Difference between revisions of "Alcool et qualité de vie"

From Medfilm
Jump to: navigation, search
m (Enregistré en utilisant le bouton "Sauvegarder et continuer" du formulaire)
Line 122: Line 122:
  
 
De façon très simpliste et courte, les effets néfastes de l’alcool sur des situations bien ciblées de la vie quotidienne sont démontrées. Le message est simple mais percutant.
 
De façon très simpliste et courte, les effets néfastes de l’alcool sur des situations bien ciblées de la vie quotidienne sont démontrées. Le message est simple mais percutant.
 +
 +
Le commentaire est dit par Roger Carel (né Roger Bancharel, 14 août 1927 - 11 septembre 2020), l'un des grands noms du doublage français, qui a donné sa voix à Astérix, à Maestro dans les séries ''Il était une fois...'', ainsi qu'à de nombreux personnages de Walt Disney: Winnie l'ourson et ses compagnons Porcinet et Coco Lapin, Bernard dans ''Bernard et Bianca'', Jiminy Cricket dans ''Pinocchio'', le chat chester dans ''Alice au pays des merveilles'',
 
}}
 
}}
 
|Références={{HT_Réf
 
|Références={{HT_Réf

Revision as of 10:54, 25 March 2021

 

Alcool et qualité de vie


Pour voir ce film dans son intégralité veuillez vous connecter.

Title Alcool et qualité de vie
Year of production 1991
Country of production France
Director(s)
Duration 01 minutes
Format Parlant - Couleur - VHS
Original language(s) French
Production companies Espace GraphiquePittiwaf Nelson Pictures
Warning: this record has not been reviewed yet and may be incomplete or inaccurate.

Main credits

(français)

Content

Theme

(français)
L’alcool et ses conséquences sur la qualité de vie.

Main genre

Documentaire

Synopsis

(français)
Le film montre les conséquences de la consommation d’alcool sur la vie et le quotidien d’une personne. Il présente l’isolement progressif qu’entraîne une addiction à l’alcool sur le plan familial, social et professionnel.

Context

(français)
Le film s’inscrit dans un contexte de durcissement de la législation concernant l’alcool et sa consommation en France avec la promulgation de plusieurs lois visant à endiguer sa présence dans la société :

- La loi du 30 juillet 1987 (JO, 17 octobre 1987) a abandonné la distinction des régimes de publicité en fonction de la classe et a posé un certain nombre de prohibitions : la publicité est interdite dans les journaux pour enfants, sur les stands et les terrains de sport ainsi qu’à la télévision.

- La loi n° 91-32 dite loi Évin du 10 janvier 1991(JO, 12 janvier 1991) interdit :

1) la publicité pour des boissons alcoolisées dans la presse pour la jeunesse et la diffusion de messages publicitaires à la radio le mercredi, et les autres jours entre 17 h et minuit

2) la distribution aux mineurs de documents ou objets nommant, représentant ou vantant les mérites d’une boisson alcoolisée

3) la vente, la distribution et l’introduction de boissons alcoolisées dans tous les établissements d’activités physiques et sportives (l’ouverture d’une buvette lors d’une manifestation sportive peut toutefois être délivrée sur autorisation)

La France est donc à cette époque dans un contexte de lutte contre l’alcool qui se concrétise par une politique de condamnation de la consommation d’alcool.

Structuring elements of the film

  • Reporting footage  : No.
  • Set footage  : No.
  • Archival footage  : No.
  • Animated sequences  : Yes.
  • Intertitles  : No.
  • Host  : No.
  • Voice-over  : Yes.
  • Interview  : No.
  • Music and sound effects : Yes.
  • Images featured in other films : No.

How does the film direct the viewer’s attention?

(français)
Il s’agit d’un film d’animation, ce qui entraîne une vision plus légère et accessible de la situation et du sujet de l’alcool. L’homme ne parle pas et c'est une voix off - celle de Roger Carel - qui présente les différentes situations. Le film part d’un point de vue centré sur un cas très individuel de consommation d’alcool et l’étend aux différentes situations de la vie quotidienne qui en sont impactées. Le focus mis sur la personne puis sur ces conséquences réelles permet au spectateur de se projeter dans une condition identique.

How are health and medicine portrayed?

(français)
La médecine et les conséquences physiologiques de la consommation d’alcool ne sont pas évoquées dans ce film.

Broadcasting and reception

Where is the film screened?

(français)

Presentations and events associated with the film

(français)

Audience

(français)
Grand public

Local, national, or international audience

National

Description

(français)
[00'00"]

Générique

[00'06"]


Présentation de l’alcool et début de l’addiction

[00'06"]

Plan de face. Le court-métrage commence par un triptyque à l’écran, dont la partie centrale apparaît en premier. Un homme est assis dans son fauteuil au milieu de son salon. Le commentaire explique à ce moment que l’alcool peut « bien nous rassembler ». Les parties gauche et droite du triptyque apparaîssent, puis plusieurs bouteilles sur la table du salon et enfin d’autres personnes, debout au assises. Bruits de boisson qui coule et de discussions entre amis. Le commentaire décrit l’alcool comme un « plaisir que l’on partage »

[00'11"]

Fondu de transition. Les parties latérales du triptyque ont disparu. Seule reste la partie centrale qui s’élargie à l’ensemble de l’écran. L’homme y apparaît seul, le visage fermé. Zoom avant et nouveau fondu de transition. Non rasé et avec des cernes sous les yeux, il semble perdu et fatigué, il transpire. Le commentaire nous explique alors que l’alcool peut aussi « nous séparer des autres et nous isoler » avant de conclure cette séquence par un constat : « quelque chose ne va plus ».

[00'20"]


Conséquences de l’alcool

[00'20"]

Stores de transition et plan d’ensemble. L’homme joue au football avec deux de ses amis jusqu’ici inconnus. Bruit de frappe dans un ballon et cris de spectateurs. Gros plan de trois quart dos droite. L’image se trouble. L’homme a une faiblesse. Gros plan de trois quart face gauche. Ses deux amis sont surpris ; l’un lui dit « qu’est-ce-qui t’arrive ? » et l’autre : « t’en va pas, reste avec nous ».

[00'26"]

Fondu de transition. L’homme est ensuite représenté en bleu de travail avec trois de ses collègues. Il donne un carton à l’un d’entre eux, vêtu d’une blouse blanche. Bruits de machines en arrière-plan. A nouveau zoom sur le personnage principal, puis l’mage se floute. Le commentaire continue : « au final, au travail comme dans les loisirs, quelqu’un nous manque ». Ecran noir de transition et retour au gros plan de face, identique à la fin de la première séquence, avec l’homme à l’air exténué, en situation de manque.

[00'36"]


Solution et fin

[00'36"]

Fondu de transition. Le fauteuil réapparaît, mais vide. Zoom arrière. Les personnes qui animaient la soirée au début du film réapparaissent à leur tour, puis l’homme dont le visage semble apaisé et sa situation revenue à la normale. Le commentaire conclut : « ne laissons pas l’alcool nous séparer, restons ensemble ! »

[00'48"]

Supplementary notes

(français)
Le film fait donc une boucle entre la scène du début dans le salon, puis les conséquences de la consommation de l’alcool, et enfin comment la situation revient à la normale si on ne laisse pas l’alcool « nous séparer ». Le film se termine donc sur un point positif et sur une incitation au soin et à ne pas rester seul.

De façon très simpliste et courte, les effets néfastes de l’alcool sur des situations bien ciblées de la vie quotidienne sont démontrées. Le message est simple mais percutant.

Le commentaire est dit par Roger Carel (né Roger Bancharel, 14 août 1927 - 11 septembre 2020), l'un des grands noms du doublage français, qui a donné sa voix à Astérix, à Maestro dans les séries Il était une fois..., ainsi qu'à de nombreux personnages de Walt Disney: Winnie l'ourson et ses compagnons Porcinet et Coco Lapin, Bernard dans Bernard et Bianca, Jiminy Cricket dans Pinocchio, le chat chester dans Alice au pays des merveilles,

References and external documents



Contributors

  • Record written by : Louis Guyot