Autoérotisme dans la première année de l'enfant (1979)

From Medfilm
Jump to: navigation, search

 

Autoérotisme dans la première année de l'enfant


Pour voir ce film dans son intégralité veuillez vous connecter.

Title Autoérotisme dans la première année de l'enfant
Year of production 1979
Country of production France
Director(s) Julian de Ajuriaguerra
Duration 18 minutes
Format Parlant - Noir et blanc - Super 8 mm
Original language(s) French
Archive holder(s) Hôpital Sainte-Anne
Warning: this record has not been reviewed yet and may be incomplete or inaccurate.

Main credits

(français)
[2'00] Trois cartons présentes, le sujet du film de recherche, l'objectif de recherche ainsi que les différents collaborateurs.

Content

Theme

(français)
L’autoérotisme dans la première année de l’enfant : quelques aspects longitudinaux

Main genre

Film de recherche

Synopsis

(français)
Ces images de recherches présentent une étude longitudinale, de deux bébés sujets, un garçon et une fille. Les séquences filmées présentées sont extraites de documents de travail, pris dans le cadre de diverses recherches, dont celles sur le mouvement spontanée et les réactions liées à un stimulus sur le bébé. D’autres images ont été prises dans le cadre de scène de la vie quotidienne. Toutes ces séquences entre dans le cadre de « la notion d’érotisation infantile ».

Context

(français)
Cette étude longitudinale portée sur l'autoérotisme chez l'enfant de 0 à 1 an, entre dans les travaux menée au début du XXème siècle sur l'enfant et son développement.

Si l'on devait définir l'autoérotisme de manière générale on pourrait le présenter comme «  une forme de manifestation de pulsion sexuelle. La particularité étant que celle-ci ne se dirige pas vers d'autres personnes, ou plus généralement vers des objets extérieurs, mais se satisfait dans le corps propre de l’individu. »

L’autoérotisme est une notion freudienne, introduit dans le vocabulaire scientifique en 1898. Chez le psychanalyste Havelock Ellis (1859-1939), ce terme désigne une excitation provenant du corps et ne répondant pas à un stimulus, chez Freud, l’origine de la pulsion n’a pas d’importance, contrairement à l’objet de cette pulsion. Dans Les Trois Essais sur la théorie sexuelle (1905), Sigmund Freud (1856-1939) montre l’évolution des satisfactions chez le bébé, plusieurs stades ponctuant son développement. Le premier, concerne l’étude longitudinale ci-joint, est le stade oral, qui s’exprime dans la première année. Le plaisir provient de la sphère buccale, zone érogène, et liée à l’alimentation, à la tétée maternelle. Le premier stade oral est lié à la succion, puis il évolue en stade oral sadique, lié à la morsure. L’objet autoérotique de cette pulsion est donc le sein, et tout ce qui s’y apparente. Lorsque le sevrage intervient, et même avant, le suçotement se met en place comme activité autoérotique retournée sur le corps propre, il s’accompagne aussi de pulsion envers certains objets sur lesquels le bébé retransmet son affect.

Cette théorie des stades qui se succèdent développée par Freud, est reprise et étayée par les docteurs ; H. Wallon (1879-1962), J.Lacan (1901-1981) ou encore J. Bowlby (1907-1990), elle entre dans le mécanisme de développement de l’intelligence et de l’affectivité de l’enfant. Pour H.Wallon, trois stades concernent les images de cette expérience sur la première année de l’enfant : le stade d’impulsivité motrice (0 à 6 mois), soit un désordre gestuel, une agitation diffuse des émotions. Le stade émotionnel (3 à 9 mois) les gestes deviennent utiles, expriment les besoins. C'est le stade de la symbiose affective. L'expression de l'émotion émerge. C'est à ce stade que l'enfant se reconnaît dans le miroir. Le stade du miroir, ainsi noué par J.Lacan est une étape qui doit permettre au bébé d'identifier ce corps qui est à lui et qui est différent de l'Autre, le premier Autre: la mère

Enfin, vient le stade sensori-moteur (9 à 12 mois), il y a une meilleure association entre mouvements et perceptions, et une conscience plus précise des objets. C'est la naissance de la capacité symbolique, de la représentation de l’objet.

Structuring elements of the film

  • Reporting footage  : Yes.
  • Set footage  : No.
  • Archival footage  : No.
  • Animated sequences  : No.
  • Intertitles  : Yes.
  • Host  : No.
  • Voice-over  : Yes.
  • Interview  : No.
  • Music and sound effects : No.
  • Images featured in other films : No.

How does the film direct the viewer’s attention?

(français)
Le cadrage sur le bébé met en évidence son comportement, les zooms et les gros plans, insistent alors sur certaines actions ou mouvements importants produits par le bébé étudié. La caméra se focalise sur le sujet d’étude.

How are health and medicine portrayed?

(français)
Le film a un but pédagogique, il montre clairement les changements de comportements, ainsi que les évolutions des deux bébés étudiés.

Broadcasting and reception

Where is the film screened?

(français)
Il est destiné à la recherche et est donc présenté à d'autres confrères.

Presentations and events associated with the film

(français)
Aucun évènement connu

Audience

(français)
spécialisé

Local, national, or international audience

National

Description

(français)

Supplementary notes

(français)

References and external documents

(français)


Contributors