Maladies d'amour: danger (1983)

From Medfilm
Revision as of 12:22, 30 October 2020 by Danet (Talk | contribs)

Jump to: navigation, search

 

Maladies d'amour: danger


Pour voir ce film dans son intégralité veuillez vous connecter.

Title Maladies d'amour: danger
Series Aujourd'hui la vie
Year of production 1983
Country of production France
Director(s) André Veyret
Scientific advisor(s) André Siboulet
Gilbert Tordjman
Duration 60 minutes
Format Parlant - Couleur - Digital Video
Original language(s) French
Production companies France 2
Commissioning body ORTF
Archive holder(s) INA
Warning: this record has not been reviewed yet and may be incomplete or inaccurate.

Main credits

(français)

Content

Theme

(français)
Actualité du péril vénérien, moyens mises en oeuvre pour la contenir.

Main genre

Émission de plateau

Synopsis

(français)
Emission consacrée aux maladies vénériennes (sexuellement transmissibles) : causes, manifestations, conséquences. Avec la participation du docteur André Siboulet, directeur du centre OMS MST, à l'Institut Alfred Fournier à Paris et du docteur Gilbert Tordjman, de l'Institut Mondial de sexologie et auteur de "Le Couple : réalités et problèmes" (Hachette). Les maladies sexuellement transmissibles abordées au cours de l'émission sont : la syphilis (diapos manifestations syphilitiques), la blennorragie ou gonococcie (diapo), la salpingite, le sida, maladie récente observée principalement chez les homosexuels et atteignant l'Europe après l'Amérique, l'herpès génital. Il est aussi question du manque d'information du public concernant les MST et de l'éducation nécessaire des adolescents, des tabous et du sentiment de culpabilité souvent attachés aux MST et entraînant dans le couple un climat de trouble. Témoignage de madame X. (garde l'anonymat) atteinte d'un herpès génital. Melle S. Malfère, 18 ans, 2ème année d'infirmière, parle de la difficulté de trouver de la documentation sur les MST. (Notice INA).

(français)

Context

(français)
Dans presque tous les pays développés, après un doublement provisoire des contaminés à l'occasion des deux guerres mondiales, l'arrivée des traitements par sulfamides puis par antibiotiques a donné l'espoir de pouvoir éradiquer, sinon toutes, du moins les plus graves des MST, et jusque vers 1965, la diminution continue des nouvelles contaminations l'a laissé espérer. Mais depuis cette date, en raison probablement du changement de comportement sexuel des jeunes générations, les contaminations ont triplé ou quadruplé durant une dizaine d'années puis, après une stagnation de 1975 à 1985, régressent à nouveau, mais très lentement, depuis 1986. Cf. Jean-Noël Biraben, "Le rôle des maladies sexuellement transmissibles en démographie historique", Population, année 1996, pp.1041-1057.

Structuring elements of the film

  • Reporting footage  : No.
  • Set footage  : Yes.
  • Archival footage  : No.
  • Animated sequences  : No.
  • Intertitles  : No.
  • Host  : Yes.
  • Voice-over  : No.
  • Interview  : Yes.
  • Music and sound effects : Yes.
  • Images featured in other films : No.

How does the film direct the viewer’s attention?

(français)

How are health and medicine portrayed?

(français)

Broadcasting and reception

Where is the film screened?

(français)
télévision, 2e chaîne, 14h04

Presentations and events associated with the film

(français)

Audience

(français)

Local, national, or international audience

National

Description

(français)
Le générique de l'émission consiste en un dessin et son titre. Le dessin représente une jeune femme vêtue à la dernière mode, une femme plus âgée courbée pour lancer une balle (ou une boule de pétanque?), un homme, casque sur les oreilles, occupé à téléphoner. Ce dessin peut être interprété comme une représentation stéréotypée de chaque catégorie qui y figure : les femmes soignent leur apparence, les plus âgées sont dynamiques, les hommes sont actifs. Le titre infographié "Aujourd'hui la vie" met les mots "La vie" au-dessus d'une petite vague, comme pour rappeler le changement intervenu depuis le temps où l'émission s'appelait : "Aujourd'hui Madame."

La présentatrice est montrée en plan taille sur fond rouge.Au fur et à mesure de son propos, et selon ses contenus, ce fond est occupé par des photographies d'illustration. L'adresse de la présentatrice : "Bonjour madame, bonjour mademoiselle, bonjour monsieur" est une manière de rappeler que l'émission, anciennement intitulée "Aujourd'hui Madame", ne s'adresse pas exclusivement au public féminin. La présentatrice annonce le sujet des futures émissions pour lesquelles elle demande des lettres de témoignages : "votre été français", "le plaisir en plus", "collection de haute couture hiver 84", "Les bofs et les fonceurs". Pour le second sujet, la présentatrice précise : "Il s'agit bien du plaisir amoureux et sexuel, un domaine que nous n'avons pratiquement pas abordé. Ce droit au plaisir, les couples d'aujourd'hui le revendiquent, les femmes surtout, qui en ont longtemps été exclues". Ainsi, l'émission consacrée à la nécessité de contenir les maladies vénériennes en résurgence, évoque en introduction l'épanouissement sexuel, en particulier féminin, comme une revendication contemporaine. Le discours sanitaire à suivre est mis en tension avec cette attente qui continue de se manifester et devenir un sujet médiatique depuis les années soixante, mais cette fois en l'orientant davantage sur les femmes. La présentatrice ajoute que cette demande "sincère" explique la multiplication des stages, des cours, des publications à ce sujet depuis trois ans, témoignant d'un regain d'actualité, en ce début des années 80, de la libération sexuelle comme horizon social, associée cette fois à une demande "de formation et d'information". L'appel à témoignages sur des initiatives en ce sens, toujours dans le cadre du couple, se conclut par : "Quels scrupules, quelles hésitations avez-vous eu à vaincre? Quel bilan faites-vous de cette expérience?"

Le dernier sujet portant sur la mode, la présentatrice propose aux téléspectatrices de s'inscrire pour assister à des défilés, Elle ajoute : "Si des hommes ont envie de se prononcer sur cet art que demeure la haute-couture française, ils seront les bienvenus." Aujourd'hui la vie reste bien une émission qui privilégie le public féminin selon des approches qui sont supposées l'intéresser en premier lieu. Par ailleurs, ces appels à témoignages signifient que l'émission est supposée s'écrire, sinon avec les téléspectateurs, à partir de leurs expériences. L'adresse postale où faire parvenir les courriers est indiquée sur fond rouge : "Aujourd'hui la vie - 5, 7 rue de Montessuy 75 331 Paris cedex 07." Le fait qu'Antenne 2 n'y figure laisse penser que l'émission se présente comme une production autonome, un environnement médiatique en soi.

Martine Chardon Jacques Merlino.

Supplementary notes

(français)
A propos de la présentatrice et du présentateur de l'émission :

Martine Chardon

Martine Chardon a eu un parcours de journaliste partagé entre la présentation des émissions et l'animation de débats sur des sujets de société. Après un casting, elle devient speakerine pour FR3 Marseille en 1973. Elle devient speakerine pour Antenne 2 en 1976. Elle collabore ensuite à Aujourd'hui Madame dès 1980, puis anime régulièrement l'émission Aujourd'hui la vie entre 1982 et 1986. Quand TF1 ouvre son antenne le matin, en 1987, Martine Chardon prend en charge la production et l'animation des matinées puis, jusqu'à l'été 1988, elle est responsable d'une carte blanche quotidienne qui l'amène à interviewer des personnalités, politiques notamment. En 2001, elle anime des débats sur la santé dans le cadre de soirées thématiques des chaînes Forum et Planète. En 1994 et 1995, elle assure une chronique santé quotidienne pour la matinale de RMC. De 1991 à 2003, elle co-présente Agapè sur France 2 le premier dimanche de chaque mois, émission commune à Présence protestante et au Jour du Seigneur. Il s'agit de débats sur les grands problèmes d'actualité. Cette émission a reçu le Prix du Sénat pour le meilleur débat télévisé en 1998. Elle collabore à Femme Actuelle pour la rubrique santé. De 1996 à 2003, elle a régulièrement animé des débats pour le CNED, avec des scientifiques et des universitaires sur les problèmes d’éducation, réalisés en direct du Futuroscope de Poitiers et diffusés par l'Éducation nationale.

Jacques Merlino

Après des études de droit et de sciences politiques financées par des petits boulots difficiles mais formateurs, Jacques Merlino commence par piger pour le journal Le Monde, puis pour L'Express, Elle et finalement la télévision où il entre à Antenne 2 en 1977. Il y exerce tous les métiers du journalisme audiovisuel. D'abord grand reporter spécialisé en économie, il devient présentateur du journal de 23 h en 1981. Trois ans plus tard, il est producteur et présentateur d'Aujourd'hui la vie. Lorsque cette émission s'arrête, il revient à la rédaction pour diriger le service de politique étrangère où il couvre les grandes crises qui ont marqué le dernier quart du vingtième siècle. En 2012, Ii publie Profession Reporter, un livre de mémoires sur les coulisses du grand reportage.

References and external documents

(français)


Contributors

  • Record written by : Joël Danet