Difference between revisions of "Alcool et famille"

From Medfilm
Jump to: navigation, search
m (Enregistré en utilisant le bouton "Sauvegarder et continuer" du formulaire)
 
Line 14: Line 14:
 
|Clé de tri=Alcool et famille
 
|Clé de tri=Alcool et famille
 
|Audience=Nationale
 
|Audience=Nationale
|État de la fiche=Soumise à validation
+
|État de la fiche=Validée
 
|Diffusion=Télévision
 
|Diffusion=Télévision
 
|Avertissements=Standard
 
|Avertissements=Standard

Latest revision as of 14:40, 2 January 2020

 

Alcool et famille


Pour voir ce film dans son intégralité veuillez vous connecter.

Title Alcool et famille
Year of production 1991
Country of production France
Director(s)
Duration 1 minutes
Format Parlant - Couleur -
Original language(s) French
Translated -
Production companies Espace GraphiquePittiwaf Nelson Pictures

Main credits

(français)
« Divisions internes »


Générique de fin:

« Espace Graphique; Pittiwaf Nelson Pictures, 1991 »

Content

Theme

(français)
L'alcoolisme et ses méfaits sur l'environnement familial.

Main genre

Documentaire

Synopsis

(français)
Le film présente les témoignages d'un garçon et d'une femme sur leur père/mari devenu alcoolique. Le début du film montre un petit garçon discutant avec un ami qui lui annonce qu'au cours du week-end il va aller à la pêche avec son père. Le petit garçon lui répond que son père est "toujours énervé" depuis quelques temps, sans savoir pourquoi. Nous voyons ensuite la femme du mari alcoolique discuter avec une amie, cette dernière demande si elle a pu discuter du "problème" avec son mari. La femme répond que non, qu'elle ne le comprend pas son mari et que depuis leurs amis évitent de les voir. Enfin, nous voyons le père, seul, qui s'imagine que personne ne le comprend, le narrateur termine sur une phrase moralisante disant que face à l'alcool nous ne sommes pas seuls, que la famille est là pour en parler.

Context

(français)
Ce film d'animation a été créé et distribué en 1991 par la société strasbourgeoise Pittiwaf Nelson, cette dernière créée en 1988 était spécialisée dans la production de films, le courts métrages et de programmes pour la télévision ainsi que d'enregistrement sonores et musicaux. La société semble ne plus exister de nos jours, sa dernière adresse connue est située au 6 rue du fossé des tanneurs à Strasbourg. La société a produit plusieurs autre films et courts métrages comme L'histoire des pompes avant qu'elles ne soient funèbres réalisée en 1994 par Isabelle Rèbre ou encore "Combat singulier" en 2000 réalisé par Muriel Meyer qui a également réalisé "Mémoire d'Amériques" en 1993 toujours produit par Pittiwaf Nelson.

La voix du narrateur semble être celle du doubleur Roger Carel (1927-) qui a doublé le personnage animé de Maestro dans les séries de jeunesses éducatives "Il était une fois..." dans les années 1970 et 1980.

Ce court métrage entre dans la catégorie des films d'animations au but pédagogique sur l'alcool, il en existe plusieurs sur ce thème comme la série Archibald le Magichien créée par Jean Chalopin et qui dans l'épisode "Un verre de trop pour Humphrey Godet" datant de 1981 dénonce également l'abus d'alcool et sa consommation avec excès.

Structuring elements of the film

  • Reporting footage  : No.
  • Set footage  : No.
  • Archival footage  : No.
  • Animated sequences  : No.
  • Intertitles  : No.
  • Host  : No.
  • Voice-over  : Yes.
  • Interview  : No.
  • Music and sound effects : No.
  • Images featured in other films : No.

How does the film direct the viewer’s attention?

(français)
Le film nous place comme témoin de cette famille "divisée" par le problème d'alcool du père, nous voyons respectivement le petit garçon et la femme. Ils se confient à leurs amis et par conséquent à nous spectateur qui observons cette famille que le narrateur nous présente dès le début du film "divisée" par l'alcool. Quand le plan sur le père arrive, nous le voyons seul et entendons ses pensées il se sent seul et incompris de sa famille. La fin du film se veut optimiste et présente une table avec une famille souriante et en train de dialoguer suggérant que le problème d'alcool du père s'est réglé grâce à la discussion.

How are health and medicine portrayed?

(français)
La santé est encore une fois abordée sous l'aspect du comportement. L'alcool et ses effets néfastes de dépendances se font ressentir sur le père et sa famille, la violence avec le petit garçon qui dit que son papa est "toujours énervé", solitude avec le mari qui se croit seul, isolement avec la femme qui ne peut plus discuter avec son mari car elle ne ne le comprend plus. Le problème d'alcool est aussi abordé sur le thème du tabou avec le petit garçon qui n'ose pas avouer pourquoi son père est toujours énervé alors qu'il sait très bien pourquoi, ce que le narrateur nous confirme.

Broadcasting and reception

Where is the film screened?

(français)
Télévision

Presentations and events associated with the film

(français)

Audience

(français)

Local, national, or international audience

National

Description

(français)
[00'00]

Son d’une cloche d’église et d’un train à vapeur (étrange pour un film réalisé en 1991). Atmosphère apparemment paisible. Plan en plongée. Une maison qui pourrait être celle d’une famille de la classe moyenne. Zoom sur la fenêtre du premier étage. Le commentaire souligne d’emblée les risques de « division » que l’alcool peut provoquer dans une famille. Deux voix d’enfants discutent de leurs projets pour le dimanche. Fondu de transition. Dans une chambre à coucher, deux garçons sont assis en tailleur sur un lit. Zoom sur l’un, qui a invité son copain chez lui. Alors que celui-ci lui annonce qu’il va faire une partie de pêche dominicale avec son père, l’autre lui confie que « c’est plus pareil » avec le sien qui est « toujours énervé ». Gros plan sur son visage désemparé. A son ami qui lui en demande la cause, il répond qu’il n’en sait rien. Le commentaire ajoute qu’il sait évidemment de quoi il retourne mais que la difficulté d’en parler l’empêche de le dire.

Ecran noir de transition. Plan d’ensemble. La mère du garçon est assise dans un café avec une amie. Gros plans. A celle-ci qui lui conseille d’en parler avec son mari, elle répond que malgré ses tentatives elle s’est heurtée à un mur. Stupéfaite, son amie lui demande si vraiment ils ne se parlent plus. Zoom sur le visage résigné de la mère de famille. Elle confirme en ajoutant qu’ils sont désormais fuis par leurs amis et qu’elle « ne sait plus quoi faire ».

Gros plan de dos. Le mari et père se frotte la nuque. Le commentaire dit : « Lui non plus, il ne sait plus quoi faire ». Autre gros plan. Son visage apparait fatigué et non rasé. Il pense que le siens ne le comprennent pas. Zoom arrière. Triste, il est assis seul à la table du salon. Le commentaire souligne sa solitude alors que « les siens ne sont pas très loin ». Fondu de transition. Il apparait en forme et heureux avec sa femme et son fils autour d’un bon repas. Le commentaire conclut : « Ne laissons pas l’alcool nous diviser ».

[01’00]

Supplementary notes

(français)

References and external documents



Contributors

  • Record written by : Thibault Rabet, Emmanuel Nuss