Bas:Mesures prophylactiques au Maroc (1918)

From Medfilm
Revision as of 11:11, 10 September 2019 by L.strappazon (Talk | contribs) (Remplacement de texte — « Audience locale, nationale, internationale ? » par « Audience »)

(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)
Jump to: navigation, search

{{Fiche_film |Titre=Mesures prophylactiques au Maroc (1918) |Année de production=1918 |Format couleur=Noir et blanc |Format son=Muet |Réalisateurs=;;;; |Référents scientifiques=;;;; |Pays de production=France; |Sous-titrage et transcription=Non |Archives détentrices=ECPAD;;;; |Genre dominant=Vue amateure |Durée=3,47 |Avertissement images choquantes=Non |État de la fiche=Ébauche |Images de reportage=Oui |Images en plateau=Non |Images d'archives=Oui |Séquences d'animation=Non |Cartons=Non |Animateur=Non |Voix off=Non |Interview=Non |Musique et bruitages=Non |Images communes avec d'autres films=Non |Audience=Nationale |Générique Principal=Absence de générique

|Résumé=
(français)
Ce court film nous montre l'application de mesures prophylactiques au Maroc en 1918. Des hommes africains vêtus d'une modeste tunique sont pris en charge par une unité médicale dans le but des les envoyer sur le font européen.

|Contexte=
(français)
Ce document est daté de 1918, soit la dernière année de la Première Guerre Mondiale. Environ 40 000 soldats marocains ont servi du côté Allié pendant le conflit dont les deux tiers ont été envoyés en France. Ces combattants sont retirés de l’intérieur du Maroc, et sont acheminés vers les ports : Rabat, Kenitra, Casablanca, ou Oran (en Algérie), où les conditions d'embarquement sont souvent difficiles. Avant leur départ, ils sont alors soumis à des mesures prophylactiques. En médecine, une prophylaxie désigne le processus actif ou passif ayant pour but de prévenir l'apparition, la propagation ou l'aggravation d'une maladie.

|Communications et événements associés au film=
(français)
Inconnus

|Public=
(français)
Inconnu

|Descriptif libre=
(français)
[00:00]Plan fixe sur un groupe d'homme, visiblement des civils, dont un se cache la bouche avec sa main.
[00:11]Un médecin française coiffé d'un casque colonial conduit des civils en habits traditionnels vers l'intérieur d'un bâtiment médical.
[00:49]A l'intérieur du bâtiment, un civil nu est conduit par un autochtone coiffé d'un fez dans une cabine pour se laver le corps. Face caméra, un autre patient se voit administrer un toilettage des cheveux par un autre soignant marocain, celui-ci fumant une cigarette.Le premier civil sort de sa douche, dos à la caméra, et est séché à l'aide d'une serviette. Un autre médecin le frotte alors avec une sorte de tissu probablement imbibé de produit prophylactique. On luisait ensuite enfiler un accoutrement visiblement neuf.
[01:59]A l'extérieur, les patients se dévêtissent et déposent leurs habits dans une remise prévue à cet effet.
[02:42]La caméra, fixe, filme ici ce qui semble être une Porte de la ville. On aperçoit en arrière-plan une longue route. Deux hommes à l'entrée rassemblent puis conduisent des civils vers le centre médical pour leur administrer des mesures prophylactiques.
[03:07]Cette séquence filme ici une porte sur laquelle est affiché un écriteau où est inscrit "Visite médicale" en français. Les patients sortent de cette porte, tirent la langue sur injonction des médecins, avant que ces derniers n'évaluent leurs températures à l'aide de ce qu'il semble être un thermomètre sous l'aisselle.
[03:36]Enfin, le film nous montre une personne en train de cuisiner.
Fiche réalisée par A.COMITI

|Références=