Accueil:Accueil site

De Medfilm
Aller à : navigation, rechercher
 
Medfilm 01.jpg

Actualités

27 February – 1 March 2019
Tele visualising health Programme .pdf
Tele(visualising) Health: TV, Public Health, its Enthusiasts and its Publics
Televisions began to appear in the homes of large numbers of the public in Europe and

North America after World War II. This coincided with a period in which ideas about the public’s health, the problems that it faced and the solutions that could be offered, were changing. The threat posed by infectious diseases was receding, to be replaced by chronic conditions linked to lifestyle and individual behaviour. Public health professionals were enthusiastic about how this new technology and mass advertising could reach out to individuals in the population with the new message about lifestyle and risk. TV offered a way to reach large numbers of people with public health messages; it symbolised the post war optimism about new directions in public health. But it could also act as a contributory factor to those new public health problems. Watching TV was part of a shift towards more sedentary lifestyles, and also a vehicle through which products that were damaging to health, such as alcohol, cigarettes and unhealthy food, could be advertised to the public. Population health problems could be worsened by TV viewing. How should we understand the relationship between TV and public health? What are the key changes and continuities over time and place? How does thinking about the relationship between public health and TV change our understanding of both? In this three-day conference, we seek to explore questions such as:

  • How did the enthusiasm develop for TV within public health?
  • How were shifts in public health, problems, policies and practices represented on TV?
  • How was TV used to improve or hinder public health?
  • What aspects of public health were represented on TV, and what were not?
  • How did the public respond to health messages on TV?
  • What were the perceived limitations of TV as a mass medium for public health?
  • In what way was TV different from other forms of mass media in relation to public health?
  • How were institutions concerned with the public’s health present – and staged – on TV broadcasts?

The conference aims to bring together scholars from different fields (such as, but not limited to, history, history of science, history of medicine, communication, media and film studies, television studies) working on the history of television in Great Britain, France and Germany (West and East) (the focus of the ERC BodyCapital project), but also other European

countries, North and South America, Russia, Asia or other countries and areas.

[+] Suite


Appels à contributions


Du lundi 9 au vendredi 13 avril 2018
Histoire audiovisuelle au XXe siècle : Corps, pratiques et émotions
École de printemps du projet ERC « Le soi sanitaire comme capital corporel » Le XXe siècle est le siècle au cours duquel, pour la première fois, presque tous les champs de la politique et de la société ont été pénétrés et transformés par les médias de masse modernes. Ces relations se manifestent en particulier dans les changements que les films et la télévision ont suscités dans les domaines de la médecine, de la politique sanitaire et de l’éducation. Elle commence dès les premiers films médicaux d’enseignement qui ont mis de nouvelles images des maladies et des traitements à la disposition d’un public spécialisé, elle passe par les Kulturfilme des années 1920 qui ont répandu une conception moderne du corps dans l’enceinte des cinémas et par les films éducatifs commandés par les pouvoirs publics pour être utilisés en classe, et elle s’étend aux spots de prévention du SIDA et aux talk shows télévisés sur la santé. Les médias de masse audiovisuels reflètent et façonnent en permanence les changements de représentations, de perceptions et de pratiques liées au corps et à la santé, ces changements étant fréquemment sous-tendus par des considérations économiques. De ce point de vue, une histoire du corps, de sa perception et des émotions au XXe siècle est toujours aussi une histoire des médias de masse.
L’école de printemps « Histoire audiovisuelle au XXe siècle : Corps, pratiques et émotions » est une invitation à examiner de manière approfondie et sur une durée de cinq jours, la relation qui existe entre l’histoire du corps et sa politique d’une part, et le film et la télévision au XXe siècle d’autre part. C’est une perspective transnationale qui a été choisie ; elle prendra en compte l’Allemagne, la France et la Grande-Bretagne.

Cette école de printemps s’inscrit dans le projet de recherche « Le soi sanitaire comme capital corporel : individus, sociétés de marché et politique du corps dans l’Europe audiovisuelle du XXe siècle ». Elle est financée par le Conseil Européen de la Recherche (European Research Council, ERC) et dirigée par Christian Bonah (Université de Strasbourg) et Anja Laukötter (Max-Planck- Institut für Bildungsforschung de Berlin).

En comparant la situation de trois pays (Allemagne, France et Grande-Bretagne), les chercheurs de Strasbourg et Berlin étudient les processus transformatifs suscités par des facteurs économiques qui ont amené le passage du concept de soins de santé globaux au sein d’un « état providence » à des idées plus récentes de capital humain et de corps sain en tant que capital individuel. Les sources de ce travail sont les médias de masse audiovisuels : films non-fictionnels historiques, émissions de télévision et vidéos diffusées sur Internet. Afin de fournir un contrepoint à la logique des médias de masse et leur opposer une logique potentiellement différente, les films amateurs et à usage privé sont également intégrés dans ces études.

Le projet s’appuie, en partie, sur les théories de Michel Foucault et sa critique de l’état moderne. En partant de l’hypothèse qu’à l’ère du néolibéralisme, la compréhension du corps est, elle aussi, façonnée par des théories néolibérales, le projet a pour but de placer les évolutions qui en découlent dans une perspective historique. Comment peut-on caractériser cette évolution vers une idéologie du « soi sanitaire » et la situer d’un point de vue historique ? Quels sont les contextes sociétaux, politiques et économiques qui ont contribué à ces développements et les ont suscités ? Le projet se déploie sur quatre axes thématiques : - l’histoire des aliments et de la nutrition ; - l’histoire du mouvement et du sport ; - l’histoire de la sexualité et de la reproduction ; - l’histoire de la dépendance, de la toxicomanie et de l’usage abusif de substances diverses (médicaments, drogue, alcool). L’un des objectifs de l’école de printemps est de faire découvrir à de jeunes chercheur.e.s en devenir le champ thématique « Histoire audiovisuelle au XXe siècle : Corps, pratiques et émotions » et de leur faire rencontrer des collègues dont l’expertise est reconnue dans ce domaine. Les points d’entrée théoriques nécessaires seront présentés et un certain nombre de sources seront examinées en groupe : - Quelles théories et quels procédés d’analyse des médias et de mise en contexte historique peut-on en déduire ? - Quelles sont les sources primaires et secondaires pertinentes et comment y avoir accès ? - Dans les médias historiques, comment peut-on identifier et analyser les émotions, les formes de subjectivation et les perceptions liées au corps ? - Quels éléments peut-on en retirer concernant le public, son usage des différents médias et leur réception ? L’école de printemps comprend des exposés et des ateliers animés par des expert.e.s, une visite de la collection technique du musée du film de Postdam, une table ronde ainsi que des projections. Elle bénéficiera d’une collaboration avec l’Institut National Audiovisuel Français (INA) et de la présence de la directrice de l’INAthèque, Claude Mussou. En outre, le professeur Frank Bösch (directeur du Zentrum für Zeithistorische Forschung de Postdam) présentera une keynote dont le sujet sera War, Films and Emotions, 1895-1960. Les participants sont également invités à présenter leurs propres projets de recherche. Cette école de printemps aura lieu au Max-Planck-Institut für Bildungsforschung de Berlin ; tous les travaux se feront en anglais. Des bourses de voyage sont disponibles sur demande, et des suggestions de logement pourront être fournies si nécessaire. Les étudiants de master, doctorants et post-doctorants en histoire moderne, histoire de la médecine et des sciences, sciences du film, des médias et de la communication intéressés par cette école de printemps sont priés de nous faire parvenir une courte lettre de motivation et un CV. Veuillez adresser vos candidatures et demandes d’informations complémentaires à Philipp Stiasny : stiasny@mpib-berlin.mpg.de

Date limite de dépôt des candidatures : 18 février 2018 Les réponses seront envoyées aux candidats le 26 février 2018.

Le projet ERC publiera plusieurs appels de poste en été 2018. La participation à l’école de printemps n’est en aucun cas un pré-requis à la candidature à ces postes. Néanmoins, elle permettra de se familiariser avec le projet et son corpus de sources et de faire plus ample connaissance avec les personnes impliquées dans le projet.

[+] Suite

Appel permanent
La plate-forme numérique d'enseignement et de recherche MedFilm est une initiative collaborative hébergée par l’Université de Strasbourg.

Toute personne qui souhaite participer à la constitution de la base de données, au repérage de films utilitaires médicaux et sanitaires ou à la rédaction de notices de films est invitée à nous contacter à : medfilm@unistra.fr. Les contributions pourront être publiées sous réserve de validation par notre équipe.

Les informations contenues sur la plate-forme MedFilm sont validées de manière académique avant leur publication par les responsables éditoriaux de MedFilm. Les rédacteurs sont reconnus et mentionnés comme auteurs des textes produits.

Les collaborations peuvent se faire ou bien à partir de films déjà repérés par nos soins ou bien à partir de suggestions extérieures. Ces dernières doivent concerner des films utilitaires / inédits pour lesquels nous pouvons obtenir une autorisation de mise en ligne restreinte.

Les responsables de MedFilm souhaitent que le site soit mentionné (medfilm.unistra.fr) quand une communication ou une publication s’appuie sur les films qu’il met en ligne ou le contenu des notices afférentes.

[+] Suite

Événements antérieurs [+]

10-11 December 2018
Final programme BodyCapital to the Internet.pdf
From body capital to the Internet. New media, new modes of representation, new uses
ERC BodyCapital is a research project centred on audio-visual representations of the body in the twentieth century, up to the birth of YouTube in 2005. BodyCapital considers the birth of the Internet as the point at which film and television were succeeded as modes of mass communication, wherein a new space for democratised content and new forms of expression and sociability was created and developed. The Internet has foregrounded both the broad potential of multimedia and the logic of networking practices for the mass audience. It has consequently opened up a new field of distribution within and responding to known structures (institutions, companies, traditional media) whilst reconfiguring relationships between the mass media and its publics. In this sense, Internet has established a mode of interactivity, inspiring individual initiatives through the creation of personal sites.

INA-Grand Est, 31 rue Kageneck (1e étage), 67000 Strasbourg, France

To register, or for further information, tkoenig@unistra.fr

[+] Suite


Jeudi 22 novembre 2018
0.jpg
Cinéma et syphilis en temps de guerre
Une occasion unique de découvrir des films de propagande anti-syphilitique anciens et de participer à une discussion interdisciplinaire sur la place des infections sexuellement transmises (IST) dans les sociétés d’hier et d’aujourd’hui !

Entrée libre le 22 novembre 2018 de 12h à 16h30, aux Hôpitaux Universitaire de Genève (précisions à venir).
Pour cette 3e édition de “Cinéma et syphilis”, nous nous intéresserons aux films de prévention produits au cours de la Deuxième Guerre mondiale. Au programme : projection d’extraits de Sex Hygiene (US, John Ford, 1941), Ein Wort von Mann zu Mann (GER, Alfred Stöger, 1941), L‘ennemi secret (FR, J.K Raymond-Millet, 1945), suivie de discussions avec nos experts invités. (Programme définitif à suivre.)
Organisation : Prof. Alexandre Wenger (UniGe), Dre Laurence Toutous-Trellu (HUG), Prof. Christian Bonah (UniStra)


[+] Suite


7-8 June 2018, Max Planck Institute for Human Development, Berlin
Workshop Excess Program final.pdf
Excess images of body, health, morality and emotions across the media
The concept of excess is ambivalent: It can signify phenomena ranging from certain religious practices to drug abuse to aspects of consumer culture; it can be an empowering self-description or a stigmatizing judgment. This openness is also reflected in a variety of closely related terms that are sometimes shared by multiple languages, such as "ecstasy," "exstase," and "Ekstase" in English, French, and German, but which might also be associated with divergent concepts like "frenzy," "ivresse," or "Rausch." The workshop seeks to analyze these facets of excess and asks how excess has been perceived and constructed in different media. It aims to explore how images of the body, health, morality and emotions varied over history, across cultures, and how the media themselves have contributed to the ways in which the concept of excess has been shaped and used.

[+] Suite


Pied de page medfilm.png

Mentions légales