Biscuit de Savoie (1958)

From Medfilm
Revision as of 17:41, 6 March 2020 by A.kratz (Talk | contribs)

Jump to: navigation, search

 

Biscuit de Savoie

Pour voir ce film dans son intégralité veuillez vous connecter.
If you have trouble viewing subtitles, try using a different web browser.
Title Biscuit de Savoie
Series Le goûter
Year of production 1958
Country of production France
Director(s) Arnaud Desjardins
Duration 10 minutes
Format Parlant - Noir et blanc - 16 mm
Original language(s) French
Subtitles and transcription English
Production companies RTF
Archive holder(s) INA
Warning: this record has not been reviewed yet and may be incomplete or inaccurate.

Main credits

(français)
"LE GOUTER. Une émission de CATHERINE LANGEAIS et RAYMOND OLIVER. Réalisation ARNAUD DESJARDINS."

Content

Theme

(français)
Dans cet épisode de l’émission culinaire pour enfants Le Goûter, Véronique et Arnold réalisent la recette du Biscuit de Savoie, un classique de la pâtisserie française.

Main genre

Émission de plateau

Synopsis

(français)
Pendant que le gâteau préparé une première fois hors caméra est au four, les enfants s’attèlent à la préparation de la pâte du Biscuit de Savoie. Arnold commence par séparer méticuleusement les blancs des jaunes d’œufs puis sort un temps du champ pour monter les blancs en neige. Sa petite sœur Véronique, quant à elle, est chargée de mélanger successivement les jaunes d’œufs, le sucre, le zeste de citron et la farine – non sans difficultés, nécessitant parfois l’aide du chef. Raymond Oliver, qui a surveillé la cuisson tout au long de l’émission, sort le gâteau du four et procède au rituel de la blague, sur laquelle se termine l’émission.

Context

(français)
Le Goûter (1957-1958) se situe tout au début de l’histoire des « émissions de recettes » à la télévision française et constitue certainement la première émission destinée aux enfants[1]. Après l’échec d’un premier programme culinaire en 1953, l’émission Art et Magie de la Cuisine animée par le chef de renom Raymond Oliver et la célèbre speakerine Catherine Langeais à partir de 1954 trouve rapidement une forte audience et s’impose comme une émission majeure de la télévision française. A peine trois ans après le lancement de ce « classique en devenir », et fort de son succès, le tandem désormais célèbre propose une variante à destination des enfants. Le Goûter (1957-1958) s’avère être la première tentative de décliner l’émission phare puisque de nombreuses variantes seront produites par la suite : La cuisine pour les hommes (1959-1961), La recette du spectateur (1962-1963) ou encore Bon appétit (été 1966).

Structuring elements of the film

  • Reporting footage  : No.
  • Set footage  : Yes.
  • Archival footage  : No.
  • Animated sequences  : No.
  • Intertitles  : No.
  • Host  : Yes.
  • Voice-over  : No.
  • Interview  : No.
  • Music and sound effects : No.
  • Images featured in other films : No.

How does the film direct the viewer’s attention?

(français)

How are health and medicine portrayed?

(français)
Dans cette émission culinaire pour enfants, dont le but est de faire la démonstration d’une recette de goûter, les considérations nutritionnelles sont quasiment absentes. Durant cette période d'après-guerre encore marquée par l’expérience du rationnement alimentaire imposé jusqu’en 1949, le sucre est généreusement utilisé dans toutes les recettes - dans des proportions qui étonneraient aujourd’hui. Par ailleurs, plus d’un tiers des recettes proposées par les enfants incluent de l’alcool (des recettes classiques telles que les bananes flambées aux recettes moins attendues comme les crêpes à la bière). Près de quatre ans après la campagne anti-alcoolique menée par l’ancien Président du Conseil Pierre Mendès-France qui touchait principalement les enfants à travers une politique de distribution de lait dans les écoles, on peut s’étonner de l’absence de messages de prévention ou de commentaires de la part des présentateurs. En revanche, le lieu de la cuisine est représenté comme un espace moderne à risques pour l’intégrité physique des enfants. Les principaux dangers que les enfants peuvent rencontrer en pénétrant dans cet espace traditionnellement réservé aux adultes – a fortiori à la femme – sont les coupures et les brûlures. On assiste dans cette émission à l’émergence d’un discours de prévention des dangers domestiques à travers la figure du chef Raymond Oliver. En répétant des consignes de sécurité (utiliser un torchon pour sortir un gâteau four) ou en faisant les gestes à la place des enfants (couper un fruit), il se fait garant de la sécurité des enfants.

Broadcasting and reception

Where is the film screened?

(français)
Le Goûter est émis entre 1957 et 1958 par la Radio-Télévision Française qui commence alors à peine à diffuser sur tout le territoire national grâce à la mise en service progressive d’émetteurs locaux et régionaux. On compte environ 1 million de téléviseurs en 1958[2] pour un taux d’équipement des ménages de l’ordre 6.1% en 1957 selon l’Annuaire rétrospectif de la France (1948-1998), Paris, 1990[3].

Presentations and events associated with the film

(français)

Audience

(français)
Le Goûter s’adresse spécifiquement aux enfants. L’émission est en effet diffusée (à de rares exceptions près) le jeudi, jour de la pause scolaire jusqu’en 1972, dans le cadre de la programmation enfantine L’antenne est à nous. Son heure de diffusion, qui varie majoritairement entre 16h et 17h[4], dénote d’une volonté de toucher les enfants qui prennent leur goûter et de les inciter à reproduire la recette chez eux. Par ailleurs, ce programme jeunesse se caractérise par une forte proximité avec le public, contrairement à la plupart des émissions de l’époque. En invitant tout d’abord le public des jeunes téléspectateurs sur le plateau, elle crée cette relation directe. La présentatrice Catherine Langeais y contribue également en s’efforçant de s’adresser directement au public via l’expression « les petits amis » ou en n’hésitant pas à faire allusion aux nombreuses lettres qui arrivent à la rédaction.

Local, national, or international audience

National

Description

(français)

Supplementary notes

(français)

References and external documents

(français)


Contributors

  1. Le concept d’« émission de recettes » est forgé par Olivier Roger dans Les mises en scène de la cuisine dans les émissions de recettes à la télévision française, Mémoire de Master 2 Histoire sous la direction de Pascal Ory, 2014.
  2. Gaillard, Isabelle, La télévision : histoire d’un objet de consommation, 1945-1985, Paris, 2012, p.117-119.
  3. Cité dans Cohen, Évelyne, et Lévy, Marie-Françoise (éd.), La télévision des Trente Glorieuses : Culture et politique. Paris, 2007.
  4. Selon le magazine Télérama (n°407 à 465), l’heure de diffusion variait entre 15h30 et 17h30.