur de sabre'' ; ''Histoire d'une souris'' .  
+
 
 +
1955 : Publie ''La radiocinématographie directe en 35 mm appliquée à la recherche,'' une nouvelle technique cinématographique qu'il a mise au point, à l'Institut Pasteur. Présente deux films au XVIe congrès du film scientifique et technique : ''Radiologie de l'avaleur de sabre'' ; ''Histoire d'une souris''.
 +
 
 
1956 : Obtient le prix du documentaire au Festival de Venise. Présente : ''Radiocinématographie de la métamorphose d'une mouche'' au Xe congrès de l'Association international du cinéma scientifique.  
 
1956 : Obtient le prix du documentaire au Festival de Venise. Présente : ''Radiocinématographie de la métamorphose d'une mouche'' au Xe congrès de l'Association international du cinéma scientifique.  
 +
 
1958 : Tourne pour Vallée (Institut Pasteur), le documentaire : ''Oiseaux atteints de troubles de l'équilibre''.  
 
1958 : Tourne pour Vallée (Institut Pasteur), le documentaire : ''Oiseaux atteints de troubles de l'équilibre''.  
 
1961 : Projette, devant les membres de la commission des naturalistes de l'enseignement secondaire, un court métrage sur la locomotion des larves. A la demande de J. Chevé (Institut Pasteur), réalise un film sur les groupes sanguins et les réactions d'incompatibilité. Une version est produite en noir et blanc pour la Radio-Télévision Française.  
 
1961 : Projette, devant les membres de la commission des naturalistes de l'enseignement secondaire, un court métrage sur la locomotion des larves. A la demande de J. Chevé (Institut Pasteur), réalise un film sur les groupes sanguins et les réactions d'incompatibilité. Une version est produite en noir et blanc pour la Radio-Télévision Française.  
 +
 
1962 : Présente : ''Ne jugeons pas sur l'apparence'' au 2e congrès intenational de l'enseignement moderne de la biologie et de la géologie.  
 
1962 : Présente : ''Ne jugeons pas sur l'apparence'' au 2e congrès intenational de l'enseignement moderne de la biologie et de la géologie.  
 +
 
1963-1964 : Réalise, à la demande de Heim, directeur du Museum d'histoire naturelle (Paris), un film sur Les champignons hallucinogènes du Mexique. Le documentaire est financé par la Fondation Singer-Polignac.  
 
1963-1964 : Réalise, à la demande de Heim, directeur du Museum d'histoire naturelle (Paris), un film sur Les champignons hallucinogènes du Mexique. Le documentaire est financé par la Fondation Singer-Polignac.  
A la demande de la Sécurité sociale, tourne un film sur les baies toxiques .  
+
A la demande de la Sécurité sociale, tourne un film sur les baies toxiques.
 +
 
1959-1974 : Elu secrétaire général de l'Institut de cinématographie scientifique (ICS).  
 
1959-1974 : Elu secrétaire général de l'Institut de cinématographie scientifique (ICS).  
 +
 
1967 : Prend sa retraite de l'Institut Pasteur, mais conserve son activité au sein de l'ICS.  
 
1967 : Prend sa retraite de l'Institut Pasteur, mais conserve son activité au sein de l'ICS.  
 +
 
1992 : Décès à Paris.  
 
1992 : Décès à Paris.  
  

Revision as of 14:00, 20 April 2017

Repères biographiques (d'après Anne Raynal)

Médecin et cinéaste français né à Paris, le 11/09/1901.

Devient docteur en médecine (urologiste).

1934-1936 : Réalise des films chirurgicaux en tant qu'assistant des docteurs Heitz-Boyer et Dechaume.

1940-1941 : Décide, en attendant le retour de sa clientèle dispersée par la guerre, d'utiliser ses compétences en matière de cinéma pour réaliser des films scientifiques.

1941 : Obtient sa carte de réalisateur de films spécialisés, ce qui lui permet d'obtenir de la pellicule, et entre dans une association professionnelle, Les artisans d'art du cinéma.

1942 : Afin de réaliser son premier film : Attention aux vipères, il s'adresse à l'Institut Pasteur pour se procurer les serpents et enregistrer la manière dont le venin de vipère est extrait.

1944-1954 : Demande au musicien André Jolivet de composer la musique de plusieurs de ses films : Les Ultra-sons (1944) La lueur qui s'éteint (1946) ; Le champignon qui tue (1946) ; Le vrai coupable (1951) ; Les aventures d'une mouche bleue (1954).

1945-1946 : Tourne, à la demande de R. Dujarric de la Rivière, un film sur l'amanite phalloïde : Le champignon qui tue.

23/04/1948 : Chargé, par J. Tréfouël, directeur de l'Institut Pasteur, des travaux du laboratoire de cinéma scientifique, nouvellement créé à l'Institut.

1948 : Réalise un film sur L'ultracentrifigeuse pour virus , appareil situé dans le laboratoire de P. Lépine, à l'Institut Pasteur. Ce documentaire fait l'objet d'une note conjointe du cinéaste et du chercheur, à l'Académie des sciences.

1948 : Publie Le cinéma scientifique français , co-écrit avec G. Tassel. Préface de Jean Painlevé.

1948-1966 : Réalise de nombreux films scientifiques destinés à la recherche, à l'enseignement ou au grand public, dont : La question du cancer (1949) ; Radiocinématographie de la métamorphose de la mouche (1956) ; deux films documentaires sur A. Calmette et sur G. Ramon (1962-64).

1952 : Projections de plusieurs des films de P. Thévenard au congrès international de l'Enseignement.

1953-1954: Présente Les aventures d'une mouche bleue , au XIVe congrès du film scientifique et technique, qui fait l'objet d'une publication commune avec P. Lépine. Son film Le champignon qui tue reçoit l'Epi d'or lors d'un festival international, à Rome.

1955 : Publie La radiocinématographie directe en 35 mm appliquée à la recherche, une nouvelle technique cinématographique qu'il a mise au point, à l'Institut Pasteur. Présente deux films au XVIe congrès du film scientifique et technique : Radiologie de l'avaleur de sabre ; Histoire d'une souris.

1956 : Obtient le prix du documentaire au Festival de Venise. Présente : Radiocinématographie de la métamorphose d'une mouche au Xe congrès de l'Association international du cinéma scientifique.

1958 : Tourne pour Vallée (Institut Pasteur), le documentaire : Oiseaux atteints de troubles de l'équilibre. 1961 : Projette, devant les membres de la commission des naturalistes de l'enseignement secondaire, un court métrage sur la locomotion des larves. A la demande de J. Chevé (Institut Pasteur), réalise un film sur les groupes sanguins et les réactions d'incompatibilité. Une version est produite en noir et blanc pour la Radio-Télévision Française.

1962 : Présente : Ne jugeons pas sur l'apparence au 2e congrès intenational de l'enseignement moderne de la biologie et de la géologie.

1963-1964 : Réalise, à la demande de Heim, directeur du Museum d'histoire naturelle (Paris), un film sur Les champignons hallucinogènes du Mexique. Le documentaire est financé par la Fondation Singer-Polignac. A la demande de la Sécurité sociale, tourne un film sur les baies toxiques.

1959-1974 : Elu secrétaire général de l'Institut de cinématographie scientifique (ICS).

1967 : Prend sa retraite de l'Institut Pasteur, mais conserve son activité au sein de l'ICS.

1992 : Décès à Paris.


Publications en collaboration avec : P. Lépine, G. Tassel, J. Tissot.

Références biblio. : - Thévenard (Pierre), Je suis entré à l'Institut Pasteur... , 4 p. dact. (archives Pasteur, Bio.T1). - Raynal (Anne), A propos du Docteur Thévenard, mémoire de maîtrise en information, communication scientifique et technique, UF Cinéma communication et information, université Paris 7, 1993, 84 p.

Pierre Thévenard on MedFilm

External links