Accueil:Du lundi 19 au mercredi 21 février 2018

De Medfilm
Aller à : navigation, rechercher

  

Du lundi 19 au mercredi 21 février 2018
CC-6926 Broadcasting health & disease conference Poster v3 ext.pdf
Émission(s) de santé. Corps, marchés et télévision, 1950-1990
Depuis les débuts de la télévision, des sujets relatifs à la santé et au corps sont présentés et diffusés dans la sphère publique sous une multitude de formes qui vont de courts-métrages inclus dans des programmes d’éducation à la santé à des émissions de télévision scolaire en passant par des programmes de formation professionnelle, des publicités, des documentaires, des émissions de téléréalité et des journaux télévisés, mais aussi sous forme de cassettes VHS additionnelles et autres formats vidéo similaires qui circulent dans les sphères publique et privée. Qu’il s’agisse de la retransmission en direct d’opérations chirurgicales impressionnantes ou de comptes-rendus de scandales liés à des médicaments dans les années 1950 et 1960, d’émissions participatives d’entrainement à l’aérobic ou de documentaires militants sur le SIDA dans les années 1980, les corps et la santé à la télévision, et plus précisément la corrélation entre l’histoire de la santé et des corps et celle des différents formats TV, n’ont pas encore été étudiés en détail. Nous formons l’hypothèse que ces documents audiovisuels ne sont pas conçus simplement comme un miroir ou l’expression de ce qu’ils observent mais qu’ils doivent être considérés comme une force performative interactive et spécifique des sociétés de média de masse.

Broadcasting Health and Disease PROGRAMME 180118.pdf
Programme et organisation
Ces trois jours de congrès ont pour objectif d’examiner comment les émissions de télévision dans leur multiplicité ont abordé des questions comme le progrès médical et ses limites, ce qu’est un comportement sain ou de nouvelles formes d’exercice physique en les adaptant à une programmation et à des formats télévisuels. On en trouve un exemple particulièrement parlant dans le mouvement aérobic qui, né aux États-Unis, est arrivé à la télévision en Europe au travers d’émissions comme Gym Tonic (à partir de 1982) en France, Enorm in Form (à partir de 1983) en Allemagne ou The Green Goddess sur BBC Breakfast Time (à partir de 1983) en Grande-Bretagne. Même si ces émissions étaient contemporaines les unes des autres et similaires, le contexte national de leur diffusion diffère. Le congrès cherchera à analyser comment la télévision et ses différents formats, avec leurs évolutions, ont rendu compte et mis en scène les corps, la santé et, pour reprendre l’exemple ci-dessus, la bonne forme physique, dans une perspective locale, régionale, nationale et internationale. Il s’agira de voir non seulement comment les spectateurs ont été invités à former des publics consommateurs de télévision mais également comment les émissions et les schémas télévisuels les ont intégrés et ont parfois fait semblant de les transformer en participants aux émissions. Les programmes de télévision ont répandu l’idée que les sujets avaient la capacité de façonner leur propre corps.

En outre, nous prendrons en compte l’évolution de l’éditorialisation et de la mise en scène télévisuelle sur le long terme, notamment dans sa focalisation sur l’intime et son adaptation à la logique consommateur/marché. Nous souhaitons interroger les effets que ces différents aspects ont eus sur l’information préventive et sur les messages concernant les techniques sanitaires et médicales de l’époque qui ont été diffusés. Le congrès contribuera à une meilleure compréhension du rôle que la télévision en tant que média visuel moderne de masse a joué dans ce qui peut être considéré comme la transition d’un paradigme de santé publique biopolitique national au début du vingtième siècle à des formes sociétales à la fin de ce même siècle, période à laquelle une vie meilleure et plus saine est de plus en plus façonnée par des forces de marché.

Le congrès se tiendra du 19 au 21 février 2018 au Wellcome Trust à Londres EN ANGLAIS. Le congrès est organisé par le groupe de recherche ERC-BodyCapital et accueilli par Wellcome Collection.

Le projet Le soi sanitaire comme capital corporel : individus, sociétés de marché et politiques corporelles dans une Europe audiovisuelle du 20e siècle (BodyCapital) est dirigé par Christian Bonah de l’Université de Strasbourg en collaboration avec Anja Laukötter du Max Planck Institute for Human Development de Berlin. Il est financé par l’European Research Council (ERC) dans le cadre d’Horizon 2020, le programme de recherche et d’innovation de l’Union Européenne (Advanced Grant agreement No 694817).

Le comité scientifique :

  • Christian Bonah (Université de Strasbourg)
  • Anja Laukötter (Max-Planck-Institute for Human Development, Berlin)
  • Tricia Close-Koenig (Université de Strasbourg)
  • Sandra Schnädelbach (Max-Planck-Institute for Human Development, Berlin)
  • Angela Saward (Wellcome Collection, London)
  • Tim Boon (Science Museum, London)
  • Virginia Berridge (London School of Hygiene and Tropical Medicine)
  • Alex Mold (London School of Hygiene and Tropical Medicine)

Adresse
Welcome Trust
215 Euston Road
67083 Londres
Royaume Uni
Contact : tkoenig@unistra.fr

Chargement de la carte...
[+] Suite