Difference between revisions of "Ecole Joffre pour la rééducation des mutilés de guerre (1916)"

From Medfilm
Jump to: navigation, search
m (Enregistré en utilisant le bouton "Sauvegarder et continuer" du formulaire)
m (Enregistré en utilisant le bouton "Sauvegarder et continuer" du formulaire)
Line 23: Line 23:
 
|Images communes avec d'autres films=Non
 
|Images communes avec d'autres films=Non
 
|Audience locale, nationale, internationale ?=Inconnue
 
|Audience locale, nationale, internationale ?=Inconnue
|Résumé=<translate></translate>
+
|Générique Principal=En caractères noirs sur fond blanc :
|Contexte=<translate></translate>
+
Guerre 1914 -15 - 16
|Comment le film dirige-t-il le regard du spectateur ?=<translate></translate>
+
Edition de la Chambre Syndicale Française de la Cinématographie
|Comment la santé et la médecine sont-elles présentées ?=<translate></translate>
+
Vues prises avec l'autorisation militaire
|Où le film est il projeté ?=<translate></translate>
+
|Résumé=Cette archive nous présente l'École Joffre pour la rééducation des mutilés de guerre à travers la prise en charge et la réinsertion progressive de soldats blessés convertis à différents corps de métiers tels que des dactylographes, des cordonniers, des tailleurs, des relieurs, des agriculteurs, des fabricants de jouets...
|Communications et événements associés au film=<translate></translate>
+
Le maire de Lyon, Mr. Henriot, rend visite à cette école.
 +
|Contexte=Le film a été tourné en 1916, soit en pleine Première Guerre Mondiale. En plus des morts, les mutilés sont très nombreux et sont accueillis dans des centres de soins et de réadaptation.
 +
|Comment le film dirige-t-il le regard du spectateur ?=Le film nous présente une École de rééducation sous un angle bienveillant. Malgré les traumatismes de guerre, les mutilés sont encouragés à exercer différentes activités afin de faciliter leur réinsertion dans la vie active. L'ambiance y est studieuse mais fraternelle, comme nous montre le passage où le maire offre une cigarette à un convalescent. Ce document insiste particulièrement sur le thème de la stimulation créative des mutilés de guerre, notamment à travers la confection de jouets pour enfants.
 +
|Comment la santé et la médecine sont-elles présentées ?=Les thèmes de la santé et de la médecine sont particulièrement présents. Le film nous montre des mutilés et des amputés, on y voit directement l'impact de la guerre sur le corps. Par ailleurs, le défi médical ici et de rééduquer ces hommes blessés en leur proposant des activités manuelles diverses.
 
|Public=<translate></translate>
 
|Public=<translate></translate>
 
|Descriptif libre=<translate></translate>
 
|Descriptif libre=<translate></translate>

Revision as of 14:54, 8 October 2017

 

Ecole Joffre pour la rééducation des mutilés de guerre (1916)

Title Ecole Joffre pour la rééducation des mutilés de guerre (1916)
Year of production 1916
Country of production France
Director(s)
Scientific advisor(s)
Duration minutes
Format Parlant - Noir et blanc -
Original language(s)
Archive holder(s) ECPAD
Warning: this record has not been reviewed yet and may be incomplete or inaccurate.

Main credits

Content

Theme

Ecole Joffre pour la rééducation des mutilés de guerre (1916)

Main genre

Synopsis

Cette archive nous présente l'École Joffre pour la rééducation des mutilés de guerre à travers la prise en charge et la réinsertion progressive de soldats blessés convertis à différents corps de métiers tels que des dactylographes, des cordonniers, des tailleurs, des relieurs, des agriculteurs, des fabricants de jouets... Le maire de Lyon, Mr. Henriot, rend visite à cette école.

Context

Le film a été tourné en 1916, soit en pleine Première Guerre Mondiale. En plus des morts, les mutilés sont très nombreux et sont accueillis dans des centres de soins et de réadaptation.

Structuring elements of the film

  • Reporting footage  : Yes.
  • Set footage  : No.
  • Archival footage  : Yes.
  • Animated sequences  : No.
  • Intertitles  : No.
  • Host  : No.
  • Voice-over  : No.
  • Interview  : No.
  • Music and sound effects : No.
  • Images featured in other films : No.

How does the film direct the viewer’s attention?

Le film nous présente une École de rééducation sous un angle bienveillant. Malgré les traumatismes de guerre, les mutilés sont encouragés à exercer différentes activités afin de faciliter leur réinsertion dans la vie active. L'ambiance y est studieuse mais fraternelle, comme nous montre le passage où le maire offre une cigarette à un convalescent. Ce document insiste particulièrement sur le thème de la stimulation créative des mutilés de guerre, notamment à travers la confection de jouets pour enfants.

How are health and medicine portrayed?

Les thèmes de la santé et de la médecine sont particulièrement présents. Le film nous montre des mutilés et des amputés, on y voit directement l'impact de la guerre sur le corps. Par ailleurs, le défi médical ici et de rééduquer ces hommes blessés en leur proposant des activités manuelles diverses.

Broadcasting and reception

Where is the film screened?

Presentations and events associated with the film

Audience

<translate></translate>

Local, national, or international audience

Description

<translate></translate>

Supplementary notes

<translate></translate>



Contributors