Difference between revisions of "Le SIDA c’est quoi ?"

From Medfilm
Jump to: navigation, search
m (Remplacement de texte — « Audience locale, nationale, internationale ? » par « Audience »)
 
(6 intermediate revisions by 4 users not shown)
Line 8: Line 8:
 
|Référents scientifiques=;;;;
 
|Référents scientifiques=;;;;
 
|Langues origine=fr
 
|Langues origine=fr
 +
|Sous-titrage et transcription=Non
 
|Société de production=Boutique Multimédia;
 
|Société de production=Boutique Multimédia;
 
|Commanditaire=Ville de Nantes;
 
|Commanditaire=Ville de Nantes;
 
|Archives détentrices=CIRDD Alsace ;;;;
 
|Archives détentrices=CIRDD Alsace ;;;;
 
|Genre dominant=Documentaire
 
|Genre dominant=Documentaire
 +
|Administration de la notice=Maryse Contal;
 
|Durée=8
 
|Durée=8
 
|Clé de tri=SIDA c’est quoi ?
 
|Clé de tri=SIDA c’est quoi ?
|Sujet=<translate>Sensibilisation et prévention du VIH auprès d’un public pré_adolescent</translate>
+
|Audience=Inconnue
|Sujets médico-sanitaires évoqués=sida;
+
|État de la fiche=Validée
|Avertissement images choquantes=Non
+
|Avertissements=Standard
|État de la fiche=Oui
+
 
|Images de reportage=Oui
 
|Images de reportage=Oui
 
|Images en plateau=Non
 
|Images en plateau=Non
Line 28: Line 29:
 
|Musique et bruitages=Oui
 
|Musique et bruitages=Oui
 
|Images communes avec d'autres films=Non
 
|Images communes avec d'autres films=Non
|Audience locale, nationale, internationale ?=Inconnue
+
|Sujet={{HT_Sujet
|Résumé=<translate>Des enfants sont interrogés sur le sida. Un sketch entre une infirmière et une enfant rappelle les risques de transmission liées aux aiguilles souillées. Un autre sketch affirme que le risque de transmission lors des contacts quotidiens intra-familiaux est faible.</translate>
+
|Langue=fr
|Contexte=<translate>En 1994, nous sommes à l’apogée de la prévention. Les militants sida sont actifs et reconnus par les pouvoirs publics. Le sida est reconnu comme une pandémie. Les actions inter-associatives se multiplient, le sidaction d’avril 1994 est un succès. Les trithérapies ne sont pas encore d’actualité et la prévention est un des seuls moyens de lutter contre le sida. La fin de l’AFLS est annoncé mais les campagnes de prévention se sont succédées. Le grand public a également été sensibilisé par l’intermédiaire de l’ « affaire du sang contaminé».</translate>
+
|Texte=Sensibilisation et prévention du VIH auprès d’un public pré_adolescent
|Comment le film dirige-t-il le regard du spectateur ?=<translate>Le film s’adresse à des jeunes de moins de 12 ans. La cassette était accompagnée d’un guide pédagogique. La durée courte doit permettre de capter l’attention des enfants, les questions des enfants interviewés et l’invitation de la fin du film, « Viens, on va en parler », ouvre à une discussion après le film.</translate>
+
}}
|Comment la santé et la médecine sont-elles présentées ?=<translate>Elles sont peu représentées, sauf par l’infirmière qui donne quelques informations sur le risque de transmission par les seringues. Des explications sont nécessaires après le film pour que les enfants aient les clefs de la prévention et une minimum de connaissance sur le sida.</translate>
+
|Générique principal={{HT_Gén
|Où le film est il projeté ?=<translate>Etablissements scolaires</translate>
+
|Langue=fr
|Communications et événements associés au film=<translate></translate>
+
}}
|Public=<translate>jeune public </translate>
+
|Résumé={{HT_Rés
|Descriptif libre=<translate>Le film débute avec des « interviews » d’enfants sur ce qu’ils savent du sida. Un sketch entre une infirmière et une enfant rappelle les risques de transmission liées aux aiguilles souillées.  Un autre sketch a pour message le faible risque de transmission lors des contacts quotidiens intra-familiaux. Ces sketchs sont coupés par des « interviews » d’enfants.  Le film est peu informatif et invite à un débat.  
+
|Langue=fr
 
+
|Texte=Des enfants sont interrogés sur le sida. Un sketch entre une infirmière et une enfant rappelle les risques de transmission liées aux aiguilles souillées. Un autre sketch affirme que le risque de transmission lors des contacts quotidiens intra-familiaux est faible.
'''Echanges avec les enfants 1'''  
+
}}
 
+
|Contexte={{HT_Cont
Le film débute avec des remarques d’enfants sur les moyens de transmission du sida.
+
|Langue=fr
 
+
|Texte=En 1994, nous sommes à l’apogée de la prévention. Les militants sida sont actifs et reconnus par les pouvoirs publics. Le sida est reconnu comme une pandémie. Les actions inter-associatives se multiplient, le sidaction d’avril 1994 est un succès. Les trithérapies ne sont pas encore d’actualité et la prévention est un des seuls moyens de lutter contre le sida. La fin de l’AFLS est annoncé mais les campagnes de prévention se sont succédées. Le grand public a également été sensibilisé par l’intermédiaire de l’ « affaire du sang contaminé».
'''Ne pas employer les seringues souillées'''
+
}}
 
+
|Direction regard spectateur={{HT_Dirige
Une infirmière se trouve dans une salle de prélèvement. Elle essais de rassurer une adolescente, lui explique qu’on va juste prélever pour regarder son groupe sanguin.
+
|Langue=fr
Une fois le prélèvement effectué, l’infirmière désadapte l’aiguille et la met dans un conteneur, elle met un pansement à la jeune fille toujours assise.  
+
|Texte=Le film s’adresse à des jeunes de moins de 12 ans. La cassette était accompagnée d’un guide pédagogique. La durée courte doit permettre de capter l’attention des enfants, les questions des enfants interviewés et l’invitation de la fin du film, « Viens, on va en parler », ouvre à une discussion après le film.
La jeune fille : - Vous jetez l’aiguille ?
+
}}
 
+
|Présentation médecine={{HT_Prés
L’infirmière :- oui, je ne comprends pas pourquoi tu me poses cette question.
+
|Langue=fr
 
+
|Texte=Elles sont peu représentées, sauf par l’infirmière qui donne quelques informations sur le risque de transmission par les seringues. Des explications sont nécessaires après le film pour que les enfants aient les clefs de la prévention et une minimum de connaissance sur le sida.
- Il y a des copains qui disent qu’on peut attraper le sida avec une aiguille.
+
}}
 
+
|Lieu projection={{HT_Proj
- C’est vrai, c’est pour cela qu’on jette toujours l’aiguille après chaque utilisation.
+
|Langue=fr
 
+
|Texte=Etablissements scolaires
- Alors il n’y a pas de risques ?
+
}}
 
+
|Communications et événements associés au film={{HT_Com
- Pour ta prise de sang, tu peux dormir tranquille, mais ne touche pas aux aiguilles dans la rue, c’est hyperdangereux.
+
|Langue=fr
 
+
}}
L’infirmière explique pourquoi. La jeune fille relaie le message à ses copains.
+
|Public={{HT_Pub
 
+
|Langue=fr
'''Echanges avec les enfants 2'''
+
|Texte=jeune public
 
+
}}
Des enfants dans une école dans la cour de récréation échangent sur le sida.
+
|Descriptif libre={{HT_Desc
 
+
|Langue=fr
'''Le SIDA et la famille'''
+
|Texte=Le film débute avec des « interviews » d’enfants sur ce qu’ils savent du sida. Un sketch entre une infirmière et une enfant rappelle les risques de transmission liées aux aiguilles souillées.  Un autre sketch a pour message le faible risque de transmission lors des contacts quotidiens intra-familiaux. Ces sketchs sont coupés par des « interviews » d’enfants.  Le film est peu informatif et invite à un débat. <br />'''Echanges avec les enfants 1''' <br />Le film débute avec des remarques d’enfants sur les moyens de transmission du sida.<br />'''Ne pas employer les seringues souillées'''<br />Une infirmière se trouve dans une salle de prélèvement. Elle essais de rassurer une adolescente, lui explique qu’on va juste prélever pour regarder son groupe sanguin.Une fois le prélèvement effectué, l’infirmière désadapte l’aiguille et la met dans un conteneur, elle met un pansement à la jeune fille toujours assise. La jeune fille : - Vous jetez l’aiguille ?<br />L’infirmière :- oui, je ne comprends pas pourquoi tu me poses cette question.<br />- Il y a des copains qui disent qu’on peut attraper le sida avec une aiguille.<br />- C’est vrai, c’est pour cela qu’on jette toujours l’aiguille après chaque utilisation.<br />- Alors il n’y a pas de risques ?<br />- Pour ta prise de sang, tu peux dormir tranquille, mais ne touche pas aux aiguilles dans la rue, c’est hyperdangereux.<br />L’infirmière explique pourquoi. La jeune fille relaie le message à ses copains.<br />'''Echanges avec les enfants 2'''<br />Des enfants dans une école dans la cour de récréation échangent sur le sida.<br />'''Le SIDA et la famille'''<br />Dans une maison.Les père et un fils d’une vingtaine d’année sont au salon, la mère et un fils plus jeune d’une dizaine d’année sont dans la cuisine. Le plus jeune fils, Benjamin, demande à sa mère : si papa et pierre se trompaient de verre, est ce que papa pourrait attraper le sida ?La mère se met à genoux, et prend les mains de son fils dans les siennes :"Ecoute, d’abord ton frère n’est pas malade. Il est séropositif, d’accord ? il n’est pas malade. Le sida, ça ne s’attrape pas comme ça. Regarde ce que je vais faire."La mère se lève et va boire dans le verre de Pierre le grand frère.Elle revient vers Benjamin qui a un mouvement de recul. La mère : "Ne t’inquiètes pas je t’en prie, ça ne s’attrape pas comme ça."Dans la cuisine, Benjamin remue une préparation à base de chocolat. Pierre trempe une cuillère dans la préparation, goûte et passe la cuillère à son frère en lui demandant de goûter à son tour car il a oublié les écorces d’orange. De peur, Benjamin laisse tomber la cuillère par terre.Pierre lui tend une cuillère propre. <br />Le père appelle Benjamin : "Je vois que tu as toujours peur, c’est parce que tu manques d’explication. Viens là, on va en parler…" musique et générique de fin.
 
+
}}
Dans une maison.
+
|Notes complémentaires={{HT_Notes
Les père et un fils d’une vingtaine d’année sont au salon, la mère et un fils plus jeune d’une dizaine d’année sont dans la cuisine.  
+
|Langue=fr
Le plus jeune fils, Benjamin, demande à sa mère : si papa et pierre se trompaient de verre, est ce que papa pourrait attraper le sida ?
+
}}
La mère se met à genoux, et prend les mains de son fils dans les siennes :
+
|Références={{HT_Réf
"Ecoute, d’abord ton frère n’est pas malade. Il est séropositif, d’accord ? il n’est pas malade. Le sida, ça ne s’attrape pas comme ça. Regarde ce que je vais faire."
+
|Langue=fr
La mère se lève et va boire dans le verre de Pierre le grand frère.
+
}}
Elle revient vers Benjamin qui a un mouvement de recul. La mère : "Ne t’inquiètes pas je t’en prie, ça ne s’attrape pas comme ça."
+
Dans la cuisine, Benjamin remue une préparation à base de chocolat. Pierre trempe une cuillère dans la préparation, goûte et passe la cuillère à son frère en lui demandant de goûter à son tour car il a oublié les écorces d’orange. De peur, Benjamin laisse tomber la cuillère par terre.
+
Pierre lui tend une cuillère propre.  
+
 
+
Le père appelle Benjamin : "Je vois que tu as toujours peur, c’est parce que tu manques d’explication. Viens là, on va en parler…" musique et générique de fin.</translate>
+
|Notes complémentaires=<translate></translate>
+
 
|Documents_Film=
 
|Documents_Film=
|Documents_Externes=
+
|Documents_Externes={{Documents externes
|Sous-titres=
+
|Nom_document=Thèse Maryse Contal (2013)
|Cote ECPAD=
+
|Document=MaryseContal These Medecine 2013.pdf
|Ressources externes=
+
}}
 
}}
 
}}

Latest revision as of 11:02, 10 September 2019

 

Le SIDA c’est quoi ?


Pour voir ce film dans son intégralité veuillez vous connecter.

Title Le SIDA c’est quoi ?
Year of production 1994
Country of production
Director(s) Jacki Herbet
Scientific advisor(s)
Duration 8 minutes
Format Parlant - Couleur - vidéo
Original language(s) French
Production companies Boutique Multimédia
Commissioning body Ville de Nantes
Archive holder(s) CIRDD Alsace

Main credits

(français)

Content

Theme

(français)
Sensibilisation et prévention du VIH auprès d’un public pré_adolescent

Main genre

Documentaire

Synopsis

(français)
Des enfants sont interrogés sur le sida. Un sketch entre une infirmière et une enfant rappelle les risques de transmission liées aux aiguilles souillées. Un autre sketch affirme que le risque de transmission lors des contacts quotidiens intra-familiaux est faible.

Context

(français)
En 1994, nous sommes à l’apogée de la prévention. Les militants sida sont actifs et reconnus par les pouvoirs publics. Le sida est reconnu comme une pandémie. Les actions inter-associatives se multiplient, le sidaction d’avril 1994 est un succès. Les trithérapies ne sont pas encore d’actualité et la prévention est un des seuls moyens de lutter contre le sida. La fin de l’AFLS est annoncé mais les campagnes de prévention se sont succédées. Le grand public a également été sensibilisé par l’intermédiaire de l’ « affaire du sang contaminé».

Structuring elements of the film

  • Reporting footage  : Yes.
  • Set footage  : No.
  • Archival footage  : No.
  • Animated sequences  : No.
  • Intertitles  : No.
  • Host  : No.
  • Voice-over  : No.
  • Interview  : Yes.
  • Music and sound effects : Yes.
  • Images featured in other films : No.

How does the film direct the viewer’s attention?

(français)
Le film s’adresse à des jeunes de moins de 12 ans. La cassette était accompagnée d’un guide pédagogique. La durée courte doit permettre de capter l’attention des enfants, les questions des enfants interviewés et l’invitation de la fin du film, « Viens, on va en parler », ouvre à une discussion après le film.

How are health and medicine portrayed?

(français)
Elles sont peu représentées, sauf par l’infirmière qui donne quelques informations sur le risque de transmission par les seringues. Des explications sont nécessaires après le film pour que les enfants aient les clefs de la prévention et une minimum de connaissance sur le sida.

Broadcasting and reception

Where is the film screened?

(français)
Etablissements scolaires

Presentations and events associated with the film

(français)

Audience

(français)
jeune public

Local, national, or international audience

Unknown

Description

(français)
Le film débute avec des « interviews » d’enfants sur ce qu’ils savent du sida. Un sketch entre une infirmière et une enfant rappelle les risques de transmission liées aux aiguilles souillées. Un autre sketch a pour message le faible risque de transmission lors des contacts quotidiens intra-familiaux. Ces sketchs sont coupés par des « interviews » d’enfants. Le film est peu informatif et invite à un débat.
Echanges avec les enfants 1
Le film débute avec des remarques d’enfants sur les moyens de transmission du sida.
Ne pas employer les seringues souillées
Une infirmière se trouve dans une salle de prélèvement. Elle essais de rassurer une adolescente, lui explique qu’on va juste prélever pour regarder son groupe sanguin.Une fois le prélèvement effectué, l’infirmière désadapte l’aiguille et la met dans un conteneur, elle met un pansement à la jeune fille toujours assise. La jeune fille : - Vous jetez l’aiguille ?
L’infirmière :- oui, je ne comprends pas pourquoi tu me poses cette question.
- Il y a des copains qui disent qu’on peut attraper le sida avec une aiguille.
- C’est vrai, c’est pour cela qu’on jette toujours l’aiguille après chaque utilisation.
- Alors il n’y a pas de risques ?
- Pour ta prise de sang, tu peux dormir tranquille, mais ne touche pas aux aiguilles dans la rue, c’est hyperdangereux.
L’infirmière explique pourquoi. La jeune fille relaie le message à ses copains.
Echanges avec les enfants 2
Des enfants dans une école dans la cour de récréation échangent sur le sida.
Le SIDA et la famille
Dans une maison.Les père et un fils d’une vingtaine d’année sont au salon, la mère et un fils plus jeune d’une dizaine d’année sont dans la cuisine. Le plus jeune fils, Benjamin, demande à sa mère : si papa et pierre se trompaient de verre, est ce que papa pourrait attraper le sida ?La mère se met à genoux, et prend les mains de son fils dans les siennes :"Ecoute, d’abord ton frère n’est pas malade. Il est séropositif, d’accord ? il n’est pas malade. Le sida, ça ne s’attrape pas comme ça. Regarde ce que je vais faire."La mère se lève et va boire dans le verre de Pierre le grand frère.Elle revient vers Benjamin qui a un mouvement de recul. La mère : "Ne t’inquiètes pas je t’en prie, ça ne s’attrape pas comme ça."Dans la cuisine, Benjamin remue une préparation à base de chocolat. Pierre trempe une cuillère dans la préparation, goûte et passe la cuillère à son frère en lui demandant de goûter à son tour car il a oublié les écorces d’orange. De peur, Benjamin laisse tomber la cuillère par terre.Pierre lui tend une cuillère propre.
Le père appelle Benjamin : "Je vois que tu as toujours peur, c’est parce que tu manques d’explication. Viens là, on va en parler…" musique et générique de fin.

Supplementary notes

(français)

References and external documents

(français)


Contributors

  • Record written by : Maryse Contal