Difference between revisions of "Bas 2:Dépression d'automne"

From Medfilm
Jump to: navigation, search
m (Remplacement de texte — « Audience locale, nationale, internationale ? » par « Audience »)
 
(5 intermediate revisions by the same user not shown)
Line 1: Line 1:
 
{{Fiche_film
 
{{Fiche_film
 
|Titre=Dépression d'automne
 
|Titre=Dépression d'automne
 +
|Année de production=1985
 
|Format couleur=Couleur
 
|Format couleur=Couleur
 
|Format son=Parlant
 
|Format son=Parlant
 
|Réalisateurs=Éric Duvivier;;;;
 
|Réalisateurs=Éric Duvivier;;;;
 
|Référents scientifiques=;;;;
 
|Référents scientifiques=;;;;
 +
|Pays de production=France;
 +
|Langues origine=fr;
 
|Sous-titrage et transcription=Non
 
|Sous-titrage et transcription=Non
 
|Archives détentrices=CERIMES ;;;;
 
|Archives détentrices=CERIMES ;;;;
 +
|Genre dominant=Documentaire
 
|Administration de la notice=Mathieu Hoffmann;
 
|Administration de la notice=Mathieu Hoffmann;
 +
|Durée=12
 
|Clé de tri=Depression d'automne
 
|Clé de tri=Depression d'automne
 
|Vidéo sur FTP=depression_d_automne
 
|Vidéo sur FTP=depression_d_automne
Line 18: Line 23:
 
|Séquences d'animation=Non
 
|Séquences d'animation=Non
 
|Cartons=Non
 
|Cartons=Non
|Animateur=Non
+
|Animateur=Oui
 
|Voix off=Non
 
|Voix off=Non
|Interview=Non
+
|Interview=Oui
 
|Musique et bruitages=Non
 
|Musique et bruitages=Non
 
|Images communes avec d'autres films=Non
 
|Images communes avec d'autres films=Non
 
|Sujet={{HT_Sujet
 
|Sujet={{HT_Sujet
 
|Langue=fr
 
|Langue=fr
 +
|Texte=Les cycles saisonniers et la dépression.
 
}}
 
}}
 
|Générique principal={{HT_Gén
 
|Générique principal={{HT_Gén
Line 31: Line 37:
 
|Résumé={{HT_Rés
 
|Résumé={{HT_Rés
 
|Langue=fr
 
|Langue=fr
 +
|Texte=Dans ce court film, le docteur Patrick LEMOINE présente à un public plutôt averti une maladie nouvellement découverte : la « dépression d’automne ». Sont présentés surtout les symptômes, à travers quatre témoignages, et très brièvement les possibles traitements chimiques. La luminothérapie est abordée, bien que de manière plutôt négative.
 
}}
 
}}
 
|Contexte={{HT_Cont
 
|Contexte={{HT_Cont
 
|Langue=fr
 
|Langue=fr
 +
|Texte=Reconnue officiellement comme maladie en 1980 (inscription dans le troisième ''Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux''), la dépression a vu les recherches à son propos multipliées dans les années 1980. En 1984, on nomme officiellement la dépression saisonnière « trouble affectif saisonnier », tandis que la luminothérapie est introduite en psychiatrie clinique.
 
}}
 
}}
 
|Direction regard spectateur={{HT_Dirige
 
|Direction regard spectateur={{HT_Dirige
 
|Langue=fr
 
|Langue=fr
 +
|Texte=On nous montre des solutions, présentées comme « novatrices », dans le traitement de la dépression saisonnière.
 
}}
 
}}
 
|Présentation médecine={{HT_Prés
 
|Présentation médecine={{HT_Prés
 
|Langue=fr
 
|Langue=fr
 +
|Texte=On met en avant les aspects chimiques de la médecine, en voulant présenter la luminothérapie comme moyennement utile.
 
}}
 
}}
 
|Lieu projection={{HT_Proj
 
|Lieu projection={{HT_Proj
 
|Langue=fr
 
|Langue=fr
 +
|Texte=Circuit médical / Universités
 
}}
 
}}
 
|Communications et événements associés au film={{HT_Com
 
|Communications et événements associés au film={{HT_Com
Line 49: Line 60:
 
|Public={{HT_Pub
 
|Public={{HT_Pub
 
|Langue=fr
 
|Langue=fr
 +
|Texte=Médecins, enseignants-chercheurs et étudiants en médecine
 
}}
 
}}
 
|Descriptif libre={{HT_Desc
 
|Descriptif libre={{HT_Desc
 
|Langue=fr
 
|Langue=fr
|Texte=Fonds Eric Duvivier code 621.
+
|Texte=Plan sur un cours d’eau recouvert de feuilles d’automne. La caméra dézoome alors que le docteur Patrick LEMOINE, apparaissant progressivement dans le plan, introduit le sujet de la dépression saisonnière. Il dit que les dépressions majeures surviennent principalement durant les mois d’automne, mais qu’une étude américaine récente distingue ces dépressions endocriniennes et ce qu’il appelle « dépression d’automne ».
 +
 
 +
S’en suivent, en plan fixe, quatre témoignages de personnes atteintes de cette dépression d’automne : elles se disent globalement plus déprimées, fatiguées, frileuses, et plus gourmandes (surtout pour des sucreries) durant les mois d’automne. Le réalisateur, Éric DUVIVIER, se permet quelques petits instants de poésie visuelle [6:44 à 7:05]. Le docteur LEMOINE explique, entre ces témoignages, que le taux de sérotonine joue un rôle prépondérant dans cette intensification de la dépression. Ainsi, les sujets sains s’adaptent aux saisons en sécrétant plus ou moins de la mélatonine selon la durée des jours, tandis que les sujets déprimés semblent incapables de faire ceci.
 +
 
 +
Les traitements type vitamines ou luminothérapie ne semblent pas toujours être le meilleur traitement selon LEMOINE, qui propose plutôt des sels de lithium, ou plus classiquement des antidépresseurs sérotoninergiques. On termine sur un plan sur le même cours d’eau.
 +
 
 +
 
 +
Fonds Eric Duvivier code 621.
 
}}
 
}}
 
|Notes complémentaires={{HT_Notes
 
|Notes complémentaires={{HT_Notes

Latest revision as of 11:41, 13 September 2019

 

Dépression d'automne


Pour voir ce film dans son intégralité veuillez vous connecter.

Title Dépression d'automne
Year of production 1985
Country of production France
Director(s) Éric Duvivier
Scientific advisor(s)
Duration 12 minutes
Format Parlant - Couleur -
Original language(s) French
Archive holder(s) CERIMES
Warning: this record has not been reviewed yet and may be incomplete or inaccurate.

Main credits

(français)

Content

Theme

(français)
Les cycles saisonniers et la dépression.

Main genre

Documentaire

Synopsis

(français)
Dans ce court film, le docteur Patrick LEMOINE présente à un public plutôt averti une maladie nouvellement découverte : la « dépression d’automne ». Sont présentés surtout les symptômes, à travers quatre témoignages, et très brièvement les possibles traitements chimiques. La luminothérapie est abordée, bien que de manière plutôt négative.

Context

(français)
Reconnue officiellement comme maladie en 1980 (inscription dans le troisième Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux), la dépression a vu les recherches à son propos multipliées dans les années 1980. En 1984, on nomme officiellement la dépression saisonnière « trouble affectif saisonnier », tandis que la luminothérapie est introduite en psychiatrie clinique.

Structuring elements of the film

  • Reporting footage  : No.
  • Set footage  : No.
  • Archival footage  : No.
  • Animated sequences  : No.
  • Intertitles  : No.
  • Host  : Yes.
  • Voice-over  : No.
  • Interview  : Yes.
  • Music and sound effects : No.
  • Images featured in other films : No.

How does the film direct the viewer’s attention?

(français)
On nous montre des solutions, présentées comme « novatrices », dans le traitement de la dépression saisonnière.

How are health and medicine portrayed?

(français)
On met en avant les aspects chimiques de la médecine, en voulant présenter la luminothérapie comme moyennement utile.

Broadcasting and reception

Where is the film screened?

(français)
Circuit médical / Universités

Presentations and events associated with the film

(français)

Audience

(français)
Médecins, enseignants-chercheurs et étudiants en médecine

Local, national, or international audience

National

Description

(français)
Plan sur un cours d’eau recouvert de feuilles d’automne. La caméra dézoome alors que le docteur Patrick LEMOINE, apparaissant progressivement dans le plan, introduit le sujet de la dépression saisonnière. Il dit que les dépressions majeures surviennent principalement durant les mois d’automne, mais qu’une étude américaine récente distingue ces dépressions endocriniennes et ce qu’il appelle « dépression d’automne ».

S’en suivent, en plan fixe, quatre témoignages de personnes atteintes de cette dépression d’automne : elles se disent globalement plus déprimées, fatiguées, frileuses, et plus gourmandes (surtout pour des sucreries) durant les mois d’automne. Le réalisateur, Éric DUVIVIER, se permet quelques petits instants de poésie visuelle [6:44 à 7:05]. Le docteur LEMOINE explique, entre ces témoignages, que le taux de sérotonine joue un rôle prépondérant dans cette intensification de la dépression. Ainsi, les sujets sains s’adaptent aux saisons en sécrétant plus ou moins de la mélatonine selon la durée des jours, tandis que les sujets déprimés semblent incapables de faire ceci.

Les traitements type vitamines ou luminothérapie ne semblent pas toujours être le meilleur traitement selon LEMOINE, qui propose plutôt des sels de lithium, ou plus classiquement des antidépresseurs sérotoninergiques. On termine sur un plan sur le même cours d’eau.


Fonds Eric Duvivier code 621.

Supplementary notes

(français)

References and external documents

(français)


Contributors

  • Record written by : Mathieu Hoffmann