Difference between revisions of "Croix-rouge américaine, asile de réfugiés de Dommartin-les-Toul (1917)"

From Medfilm
Jump to: navigation, search
m (Enregistré en utilisant le bouton "Sauvegarder et continuer" du formulaire)
Line 39: Line 39:
  
 
Une dernière scène de ravitaillement d'un poste de secours donne à voir les moyens matériels et humains de l'American Red Cross.
 
Une dernière scène de ravitaillement d'un poste de secours donne à voir les moyens matériels et humains de l'American Red Cross.
 +
|Notes complémentaires=Il ne s'agit pas à proprement parlé d'un film monté, mais de rushes.
 +
|Références=- Cédric Cotter, Irène Herrmann« Les dynamiques de la rhétorique humanitaire :
 +
Suisse, États-Unis et autres neutres », Relations internationales 2014/3 (n° 159),
 +
p. 49-67.
 +
- Lion Murard, « La santé publique, matière administrative extraordinaire », Revue
 +
française des affaires sociales 2001/4 (), p. 77-83.
 +
- Corine Nicolas, « Le CICR au secours des réfugiés russes 1919-1939 », Matériaux
 +
pour l’histoire de notre temps 2009/3 (N° 95), p. 13-24.
 
|Documents_Film=
 
|Documents_Film=
 
|Documents_Externes=
 
|Documents_Externes=
 
}}
 
}}

Revision as of 17:54, 13 October 2017

 

Croix-rouge américaine, asile de réfugiés de Dommartin-les-Toul (1917)

Title Croix-rouge américaine, asile de réfugiés de Dommartin-les-Toul (1917)
Year of production
Country of production
Director(s)
Scientific advisor(s)
Duration 16 minutes
Format Muet - Noir et blanc -
Original language(s)
Archive holder(s) ECPAD
Warning: this record has not been reviewed yet and may be incomplete or inaccurate.

Main credits

Content

Theme

Un asile de réfugiés tenu par la Croix-rouge américaine à Dommartin-les-Toul.

Main genre

Documentaire

Synopsis

Les différentes séquences de ce court film exposent le quotidien des réfugiés, principalement des enfants, et du personnel soignant de cet asile de Dommartin-les-Toul, en Meurthe-et-Moselle, en 1917.

Context

La première commission de la Croix-rouge américaine arrive sur le territoire français à la mi-juin 1917. L'American Red Cross se divise en deux départements, le premier se référant aux affaires militaires, le second aux affaires civiles, s'occupant alors des réfugiés. L'organisme américain gère ainsi 24 hôpitaux en France et dispose de très nombreuses annexes telles que des dispensaires, des maisons de convalescence ou encore des services ambulanciers.

Structuring elements of the film

  • Reporting footage  : Yes.
  • Set footage  : No.
  • Archival footage  : No.
  • Animated sequences  : No.
  • Intertitles  : No.
  • Host  : No.
  • Voice-over  : No.
  • Interview  : No.
  • Music and sound effects : No.
  • Images featured in other films : No.

How does the film direct the viewer’s attention?

Le regard du spectateur se dirige automatiquement vers les cohues joyeuses des enfants encadrées par un personnel soignant bienveillant et ce malgré un environnement qui n'est fait que de ruines et de décombres. L'aide médico-sanitaire américaine est ainsi présentée comme seule responsable du retour de la vie de la ville partiellement détruite de Dommartin-les-Toul.

How are health and medicine portrayed?

Le corps médical est présent tout au long du film : plusieurs infirmières de la Croix-rouge s'occupent des soins des enfants et une scène montre plus explicitement un médecin pratiquer une opération sur l'un d'entre eux. Les notions d'hygiène et de désinfection médicales sont particulièrement mises en avant.

Broadcasting and reception

Where is the film screened?

<translate></translate>

Presentations and events associated with the film

<translate></translate>

Audience

<translate></translate>

Local, national, or international audience

Description

Plusieurs plans d'ensemble ouvrent le film et montrent des dizaines d'enfants courir et jouer dans la neige, entre les différents bâtiments alloués à l'asile de réfugiés, dans une vaste cour où flottent les drapeaux américain et français.

S'en suit une séquence sur l'opération d'un jeune enfant par un médecin lequel est secondé par quatre infirmières.

Deux autres plans d'ensemble présentent à nouveau des dizaines d'enfants jouer à l'extérieur, cette fois-ci au milieu de bâtiments en ruines.

Plusieurs séquences viennent ensuite et présentent le quotidien du personnel soignant ainsi que l'aide apportée aux différents pensionnaires. L'accent est d'abord mis sur l'hygiène des enfants puis sur les soins médicaux qui leur sont prodigués.

Une dernière scène de ravitaillement d'un poste de secours donne à voir les moyens matériels et humains de l'American Red Cross.

Supplementary notes

Il ne s'agit pas à proprement parlé d'un film monté, mais de rushes.

References and external documents

- Cédric Cotter, Irène Herrmann« Les dynamiques de la rhétorique humanitaire : Suisse, États-Unis et autres neutres », Relations internationales 2014/3 (n° 159), p. 49-67. - Lion Murard, « La santé publique, matière administrative extraordinaire », Revue française des affaires sociales 2001/4 (), p. 77-83. - Corine Nicolas, « Le CICR au secours des réfugiés russes 1919-1939 », Matériaux pour l’histoire de notre temps 2009/3 (N° 95), p. 13-24.


Contributors