Le médecin du bled (1946)

From Medfilm
Revision as of 19:00, 14 June 2021 by Csala (Talk | contribs) (Enregistré en utilisant le bouton "Sauvegarder et continuer" du formulaire)

Jump to: navigation, search

 

Le médecin du bled


Pour voir ce film dans son intégralité veuillez vous connecter.

Title Le médecin du bled
Year of production 1946
Country of production France
Director(s) Albert Mahuzier
Duration 19 minutes
Format Parlant - Noir et blanc - 35 mm
Original language(s) French
Production companies Atlantic Film
Commissioning body Centre Cinématographique Tunisien
Warning: this record has not been reviewed yet and may be incomplete or inaccurate.

Main credits

(français)

Content

Theme

(français)
Mise en valeur des opérations de prévention, de vaccination et de traitement des maladies, entreprises par le centre de médecine de la santé publique et par le médecin colonial de Tunisie : présentation des infrastructures, du personnel et des modes d'opération.

Main genre

Synopsis

(français)
Un médecin français sillonne les coins les plus reculés de la Tunisie avec son dispensaire mobile afin d'apporter des soins à une population qui en était jusqu'alors privée. Examens des yeux et des dents, traitement du paludisme, prises de sang, cette campagne de soins est orchestrée par le gouvernement tunisien et l’État français qui souhaitent lutter contre les épidémies et les maladies. [Source catalogue CCEP]. Ce documentaire expose les opérations médico-sanitaires menées par les autorités françaises au sein du protectorat tunisien. Aussi, il insiste sur la diversité des actions que le médecin colonial et appelé à mener à travers le territoire. Par ailleurs, par la présentation d'une partie de la population autochtone et de paysages certainement méconnus des Français, le film tente, assez maladroitement, de faire connaître le territoire et les populations de Tunisie pour rapprocher le protectorat de sa métropole.

Context

(français)
La Tunisie est encore protectorat de la France : le protectorat colonial se distingue de la colonie dans la mesure où un territoire colonisé subit une administration directe et fait partie intégrante de la métropole, tandis que le territoire sous protectorat conserve, du moins sur le plan interne, une relative autonomie. Il s'agit ainsi d'une autre forme de domination qui, tout en maintenant la structure gouvernementale et administrative locale, permet à une puissance d'exercer certains pouvoirs et certains contrôles. Sur le plan international, l'État protecteur assure toujours la représentation diplomatique et la protection des ressortissants ; il assume seul la responsabilité internationale. De manière générale, la mise sous tutelle des pays colonisés par les autorités françaises est toujours passée par une contribution, souvent intéressée, aux développements économiques et sociaux. En Tunisie, comme c'est encore le cas au milieu du XXe siècle, cet interventionnisme est représenté par l'implantation d'antennes médicales et par l'envoi de praticiens dans les grandes villes, censés apporter au protectorat des méthodes de prévention et de soins modernes. Ce film fait la promotion de ces infrastructures et des médecins présents sur place, énumérant les procédés mises en œuvre pour concourir au bien-être sanitaire des autochtones. En outre, il rend compte du prestige dont les praticiens coloniaux semblent disposer à l'époque, sur place comme en France métropolitaine.

Structuring elements of the film

  • Reporting footage  : Yes.
  • Set footage  : No.
  • Archival footage  : No.
  • Animated sequences  : No.
  • Intertitles  : No.
  • Host  : No.
  • Voice-over  : Yes.
  • Interview  : No.
  • Music and sound effects : Yes.
  • Images featured in other films : No.

How does the film direct the viewer’s attention?

(français)

How are health and medicine portrayed?

(français)

Broadcasting and reception

Where is the film screened?

(français)

Presentations and events associated with the film

(français)

Audience

(français)

Local, national, or international audience

National

Description

(français)

Supplementary notes

(français)
"Le centre cinématographique tunisien présente Le Médecin du bled. La direction du Centre Cinématographique Tunisien remercie Son Altesse SIDI LAMINE PACHA BEY et son Excellence le PREMIER MINISTRE de l'appui précieux qui lui a été donné pour la réalisation de ce film."

References and external documents

(français)


Contributors