Rodney (USA 1950)

De Medfilm
Aller à : navigation, rechercher
Cette page contient des modifications qui ne sont pas marquées pour la traduction.

 

Rodney (USA 1950)

Pour voir ce film dans son intégralité veuillez vous connecter.
Titre Rodney
Année de production 1950
Pays de production Etats-Unis
Réalisateurs
Référents scientifiques
Durée 10 minutes
Format Parlant - Couleur - 16 mm
Langue(s) d'origine Anglaise
Société(s) de production Film Graphics Inc.
Commanditaires National Tuberculosis Association
Archives détentrices National Library of Medicine
Administration de la notice Etienne Genieux

Générique principal

"Designed and directed by Lu Guarnier. animtion : Don Towsley, Cliff Auguston, Preston Blair, Robert Soria. Story : E.R. Murkland - Stan Russell. Backgrounds : Herman Olinsky , David Salter, Van Kaufman, Bud Simpson. Music : Jack Shaindlin. Camera : C. J. Foster."

Contenus

Sujet

la tuberculose, comment elle se contracte, comment elle se soigne.

Genre(s) dominant(s)

Sujets médico-sanitaires évoqués

maladie pulmonaire - tuberculose

Résumé

Dans une ville de province aux Etats-unis, un jeune garçon modèle, sportif, serviabel, se rend chez son médecin pour faire son bilan de santé annuel. Apprenant qu'il a contracté la tuberculose, il se rend, non sans appréhension, dans un sanatorium que le médecin lui a conseillé. Mais il est bientôt rassuré. L'endroit lui permet le repos nécessaire pour récupérer en douceur. Rodney, bientôt, va reprendre sa vie d'avant.

Contexte

Éléments structurants du film

  • Images de reportage  : Non.
  • Images en plateau  : Non.
  • Images d'archives  : Non.
  • Séquences d'animation  : Oui.
  • Cartons  : Non.
  • Animateur  : Non.
  • Voix off  : Oui.
  • Interview  : Non.
  • Musique et bruitages : Oui.
  • Images communes avec d'autres films : Non.

Comment le film dirige-t-il le regard du spectateur ?

Le film, très didactique, nous informe sur les modes de transmission de la tuberculose et les méthodes pour la soigner. Il emploie le biais de la fiction, le personnage est un homme ordinaire, ceci afin de montrer que tout le monde est exposé à la maladie et qu'il faut dépasser les idées reçues à son sujet.

Comment la santé et la médecine sont-elles présentées ?

Le personnage du médecin est montré comme un instructeur possédant les clés de compréhension de la maladie face au personnage de Rodney, très naïf et vulnérable à ce titre.

Diffusion et réception

Où le film est-il projeté ?

locaux militaires

Communications et événements associés au film

Public

soldats

Audience locale, nationale, internationale ?

Inconnue

Descriptif libre

Rodney, citoyen ordinaire

Un panoramique découvre une ville moyenne des Etas-Unis. Rodney marche dans les rues. Il est poli (salue les passants), apprécié (les gamins le saluent, une jolie fille est sa petite amie), sportif (un flashback le montre en train de jouer au football), prudent (il ne traverse que lorsque le policier lui en intime l'ordre), aidant (il porte les paquets d'une vieille femme).

La visite chez le médecin

Rodney va faire son bilan de santé annuel. Le médecin le mesure, inspecte sa bouche, prend son pouls. Son bilan inclut une radio de ses poumons. En l'analysant, le médecin lui informe qu'il doit faire des examens supplémentaires. Ceux-ci confirment que Rodney est tuberculeux. Il réplique qu'il se sent pourtant mieux que jamais. Il avoue aussi sa peur de mourir. Le médecin le rassure. Il lui explique les modes de transmission e la tuberculose : les germes sont montré épars dans l'atmosphère, à la recherche d'un endroit plus ombre, chaud et humide comme les poumons. Il est nécessaire de se soigner avant que la, tuberculose ne s'active.


Le séjour au sanatorium

Rodney a peur de se rendre au sanatorium. Il ne veut pas quitter l'Etat où il réside. Mais, répond la voix off, le sanatorium n'est situé ni dans un désert, ni dans les montagnes, mais à proximité de la ville. Rodney est à présent alité. Le médecin du lieu lui affirme qu'il a besoin de repos. Exposé par un schéma animé : en courant, l'homme inspire et expirre 50 fois par minute, en marchant 25. Au lit, esl poumons sont beaucoup moins sollicités. Si un des poumons est atteint, l'autre prend le relais.

Rodney dort dans son lit. un graphique montre sa lente guérison. Retour de Rodney chez lui. il a retrouvé sa petite amie, il salue les passants. Un enfant, le voyant, dit à son camarade que Rodney a de la chance. La voix off réplique que Rodney a été assez intelligent pour faire chaque année un examen médical comprenant une radio des poumons. Rodney accroche sa radio au panneau de fin, fait un clin d'oeil au spectateur.

Références et documents externes

Sur le site du NIH-U.S. National Library of Medicine, Plastic reconstruction of the face est analysé dans un article écrit par Kathy High du Rensselaer Polytechnic Institute : https://www.nlm.nih.gov/hmd/collections/films/medicalmoviesontheweb/rodneyessay.html

Cette fiche n'a pas été traduite, vous pouvez tenter une traduction automatisée. Nous vous recommandons dans ce cas d'afficher ce site dans sa langue d'origine en sélectionnant « Français » via le sélecteur de langues en haut à droite de l'écran avant d'utiliser la traduction Yandex, afin d'éviter de cumuler les erreurs de traduction.